Lectures de mai 2021

Nouveau post pour faire un petit débrief de mes lectures du mois précédent.

Plutôt un très bon mois de lecture ! 

Un beau désastre

Au cœur d’un quartier de bouts de chandelles et de briques fanées, un enfant s’inquiète. De père inconnu et de mère absente, élevé par une tante astrologue chroniquement optimiste, le petit M.-J. observe le vingt et unième siècle et broie du noir. La vie, se répète-t-il, c’est dangereux.

Durant l’été de ses seize ans, alors qu’il n’attend plus rien du monde, la vie le surprend. L’amour, l’art et le soutien d’une communauté bigarrée mettent en échec ses idées les plus sombres. En dépit de la crise des migrants, de l’état de la planète et du cri des pauvres qui ne porte jamais bien loin, l’adolescent apprendra qu’il existe un remède au désastre, une chose au moins aussi difficile à éradiquer que les gaz à effet de serre ou la guerre : l’espoir.

Roman d’apprentissage porté par une voix vive et inspirante, Un beau désastre est une fresque lucide et drôle où la bêtise ne peut venir à bout de la beauté, où le béton n’empêche pas l’herbe de pousser. Un souffle d’espoir et de solidarité dans une époque qui navigue entre désastres et promesses.

Un très beau roman, bien écrit, un héros pas comme les autres. Une très jolie découverte. 

Elianne

In the tough world of Queensland sugar mills, it’s not only cane that is crushed …

In 1881 ‘Big Jim’ Durham ruthlessly creates for Elianne Desmarais, his young French wife, the finest of the great sugar mills of the Southern Queensland cane fields, and names it in her honour.

The massive estate becomes a self-sufficient fortress and home to hundreds of workers, but ‘Elianne’ and the Durham Family, have dark and distant secrets; secrets that surface in the wildest of times, the 1960s.

For Kate Durham and her brothers Neil and Alan, freedom is the catchword of the decade. Rock ‘n’ roll, the Pill, the Vietnam War, the rise of Feminism, Asian immigration and the Freedom Ride join forces to rattle the chains of traditional values.

The workers leave the great sugar estates as mechanisation lessens the need for labour – and the Durham family, its secrets exposed, begins its fall from grace…

Judy Nunn’s latest novel is a story of honour – family honour among hard men in a hard environment. But when honour is lost so too is love, and without love, what becomes of the family?

Un roman qu’on a du mal à reposer ! On se laisse entraîner dans cette famille aux nombreuses fêlures, et on apprend que derrière les portes fermées, la réalité est souvent tout autre…   

Park Avenue Summer

En acceptant le poste de secrétaire de la toute nouvelle rédac’ chef de Cosmopolitan, Alice n’imaginait pas qu’elle allait faire la rencontre de sa vie. Petite provinciale de vingt et un ans tout juste débarquée de son Ohio natal, elle se retrouve ainsi face à une figure du New York des sixties : Helen Gurley Brown, auteure du sulfureux best-seller Sex and the Single Girl.
Mais cette grande visionnaire n’a pas que des amis dans la presse et elle se trouve en réalité sur un siège éjectable. Alice ne va pas tarder à découvrir que sa rebelle patronne fait l’objet d’une cabale acharnée, menée par ses collègues masculins bien décidés à démontrer que la place d’une femme est davantage dans la cuisine qu’à la tête d’un magazine.

Parler à une nouvelle génération de femmes, débarrasser la presse de ses vieilles figures patriarcales est un défi de taille. Fascinée par Helen, Alice est prête à tout pour l’aider à inventer une « Cosmo Girl » fière, sûre d’elle, libérée de tout carcan puritain. Qu’importent les coups bas. Et les coups au cœur…

Tiré de la véritable vie de Helen Gurley Brown, une femme fascinante qui redressa la barre du célèbre magazine Cosmo alors moribond. C’est un vrai page-turner, intéressant et fort agréable à lire. 

Tentation au manoir

Lucilla sent son cœur s’embraser lorsqu’elle revoit Thomas Carrick, l’homme pour qui elle soupire en secret depuis des années. De retour à Carrick Manor, celui-ci sollicite ses talents de guérisseuse pour trouver un remède au mal mystérieux qui atteint ses fermiers. Bientôt, il devient clair que ces morts soudaines n’ont rien de naturel. Sur l’insistance de Thomas, Lucilla s’installe au manoir pour l’aider à résoudre ces crimes, en tâchant d’ignorer qu’ainsi elle s’expose elle-même au danger… et à la tentation. 

Pas la meilleure romance de Stephanie Laurens, mais ça fait plaisir de retrouver la famille Cynster !

 
Le vent nous portera

Animée par une soif d’aventures et de grands espaces, Alice s’éprend d’un bel Américain et s’empresse d’accepter sa demande en mariage, laissant derrière elle son Angleterre poussiéreuse. Mais le rêve américain est mis à rude épreuve au cours de la Grande Dépression dans la petite ville du Kentucky où elle atterrit, entre un mari qui s’avère décevant et un beau-père au tempérament ombrageux.

Aussi, quand la jeune femme répond à l’appel d’Eleanor Roosevelt pour créer des bibliothèques ambulantes afin de lutter contre l’illettrisme, c’est d’abord pour échapper à son quotidien étouffant. Elle se lie alors d’amitié avec Margery, une femme qui n’a peur de rien ni de personne. Ensemble, elles se jettent à corps perdu dans l’aventure et sillonnent à cheval les montagnes du Kentucky, bravant tous les dangers, pour apporter des livres dans les zones les plus reculées. Mais s’il y a bien une chose dont ces porteuses d’histoires ne manquent pas, c’est de courage.

Un joli roman d’amitié, de sororité, autour d’une bibliothèque itinérante. Une jolie découverte ! 

One thought on “Lectures de mai 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.