Lectures de juin 2021

Nouveau post pour faire un petit débrief de mes lectures du mois précédent.

J’ai eu du mal à lire ce mois-ci, à prendre du temps pour ça, en revanche les quelques lectures ont été globalement agréables. 

Ce qui reste à Vegas

Emma est sur le point de se marier, c’est la dernière ligne droite avant le jour J. Malgré le stress des derniers préparatifs, elle devrait se réjouir à l’approche de ce qui s’annonce comme le plus beau moment de sa vie. Pourtant, elle a des doutes : son fiancé est-il vraiment le bon ?

Quand elle se réveille le matin du grand jour avec au doigt une bague qu’elle n’a jamais vue, elle panique : qui a-t-elle bien pu épouser la veille ?

La déception du mois. Je n’en attendais pas grand grand chose, mais je n’ai même pas eu le plaisir du divertissement. 

Murder at the Dolphin Hotel

June 1933. Independent young Kitty Underhay has been left in charge of her family’s hotel, The Dolphin, on the tranquil English coast. She’s expecting her days at the bustling resort to be filled with comfortable chatter with chambermaids as they polish the mahogany desk and glittering candelabras of the elegant foyer. Everything must be perfect for the arrival of a glamourous jazz singer from Chicago and a masked ball that will be the cultural highlight of the season.
But when several rooms are broken into and searched, including Kitty’s own, she quickly realises that something out of the ordinary is afoot at the hotel. Soon rumours are flying in the cozy town that someone is on the hunt for a stolen ruby. A ruby that Kitty’s mother may well have possessed when she herself went missing during the Great War. And when the break-ins are followed by a series of attacks and murders, including of the town’s former mayoress, it seems the perpetrator will stop at nothing to find it.
Aided by ex-army captain Matthew Bryant, the Dolphin’s new security officer, Kitty is determined to decipher this mystery and preserve not only the reputation of her hotel, but also the lives of her guests. Is there a cold-blooded killer under her own roof? And what connects the missing jewel to the mystery from Kitty’s own past? 

Un cosy murder sympathique, avec de l’humour. Un petit bonbon pour l’été !

La légende de Grace Darling

1838, Nord de l’Angleterre. Fille de gardien de phare, Grace Darling est heureuse et ne veut pour rien au monde quitter le phare de Longstone. Lorsque son père et elle sauvent des victimes d’un naufrage, Grace devient malgré elle une véritable héroïne à travers toute l’Angleterre. Un jour, un peintre est mandaté pour faire son portrait et tombe sous son charme… Un siècle plus tard, la jeune Matilda Emmerson tombe enceinte. Elle est alors envoyée auprès de Harriet, une gardienne de phare, jusqu’à ce que son bébé naisse. Lorsque la jeune femme tombe par hasard sur un portrait inachevé, elle comprend que sa famille lui cache un lourd secret… Alors qu’elles vivent à cent ans d’écart, ces deux femmes, partageant le même courage que leur inspire l’amour, se retrouveront liées pour toujours.

Un très bon roman historique, qui navigue entre deux époques. À découvrir !

Lignes de vie

À Coventry, après la Seconde Guerre mondiale et le bombardement ravageur de novembre 1940, chacun essaye de retrouver une vie normale, notamment Martha Vine, matriarche aussi charismatique qu’elle est tendre et attentionnée avec ses sept filles. Mais c’est compter sans Cassie, la plus fragile et instable d’entre elles : ayant mis au monde un bébé, un garçon, Frank, elle ne peut se résoudre à l’abandonner. Il va donc falloir, pour la famille Vine, apprendre à vivre avec ce jeune enfant et ses talents particuliers.

J’étais sceptique : je m’attendais à un roman historique vu la couverture et le résumé, mais en même temps, j’avais vu que Graham Joyce avait eu des prix fantasy et imaginaire pour ce roman (qui par ailleurs est publié chez Folio SF…). J’ai mis du temps à le lire (plus d’une dizaine de jours, ce qui est beaucoup pour moi), je dois avouer que je n’ai pas vraiment compris pourquoi il est classé en fantasy, quasiment aucun élément ne vient de la SF… Malgré cela, je n’ai pas détesté, il y a des passages et des personnages que j’ai bien aimé. Bref, une lecture bizarre mais pas inintéressante. 

 
In Five Years

Where do you see yourself in five years?
Dannie Kohan lives her life by the numbers.
She is nothing like her lifelong best friend—the wild, whimsical, believes-in-fate Bella. Her meticulous planning seems to have paid off after she nails the most important job interview of her career and accepts her boyfriend’s marriage proposal in one fell swoop, falling asleep completely content.
But when she awakens, she’s suddenly in a different apartment, with a different ring on her finger, and beside a very different man. Dannie spends one hour exactly five years in the future before she wakes again in her own home on the brink of midnight—but it is one hour she cannot shake. In Five Years is an unforgettable love story, but it is not the one you’re expecting.

La comédie dont tout le monde parle aux États-Unis, gros best-seller… Et je n’ai pas forcément compris pourquoi. Ce n’est pas extraordinaire, c’est même assez convenu. Rien de bien passionnant.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.