Challenge 6#1 – Série Les aventures du sergent Barthélemy

Une série qui nous plonge de manière extrêmement intéressante dans le Moyen Âge.

Les deniers du Gévaudan
En octobre 1363, dans le village cévenol de Marcouls, noyé de brouillard et de givre, les paysans luttent quotidiennement pour leur survie harcelés par les épidémies de peste, la guerre, les pillages, les rigueurs de l’hiver et les lourds tributs auxquels ils sont soumis. Lorsqu’un collecteur d’impôts est porté disparu, toute la communauté est immédiatement soupçonnée. Mais un jeune habitant du village, Barthélemy, sergent de justice obstiné et risque-tout, prend l’affaire en main avec l’aide de son amie, une guérisseuse aussi rebelle que talentueuse, la belle Ysabellis. Ils n’ont qu’une semaine pour découvrir la vérité, sans quoi les habitants de la vallée seront passés à la terrible « question », dans les geôles du château seigneurial…
Le parchemin de maître Richard
Au cœur du carême, le notaire de Saint-Clément est découvert chez lui, baignant dans son sang, son coffre à parchemins pillé. Chargé de l’enquête, le sergent de justice Barthélemy se trouve particulièrement démuni devant ce crime commis pour du papier. Sans savoir lire, il doit pourtant faire parler les écrits du notaire assassiné. Tandis que les villageois lui opposent une hostilité sourde et un silence opaque, son épouse, la guérisseuse Ysabellis, affronte elle aussi une situation périlleuse, où sa science de la médecine sera mise à l’épreuve… Disparitions inexpliquées et rivalités seigneuriales entachent le Gévaudan de l’an 1363, teinté d’une violence diffuse dont nul ne sort indemne.
Un seigneur en otage
Alors que le sergent Barthélemy se trouve en entretien privé avec son seigneur, ce dernier lui révèle qu’il doit se rendre à Londres comme otage, avec une assemblée de noble, pour prendre la place du roi prisonnier depuis la bataille de Poitiers. Dans une situation délicate, c’est bien à contrecoeur que le Sire de Randon s’exécute. Convaincu que des rivaux profiteront de son absence pour jeter le trouble dans ses domaines, il charge son sergent Barthélemy de se rendre sur ses terres de Velay pour y endiguer les complots qui s’y trament. Pendant ce temps, Ysabellis prendra soin de son épouse très affaiblie depuis la mort de leur unique enfant. Mais l’assassinat d’un officier menace de faire basculer la seigneurie dans le chaos…

Pour qui : Pour celles et ceux qui aiment les 1018 Grands détectives, des romans avec des énigmes intelligentes, mêlant souvent histoire et policier.

Mon avis : On sent bien que l’auteur est diplômée en histoire ! Le contexte est extrêmement précis et détaillé, que ce soit d’un point de vue politique, sociétal, quotidien, sur les plantes utilisées comme sur les croyances.

On suit donc Barthélemy, un jeune veuf, qui devient sergent du village. Plein de bon sens, il tente de régler les différents problèmes, mais la justice n’est pas toujours facile à rendre. Il se retrouve à une place un peu compliquée, ni seigneur ni manant mais entre les deux. Quant à Ysabellis, quand elle n’est pas traitée de sorcière, il est rare qu’on la regarde d’un très bon œil. C’est un couple de héros que j’aime bien, mais que je regrette de ne pas voir plus souvent ensemble.

En effet, dans les trois tomes Barthélemy est envoyé par monts et par vaux tandis que la jeune femme œuvre ailleurs. Au contraire de Charlotte et Thomas Pitt, les héros d’Anne Perry, qui travaille main dans la main, ceux-là essayent de s’aider comme ils le peuvent, mais finalement passent rarement du temps ensemble.

En bref : Une série à découvrir si vous aimez ce type de romans.

Infos pratiques : Les deniers du Gévaudan, Laëtitia Bourgeois, 1018, 2009 (226 pages >> 50 km)
Le parchemin de maître Richard, Laëtitia Bourgeois, 1018, 2009 (320 pages >> 75 km)
Un seigneur en otage, Laëtitia Bourgeois, 1018, 2010 (320 pages >> 75 km)

Tour du monde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.