Parutions de la semaine – 22/06/2015

Chaque dimanche, je vais faire un point sur les sorties de la semaine qui m’intéressent, en m’aidant du Livres Hebdo si j’arrive à l’avoir à temps ou en allant sur les sites des éditeurs que je suis.

Outlander tome 5, La croix du feu, Diana Gabaldon, J’ai Lu : 1770, Caroline du Nord. Exilés dans le Nouveau Monde, les Fraser y ont trouvé leur place. Claire, devenue guérisseuse, tente d’aider les gens grâce à ses remèdes et ses connaissances. De son côté, Jamie a gagné la confiance du gouverneur. Néanmoins, la guerre d’Indépendance approche à grands pas et des émeutes éclatent de toute part.
Inconscients du danger qui les guette, Claire et Jamie sont rejoints par leur fille Brianna. Ensemble, parviendront-ils à réécrire l’histoire ?

Les sœurs Charbrey tome 2, Un mari récalcitrant, Cassandra O’Donnell, J’ai Lu : — Ton fiancé sait-il à quel point tu peux être insolente dans l’intimité ?
— Non, mais moi je sais à quel point tu peux être mufle devant tout le monde, rétorqua Rosalie avec un sourire glacial.
Rosalie Charbrey ne parvient pas à y croire. Comment le duc de Langford, l’homme qui l’a séduite et abandonnée deux années plus tôt, ose-t-il se comporter d’une manière aussi odieuse ? Que cherche-t-il après tout ce temps ? À ruiner son bonheur et son prochain mariage avec le jeune et charmant vicomte d’Edgfield ? Bah, peu importe si ce débauché semble, pour une raison obscure, déterminé à lui rendre la vie impossible, Rosalie est fermement décidée, elle, à résister aussi bien à ses assauts qu’à gagner la guerre que « Sa Grâce » vient de lui déclarer…

Nouvelles érotiques de femmes, Julie Bray, J’ai Lu : Conscientes de leurs appâts, gourmandes à souhait, Lucie, Audrey, Léa et Lydie flirtent sur le Web, traînent dans des endroits insolites, flânent dans les rues à la recherche du plaisir. Toujours prêtes aux jeux de la chair, elles séduisent leurs partenaires par leur incroyable audace et leur imagination débridée.
Sans pudeur ni retenue, Julie Bray nous offre des nouvelles osées, jouissives, qui regorgent de volupté et de créatures de rêve.

À un détail près, Kristian Higgins, Mosaïc : Quand elle débarque pour deux mois à Manningsport, la petite ville des Finger Lakes où vit toute sa famille, Faith Holland a dans la poche une liste ambitieuse de projets :
– rénover la vieille grange du domaine familial de Blue Heron
– faire en sorte que la ville oublie, enfin, que son ex-fiancé l’a larguée devant l’autel le jour de leur mariage en faisant son coming out (un moment particulièrement bien choisi, non ?)
– trouver une nouvelle compagne à son père, lequel pourrait bien vouloir se remarier avec une femme cupide et d’un absolu mauvais goût (pour elle, le comble du chic est de porter une robe à imprimé léopard)
– régler ses comptes avec Levi Cooper, le copain ô combien attentionné qui a tout fait pour que son ex-fiancé clame son homosexualité devant la moitié de la ville…
Car pour Faith, une chose est sûre : rien, ni le sex-appeal affolant de Levi ni ses magnifiques yeux verts, ne viendra altérer la colère que suscite en elle celui qui, trois ans plus tôt, a fichu sa vie en l’air.

Jeux de hasard tome 3, Noces sensuelles, Portia da Costa, Milady : Croyant avoir affaire à une escort, John a d’abord passé la nuit avec Lizzie sur un malentendu. Succombant au charme de cet homme séduisant qui accumule les conquêtes d’un soir, la jeune femme a accepté de se faire passer pour une professionnelle. Après cette soirée torride, ils n’ont eu qu’une envie : recommencer. De jeux érotiques en nuits d’ivresse, un lien puissant se tisse entre eux, et John finit par demander en mariage cette femme à la sensualité débordante. C’est le moment que choisit Clara, l’ex de John, pour refaire surface… Cette dangereuse rivale ne risque-t-elle pas de mettre à mal leur amour ?

