La mariée écossaise – NetGalley

La mariée écossaise

Une très belle découverte !

Écosse, 1746
Orpheline et bâtarde, Lorna a appris très jeune que rien n’était gratuit dans la vie. Alors, quand le général Clayton Dee l’achète à son oncle dans le but de l’épouser, elle se doute bien qu’il compte la posséder, dans tous les sens du terme. Fuir ? Mais pour aller où ? Se tourner vers qui ?
Acculée et terrifiée, la jeune femme a pourtant la surprise d’apprendre que Clayton n’attend d’elle qu’une seule chose : qu’elle s’occupe de Matthew, son jeune fils, dont la mère est morte en couches. Les combats font rage autour d’eux, Anglais contre Écossais, mais dans leur château reculé, c’est une autre flamme qui grandit : celle du désir, puissant, impérieux. Cette attirance naissante pourra-t-elle résister aux affrontements sanglants de leurs peuples respectifs ?

Pour qui : Pour celles et ceux qui aiment les contextes historiques forts et très bien décrits. 

***

Mon avis : Quelle bonne surprise ! J’ai beaucoup aimé cette romance, alors que ce n’est pas la période historique que je préfère. Lorna est une jeune femme qui n’a pas un passé évident. Orpheline, elle vit sous la coupe de son oncle, dans une taverne où les mains sont lestes.

Clayton est un soldat anglais, marié et futur père. Mais lorsque sa femme décède en couches, le laissant avec leur nouveau-né, il est désemparé. Et alors qu’il est allé noyer son chagrin dans les pintes de bière de la taverne de l’oncle de Lorna, il se rend compte que la douceur de la jeune femme pour ses neveux et nièce est juste ce qu’il recherche pour son fils, Matthew. Il achète donc Lorna (carrément) et se marie avec elle dans les jours qui suivent.

Tout m’a plu dans ce roman : les personnages sont bien construits, le contexte historique est particulièrement soigné, les enfants (que ce soit Matthew ou les neveux et nièce de Lorna) sont un vrai atout, et la romance, qui prend place très calmement, met en avant les problématiques des mariages « mixtes » (ici Écossaise/Anglais, ce qui à l’époque n’était pas vraiment dans l’air du temps). C’est également une romance plus longue que celles que je lis d’habitude, ce qui a permis à l’auteur de vraiment bien installer tout son univers.

***

En bref : À découvrir !
***
Les infos pratiques : La mariée écossaise, Fanny André, Harlequin, 2022

2 thoughts on “La mariée écossaise – NetGalley

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.