Seduce me – NetGalley

Prenez une jeune femme bien sous tout rapport, parents aisés et bien placés dans le milieu du droit, et prenez le fils du propriétaire de White Lace Production, une boîte spécialisée dans le porno. Mettez-les ensemble et… admirez !

La vie d’Everly a été une suite ininterrompue d’obligations et de soirées révisions. Sur le point de terminer sa fac de droit, elle n’a toujours pas trouvé le temps d’accomplir ne serait-ce qu’une seule des « expériences incontournables » dont sa grand-mère lui a dressé la liste avant de mourir. Jusqu’au jour où elle rencontre Max Levin. Il est arrogant, amoral et macho. Bref, pas son genre. Soit exactement l’homme parfait pour mener à bien la première expérience de sa liste : « Sors avec un homme auquel tu n’aurais même pas adressé la parole. » Sauf que, très vite, le vent de liberté que Max fait souffler sur sa vie bien réglée menace de tout emporter sur son passage : son avenir tout tracé, ses certitudes et bien plus encore…

Pour qui : Pour celles et ceux qui aiment les romances dans lesquelles deux mondes s’affrontent.

Mon avis : Je dois dire que des grands-mères comme celle d’Everly, on en demande ! À son décès, elle laisse à sa petite fille une liste de choses à faire avant de passer ses examens. Encore un livre avec des listes, me direz-vous, et c’est vrai que ça a fleuri sur les tables des librairies ces dernières années. Mais de un, j’aime bien les listes, et de deux, c’est quand même un bon prétexte pour permettre à une héroïne de faire des choses hors de ses sentiers battus !

Et ce qui est bien, c’est qu’Everly va pouvoir tout cocher avec Max ! Lui-même d’ailleurs n’en revient pas d’être attirée par cette jeune femme plutôt quelconque (qui en plus ne peut s’empêcher de lui mettre des râteaux…). Mais on ne commande pas le désir !

C’est une romance avec un côté sombre, et un autre plutôt drôle. On plonge dans l’univers des films pornos, et ça nous rappelle qu’au final, c’est une entreprise (presque) comme les autres, avec des obligations de rendement, des comptes d’exploitation, des réunions d’associés… Nos deux héros sont des personnages entiers, volontaires, mais avec aussi leurs faiblesses. Des parents incompréhensifs d’un côté, une mère décédée des suites d’une maladie de l’autre, un héritage compliqué à porter de part et d’autre.

En bref : J’ai bien envie de découvrir la suite, à venir dans peu de temps je pense.

Les infos pratiques : Seduce me, Temptation 1, Gina Gordon, Harlequin, 2017

NetGalley

Publicités

One thought on “Seduce me – NetGalley

  1. A priori, cette couverture ne m’est pas adressée… Elle ne me charme pas. Cependant, le côté « deux mondes s’opposent » et l’humour sont deux petits attraits qui pourraient me faire changer d’avis…
    Merci pour cette présentation !
    A+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s