Reapers Motorcycle Club tome 1, Possesseur, Joanna Wylde, Milady : Ce biker torride est-il ange ou démon ?
Marie, plongée dans les ennuis jusqu’au cou, squatte temporairement le canapé de son frère. Dans ces conditions, Horse est une complication dont elle se passerait bien. Mais le biker couvert de tatouages et dénué de scrupules n’est pas de cet avis. Il veut Marie sur sa moto et dans son lit. Elle se retrouve au pied du mur lorsque le Reapers Motorcycle Club, dont fait partie Horse, découvre que son frère les a escroqués. Un afront qui pourrait coûter la vie au jeune homme. Horse propose alors un marché à Marie : il épargne Jef, à condition qu’elle lui donne ce qu’il désire. Tout ce qu’il désire.

Péril mortel, Mary Burton, Milady : Il vient exaucer leurs dernières volontés…
Texas, vignoble de Bonneville. Le cadavre d’un pendu se balance à un arbre. Un suicide ? Le Texas Ranger Tec Bragg est persuadé du contraire. Il découvre que la propriétaire du vignoble, Greer Templeton, connaissait personnellement le défunt. Hantée par un passé douloureux, elle essaie tant bien que mal de se reconstruire. Et bien que cette jeune femme aussi fragile que charmante soit le suspect principal, Tec se sent irrésistiblement attiré par elle. Ce qu’ils ignorent tous les deux, c’est qu’un tueur en série traque, un par un, tous les anciens amis de Greer. Et qu’elle est la suivante sur sa liste.

Cœurs vaillants tome 3, La Vocation amoureuse, Nina Rowan, Milady : Quelle que soit la distance, rien ne peut les séparer.
Depuis son plus jeune âge, lady Talia Hall est amoureuse du meilleur ami de son frère, James Forester. Lasse d’attendre qu’il la considère enfn comme une femme, elle lui déclare sa famme. Mais lorsqu’il lui apprend qu’il veut passer sa vie à voyager, Talia est désemparée et se consacre aux œuvres de charité. Pourtant, même à l’autre bout du monde, le jeune homme ne parvient pas à l’oublier et décide de revenir à Londres. Or, un cœur brisé ne guérit pas si facilement et ils découvriront que faire confance au grand amour est la plus belle des aventures.

Un mariage de convenance, Georgette Heyer, Milady : Le plus délicieux des pièges se refermera sur elle.
Le comte de Rule est destiné depuis toujours à épouser l’une des demoiselles Winwood. Le moment venu, il fait sa demande à Elizabeth, la plus jolie des sœurs. Mais celle-ci est amoureuse d’un autre. Or, cette union permettrait à la famille Winwood, criblée de dettes, d’échapper à la ruine. Afigée d’un physique banal et soufrant de bégaiement, Horatia, la cadette, a alors une idée : se rendre en cachette chez le comte et le persuader de la prendre pour épouse. Peu importe son jeune âge, car les sentiments n’ont aucun rôle à jouer, à moins que le hasard en décide autrement…

J’aime Hollywood, Lindsay Kelk, Milady : Avec un petit copain sublime et un travail de rêve de chroniqueuse dans un magazine féminin, Angela Clark a une vie parfaite. Et un acteur célèbre, James Jacobs, a demandé spécialement à ce qu elle vienne l’interviewer à Hollywood. Surexcitée, Angela part pour la capitale mondiale du cinéma… et découvre l’envers du décor. Pire, un paparazzi prend une photo plutôt ambiguë d’elle avec James. Angela va devoir prouver à son petit ami et à son patron qu’elle ne cède pas aux charmes de l’acteur, et trouver des raisons d’aimer Hollywood.

