Challenge 6#1 – Audacieuse Sarah & Aventureuse Constance

Parlons série aujourd’hui !

Audacieuse Sarah
Amérique, 1783. La Guerre d’indépendance touche à sa fin. Avant son retour en France, Louis doit remettre à Sarah le médaillon de son frère disparu. La jeune femme est troublée par la visite de l’officier, d’autant que des pluies torrentielles contraignent ce dernier à prolonger son séjour dans la plantation familiale.
Menacée par un cousin qui veut l’épouser pour son héritage, Sarah va conclure un faux mariage avec son visiteur. Et si cette union n’était pas un simple échange de bons procédés ? De retour en France avec son Américaine dépourvue de titre de noblesse, la mission de Louis s’annonce plus compliquée que prévu…
Aventureuse Constance
C’est une Arsac, et je tiens de source sûre que l’obstination est un trait de caractère familial…
 Londres, 1791. Fuyant les sanglantes représailles qui font suite à la tentative d’évasion de Louis XVI, Constance d’Arsac se réfugie à Londres. Bien décidée à rejoindre sa sœur aux États-Unis, elle parvient à convaincre le capitaine John Hadley de la mener à destination. Ce séducteur invétéré n’est pourtant pas du genre à admettre à son bord des passagères non accompagnées. Tout oppose la jolie veuve aux manières aristocratiques et le marin au long cours. Pourtant, ils se sentent irrésistiblement attirés l’un par l’autre.
La traversée promet d’être mouvementée…

Pour qui : Pour celles et ceux qui ont aimé le premier tome ou qui ont envie de découvrir une bonne romance historique écrite par une jeune auteur française.

Mon avis : L’auteur a choisi une période plutôt classique en romance historique, la fin du XVIIIe siècle, mais elle a pris un angle original en travaillant les relations entre les États-Unis et l’Europe. Et ça fonctionne ! Nos héroïnes n’ont pas froid aux yeux et n’hésitent pas à traverser l’Atlantique.

Ce sont des textes bien construits, avec des héros qu’on apprécient, charmants, mais je regrette un peu qu’on ne les retrouve pas davantage dans les différents tomes. Éléonore, Sarah ou encore Constance, on aimerait les suivre un peu plus.

En bref : De bonnes romances historiques pour les amateurs du genre.

Infos pratiques : Audacieuse Sarah, Éléonore Fernaye, Milady, 2014 (360 pages >> 75 km)
Aventureuse Constance, 
Éléonore Fernaye, Milady, 2015 (376 pages >> 75 km)

Tour du monde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.