Rendez-vous à Central Park − NetGalley

On retrouve Sarah Morgan avec grand plaisir !

Si c’est l’amour inconditionnel que tu cherches, adopte un chien.

Depuis le désastreux divorce de ses parents, Frankie a un avis arrêté sur l’amour : ce n’est pas pour elle. La vie qu’elle s’est construite à New York, entre son passionnant métier de botaniste et son indéfectible groupe d’amis, lui convient parfaitement. Et si Matt, le frère aîné de sa meilleure amie, est le portrait-robot de l’homme idéal – célibataire, fiable et furieusement sexy –, elle se contente très bien de leur relation platonique. Mais, quand ce dernier décide de briser ce fragile équilibre en lui proposant un rendez-vous, Frankie sait qu’elle a un choix à faire : affronter ses peurs ou laisser l’homme parfait sortir de sa vie.

Pour qui : Pour celles et ceux qui ont aimé le premier tome de la série.

Mon avis : Frankie et les comédies romantiques, ça fait deux ! Ne lui parlez pas de roses, de mariages, de grandes déclarations, de bagues au doigt et autres cœurs. La jeune femme est depuis longtemps persuadée que toutes les histoires d’amour finissent mal. Pourtant la relation qu’entretient sa meilleure amie, Paige, avec son compagnon, Jake, devrait pouvoir lui prouver le contraire. Et Matt, le frère de Paige, est bien décidé à (enfin) percer la carapace de celle qu’il connaît depuis longtemps.

Autant dans le premier tome on passait beaucoup de temps avec les trois jeunes femmes, amies et colocataires, qui avaient décidé de monter leur entreprise, autant là la part de psychologie prend plus de place. De Frankie, avant de débuter le roman, on ne sait pas grand chose. Bougonne, introvertie et grande gueule à la fois (les deux ne sont pas incompatibles), aimant les films d’horreur et vomissant devant les comédies romantiques, elle s’est construit une sacré carapace. Mais Matt va réussir, petit à petit, à faire tomber ses défenses.

J’ai préféré le premier tome, car on prend le temps de s’imprégner de l’atmosphère, des personnages, et qu’il y a moins de surprises dans les tomes suivants. Frankie est aussi un personnage plus fermé, jusqu’au-boutiste, pas toujours très sympathique. Mais c’est ce qui rend aussi la romance plus originale, et montre que l’auteur réussit à véritablement construire les identités de ses personnages. Les trois femmes ne se ressemblent pas, sans pour autant tomber dans la caricature.

En bref : Une jolie romance qui donne envie de découvrir la troisième héroïne !

Les infos pratiques : Rendez-vous à Central Park, Sarah Morgan, Harlequin, 2017

NetGalley

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s