Les adieux à l’empire, Olivier Barde-Cabuçon, Babel : Au début du XIXe siècle, à l’issue d’un combat sanglant, quatre personnages se jurent amitié et fidélité ; trois hommes d’armes et une femme. Les quatre amis vont, entre France, Russie, Italie et Égypte, se retrouver autour des mêmes ennemis ou des mêmes histoires passionnelles… Un roman d’amour et d’aventures sur lequel plane l’ombre de l’empereur Napoléon.

Je ne suis pas celle que je suis, Chahdortt Djavann, Le Livre de poche : Des vies différentes dans des villes différentes, et une même femme. Deux histoires entrelacées. L’une, picaresque, nous fait voyager en compagnie de l’héroïne, qui traverse mille et une épreuves, de Téhéran au golfe Persique, de Dubaï aux rives du Bosphore. Et l’autre, intime, à Paris, se construit dans le cabinet d’un psy. Chahdortt Djavann explore ici le rapport au père, à la mère, aux hommes, la prison, la torture, le viol, la prostitution, la solitude, l’exil et la langue française dont il faut s’emparer pour faire le récit d’une vie.

Alcatraz Smedry, L’intégrale, Brandon Sanderson, Le Livre de poche : Alcatraz Smedry n’est pas aidé par la nature : son nom est ridicule, il est extrêmement maladroit et il est orphelin. Mais le jour de son treizième anniversaire, sa vie prend une tournure inattendue. Il reçoit un mystérieux sac de sable, découvre qu’il a un grand-père un peu dingue et qu’il doit partir avec lui pour sauver le monde des griffes des infâmes Bibliothécaires… Partez à l’aventure avec Alcatraz et ses acolytes : sa cousine Australie, dont le talent est de se réveiller avec une tête de déterrée ; son oncle Kazan, dont le pouvoir est de se perdre ; son cousin Folsom, dont le talent est de danser comme un pied ; l’indomptable Bastille et bien d’autres.
Entrez dans l’imagination débridée de Brandon Sanderson avec les quatre tomes de la série jubilatoire,Alcatraz, réunis en un livre. Humour et rebondissements garantis du début à la fin !

La solitude des soirs d’été, Anaïs Jeanneret, Le Livre de poche : Alda a le charme insaisissable et irrésistible des gens que la vie a comblés. Une assurance qui a fasciné Louis dès leur rencontre à Paris, lors d’un vernissage. Alda invite le jeune homme et sa petite amie à venir passer les vacances d’été dans la luxueuse bastide provençale qu’elle possède avec son mari. Louis n’a d’yeux que pour Alda, de vingt ans son aînée, mère, épouse et amie rayonnante. Il devine néanmoins chez cette femme, qui l’attire inexplicablement, une faille, une violence susceptible de surgir à tout moment. Pour Louis, c’est la fin de l’innocence, pour Alda, le moment de vérité. Un roman émouvant et sensuel qui dépeint avec élégance un univers fitzgéraldien aussi enchanteur que mélancolique.

Un amour plus fort que le temps, Leslie Maitland, Presses de la cité : Une histoire incroyable : Leslie Maitland, journaliste au New York Times, est partie à la recherche de l’amour de jeunesse de sa mère, disparu dans la tourmente de la guerre. Une histoire où l’amour se moque du temps et des frontières.
Nous sommes en France, en 1941 : Janine, une jeune fille juive allemande, originaire de Fribourg, tombe amoureuse de Roland, un jeune Français catholique, dans le village de l’est de la France où elle s’est réfugiée. Fuyant les nazis, elle rejoint Marseille avec sa famille, où ils doivent embarquer à bord d’un bateau pour les Etats-Unis. Roland les suit à la trace et, lorsque le bateau quitte le quai, le jeune homme l’accompagne à bord d’une barque et jette des fleurs dans son sillage. Aux Etats-Unis, Janine se mariera et aura deux enfants. Mais Roland restera toujours l’homme de son coeur, son seul et unique amour.
Leslie Maitland grandira avec cette histoire, que sa mère ne cessera de lui raconter. Après la mort de son père, Leslie décide de partir à la recherche de Roland, qui est peut-être encore en vie. Le livre raconte à la fois l’histoire de l’amour improbable entre Janine et Roland et la quête de sa fille. Leslie retrouvera Roland, Janine et lui se reverront, et ils finiront même, après quelques années, par vivre ensemble.

L’ambition, Iegor Gran, Folio : Prenons la peine d’observer ce couple de jeunes, à la terrasse d’un bistrot. Lui déborde de projets, il parle internet, il veut singer Mark Zuckerberg. Bien bâti, de solides diplômes – c’est un entrepreneur dans l’âme. Pourtant, à peine deux heures plus tard, on le croise errant seul dans l’île Saint-Louis, déboussolé et aigri…

La symphonie de Léningrad, Sarah Quigley, Folio : Il abaissa sa baguette tandis que les premiers accords, pleins et assurés, s’élevaient dans la salle poussiéreuse. Les trompettes et les timbales dominèrent la ligne mélodique des cordes, avec leur motif de deux notes, lancinant et répétitif… Puis il y eut des entrées loupées, quelques solos bâclés. Elias fut saisi de panique. Un musicien blêmit et s’affala sur sa chaise. Mais portée par son élan, la musique roulait comme un rocher sur une pente douce. Il se contentait de la guider, la retenir, l’empêcher de s’emballer… La symphonie menait sa propre vie… En juin 1941, après la brutale rupture du pacte germano-soviétique, Leningrad va être assiégé. Au fil de plus de neuf cents jours, une terrible pénurie s’installe, les bombardements se multiplient. Les habitants meurent de faim par milliers. Dmitri Chostakovitch, qui vit à Leningrad, travaille alors à sa Septième Symphonie, dans laquelle il va magnifiquement intégrer le bruit des canons, des bombes et des sirènes d’alarme. Et Staline, qui surveille étroitement les artistes, a une idée : la faire jouer en disposant des haut-parleurs en direction de la ligne de front, afin que les Allemands pensent que si les Russes sont encore capables de faire de la musique, c’est qu’ils ne sont pas près de se rendre. Hâves, décharnés, les musiciens doivent trouver l’énergie nécessaire pour donner ce concert exceptionnel…

Geek Girl, Être ou ne pas être, Holly Smale, Nathan : Harriet a décidément le don de se fourrer dans des situations délicates. En plus de s’attirer les foudres de ses consœurs mannequins, jalouses de son succès, elle se retrouve enrôlée malgré elle au lycée dans une très mauvaise production théâtrale de Shakespeare. Non seulement Harriet est une actrice déplorable, mais elle doit aussi soutenir sa meilleure amie Nat. Celle-ci rêve d’un succès de tragédienne, bien qu’elle n’ait qu’un rôle muet… celui du crâne auquel parle Hamlet !

Ashford Park, Lauren Willig, Pocket : Toutes les familles ont leurs secrets, mais celui d’Addie, la grand-mère de Clementine, est un peu plus lourd que d’autres… Lorsqu’elle arrive à Ashford Park en 1905, Addie, jeune orpheline londonienne, n’a que 5 ans. Et si son oncle et sa tante l’accueillent dans la plus grande indifférence, la fillette passe une enfance heureuse auprès de sa cousine, la belle et audacieuse Bea. Entre elles deux, naît une amitié indéfectible que seule la Grande Guerre parvient à briser : Addie s’engage comme infirmière quand Bea fuit l’Europe avec Frederick, l’homme dont sa cousine est pourtant follement éprise. Bien des années passent sans que les jeunes femmes ne se donnent de nouvelles, jusqu’au jour où, contre toute attente, Bea supplie Addie de la rejoindre au Kenya. Un voyage qui changera le cours de son destin…

Bons baisers de Barcelone, Elizabeth Adler, Pocket : L’occasion est trop belle pour Mac Reilly, le célèbre détective : une nouvelle enquête à résoudre alors que son mariage avance à grand pas ! Lorenza Ravel, une richissime comtesse catalane, aimerait retrouver sa fille, l’actrice Bibi Fortuna, mystérieusement volatilisée après avoir été accusée du meurtre de son amant. Sunny fulmine : comment son futur époux peut-il encore la planter… D’autant que la belle Lorenza n’est autre que le premier amour de Mac. Trop c’est trop, Sunny s’envole à son tour pour Barcelone, bien décidée à prêter main-forte à Mac dans son enquête et à lui mettre la bague au doigt.

Dominion, C. J. Sansom, Pocket : 1952. Douze ans que l’Angleterre s’est rangée du côté de Hitler. Douze ans que le pays est devenu un dominion, un satellite de l’axe nazi, et que les services de la Résistance attendent un signe de Winston Churchill pour embraser le pays.
Parmi eux, David Fitzgerald, fonctionnaire d’origine juive, se voit confier une mission des plus périlleuses : protéger un scientifique porteur d’un secret classé défense. Un secret capable de renverser l’équilibre du monde et que la Gestapo est bien décidée à récupérer.
David va devoir prendre tous les risques pour tenter d’échapper aux sbires de l’officier Gunther Hoth. Mais est-il encore temps de changer le cours de l’Histoire ?

Gwaz-Ru, Hervé Jaouen, Pocket : Nicolas Scouarnec, alias Gwaz-Ru, « l’homme rouge », a quitté sa campagne de Briec pour s’embaucher comme manœuvre dans le bâtiment. À Quimper, il se syndique, fraye avec le parti communiste, côtoie des nationalistes bretons, rencontre la femme de sa vie et fonde une famille. Il traverse les périodes troubles de l’entre-deux-guerres, de l’Occupation et de la Libération sans se départir de son esprit frondeur, restant ce qu’il est : rebelle à tous les pouvoirs, excepté celui qu’exerce sur lui le travail de la terre. Au bout de sa quête d’un monde meilleur, trouvera-t-il son jardin à cultiver, une terre qui lui appartienne ?

La marquise, Mireille Calmel, Pocket : En cet été 1763, Renée Pélagie de Montreuil est depuis quelques mois la marquise de Sade. Une marquise très éprise mais très chaste qui reçoit une mystérieuse lettre l’informant de l’inconduite de son époux, et l’invitant à la constater par elle-même. Un premier billet anonyme qui ouvre à la belle des horizons merveilleusement interdits… Une plongée piquante et voluptueuse dans le Paris licencieux des Lumières.

Le journal d’Eva Braun, Alain Regus, Pocket : L’amour est universel, un sentiment qui touche tous les hommes. Même les pires d’entre eux.
En 1929, celui qu’on appelle déjà le Führer n’est pas encore reconnu comme le monstre qui marquera le XXe siècle de son empreinte sanglante. Lorsqu’il pousse la porte de la boutique ou travaille la jeune Eva, elle est, comme tant d’autres, aussitôt fascinée par cet homme à l’aura magnétique. Trois ans plus tard, elle devient sa maîtresse et tire un trait sur ses rêves de mariage pour se mettre au service d’Hitler qui, lui, a épousé le destin délirant d’une Allemagne fantasmée. Prisonnière de son ombre impérieuse, elle le suivra jusqu’aux ténèbres.

Le lac aux sortilèges, Maeve Binchy, Pocket : Helen pense avoir tout prévu. Elle a laissé une lettre pour Martin dans laquelle elle lui explique qu’elle n’a jamais pu oublier Louis, qu’elle l’a revu, qu’elle attend un enfant de lui et qu’il l’emmène loin de Lough Glass, cette petite bourgade irlandaise où elle a toujours vécu à contrecœur. Elle ne sait pas que Martin ne lira jamais cette lettre, que leur fille Kit, de douze ans, la trouvera avant lui et la détruira sans l’ouvrir. Elle ne peut pas non plus savoir qu’un mois après sa « disparition », on retrouvera le corps d’une femme qui lui ressemble dans le lac de Lough Glass. Pour ceux qui l’aiment, elle est désormais morte accidentellement…

Le petit mensonge de Dieu, Cyril Massarotto, Pocket : « Dieu est un pote à moi. Ou plutôt, il l’était, jusqu’à ce que je découvre son mensonge. C’était il y a une seconde à peine, juste à l’instant de ma mort. Je pensais disparaître dans le néant, comme il me l’avait toujours dit.
Mais il m’a menti !
Il y a quelque chose, après…
Pas vraiment le paradis, pas l’enfer non plus. J’attends quelques explications ! »

Le plaisir ne saurait attendre, Tishani Doshi, Pocket : Madras, août 1968. Babo est le premier de la famille Patel à quitter l’Inde pour étudier. Londres lui ouvre les bras : les Beatles font leur révolution et les minijupes dévoilent les jambes des filles. Il ne faut pas longtemps à Babo pour succomber à une belle Galloise, prénommée Sian.
Et lorsque ce couple métissé est de retour, dans une Inde encore traditionnaliste, ou les bouquets de jasmins et de soucis, l’effervescence chamarrée des rues et l’ordre des castes semblent immuables, Babo, Sian et leurs enfants sont comme le signe précurseur des bouleversements à venir.

L’écho du doute, Rebecca Frayn, Pocket : Lorsqu’elle rencontre Julian, Annie, jeune veuve et mère de deux enfants, pense en avoir fini avec le malheur. C’est alors qu’un nouveau drame surgit : Dan, son fils de 12 ans, disparaît un soir après l’école. Amis, professeurs, voisins, personne n’a rien vu, rien entendu. Comme si Dan s’était évanoui dans la nature… Malgré une enquête minutieuse, les jours se changent en semaines, puis en mois : Dan reste introuvable. S’opposant farouchement à Julian qui la pousse à reprendre le cours de sa vie, Annie s’accroche à l’espoir que, quelque part, son fils est vivant. Trois ans plus tard, le téléphone sonne, porteur d’incroyables révélations. Et loin de se résoudre, le mystère s’épaissit encore…

La prisonnière du paradis, Alan Brennert, Pocket

Malefica tome 2, Hervé Gagnon, Pocket : En fuite sur les routes de France, Anneline Dujardin, sa fille Jeanne, et le hors-la-loi François Martin sont pris en chasse par les mousquetaires du Cardinal de Richelieu, ainsi que par Guy de Maussac, funeste inquisiteur qui a promis leur perte.
Pour mettre fin à cette traque infernale, Anneline va devoir décrypter un grimoire transmis de génération en génération et découvrir le secret de son ancêtre Arégonde.
Face à cette révélation qui menace le trône de France et le Vatican, aucun sacrifice ne sera trop grand pour protéger ceux qu’elle aime…

Nous ne sommes qu’ombre et poussière, Lyndsay Faye, Pocket : Londres, automne 1888. Les atrocités commises sur deux prostituées assassinées dans le quartier de Whitechapel vont convaincre l’inspecteur Lestrade de solliciter le célèbre spécialiste des affaires criminelles. Qui mieux que Sherlock Holmes, aidé du Dr Watson, saurait traquer l’homme qui sème désormais la terreur parmi la population de l’East End ?
Mais le grand détective ne sortira pas indemne de cette enquête. Pour démasquer son insaisissable adversaire, dont le nom, Jack l’Éventreur, restera longtemps gravé dans les mémoires, il devra enfreindre bien des règles, briser les codes, et tenter de sauver sa vie autant que sa réputation.

La danse des ombres tome 2, La danse des flammes, Yelena Black, PKJ : Tout danseur rêve d’intégrer le Royal Ballet de Londres. Mais la compétition est féroce, et seuls deux candidats seront retenus au concours d’entrée de la prestigieuse compagnie. Pour gagner, Vanessa doit danser comme jamais auparavant. Justin sera son partenaire. Mais très vite les deux jeunes gens sont rattrapés par leur passé. Et la menace qui pèse sur le Royal Ballet est plus dangereuse que jamais…

Cent portes battant aux quatre vents, Steinunn Sigurdardóttir, 1018 : Plus de vingt ans se sont déroulés depuis que Brynhildur a quitté Paris ou elle a été étudiante à la Sorbonne. Mais un court séjour dans la capitale ainsi qu’une aventure inattendue et sans lendemain la projettent malgré elle face à ses souvenirs de jeunesse, parmi lesquels, celui du grand amour à côté duquel elle est passée. Pourquoi ne saisit-on pas le bonheur lorsqu’il passe ? Pourquoi tous ces tourments et ces attirances non réciproques ?

Courir sur la faille, Naomi Benaron, 1018 : Depuis le jour ou il comprend que la course à pieds est sa passion, le jeune Tutsi Jean Patrick Nkuba n’a qu’un rêve : devenir le premier champion olympique du Rwanda. Mais les gens comme lui ne sont pas censés gagner… Avril 1994 : le pays s’embrase et Jean Patrick se trouve sans protection… Si ce n’est celle de son énigmatique coach, qui plus que quiconque croit en la réussite de ce jeune athlète. La seule solution : lui procurer une fausse carte d’identité ethnique pour échapper aux génocidaires et tenter d’accomplir sa destinée. Mais peut-on renier ses origines ? Et que sont devenus les siens ? Le temps passe. Les retrouver sera la course de sa vie.

La langue d’Altmann, Brian Evenson, 1018 : Un paysan enterre sa fille en secret, un couple louche cherche à se débarrasser de chatons, un père pousse ses proches au suicide… Avec ce premier recueil publié en 1994, Brian Evenson s’imposait en maître du bizarre. Régis par la loi du plus fou, ses récits – absurdes, cruels, inquiétants – sondent l’âme humaine, abandonnée à son animalité et à son mystère. Corrosif, et sidérant.

L’agence n°1 des dames détectives, Alexander McCall Smith, 1018 : Divorcée d’un mari trompettiste porté sur la bouteille, Precious Ramotswe a décidé de refaire sa vie avec un gentleman garagiste nommé J.L.B.Matekoni. Mais ce batifolage amoureux ne comble pas le désir d’aventure de notre bouillonnante lady. Un beau jour, l’inénarrable Mma se jette à l’eau et ouvre à Gabarone, capitale du Botswana, un bureau d’un nouveau genre: la première agence de détectives strictement au féminin. En compagnie de Mma Makutsi, une amie qu’elle nomme dans la foulée Détective Assistante, Precious Ramotswe déclare la guerre aux belles-filles têtues, aux maris en fuite et aux escrocs sans vergogne.

Le cabinet chinois, Patricia Wentworth, 1018 : La pauvre mais très belle Chloe est devenue l’héritière d’un mystérieux cousin qui s’est constitué une jolie fortune grâce au chantage. Le capital, des lettres indiscrètes qui ruineraient la vie de gens très distingués, est conservé dans le coffre d’un cabinet chinois. Sur son lit de mort,il murmure à Chloe la combinaison du coffre. Mais pour le plus grand malheur de celle-ci, il a commis une erreur fatale durant sa carrière : s’associer à des complices prêts à tout pour récupérer ces lettres.

Sensorium, Abha Dawesar, 1018 : À l’occasion d’un voyage sur sa terre natale, Durga, jeune artiste indienne, est conduite par son cousin chez un voyant. Celui-ci lui prédit que tant qu’elle n’aura pas expié les péchés de ses vies antérieures, elle ne parviendra pas à accomplir son destin. Cette jeune femme aux facettes multiples, scindée entre l’Orient et l’Occident, met à profit son séjour dans une résidence d’écrivain en Flandre pour explorer son identité multiculturelle. En détective de l’âme, elle va s’examiner… et tenter, sous l’égide de Ganesh, de trouver sa voie.

One thought on “Parutions de la semaine – 22/06/2015

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.