Butterfly Dreams − NetGalley

De la sick-lit : ça faisait longtemps que je n’en avais pas lu !

Corin a vingt-cinq ans, une boutique qui marche bien et… une peur panique de mourir jeune. Chaque semaine lui apporte son nouveau lot de symptômes plus inquiétants les uns que les autres, jusqu’au jour où, persuadée d’avoir un problème cardiaque, elle intègre un groupe de soutien. C’est là qu’elle rencontre Beckett.
Beckett dont le cœur s’est arrêté un beau matin. Trois minutes. Trois minuscules minutes qui ont changé sa vie à jamais. Finis le saut à l’élastique, les matchs de foot endiablés et les voyages au bout du monde. Désormais, il est malade.
Mais, quand le destin projette ces deux âmes blessées l’une contre l’autre, c’est peut-être leur chance de réapprendre à vivre… et à aimer ?

Pour qui : Pour celles et ceux qui ont aimé par exemple Nos étoiles contraires.

Mon avis : Nous sommes ici dans de la sick-lit, c’est-à-dire de la littérature dont l’un au moins des héros a une maladie grave. Ici, Corin est hypocondriaque. Après avoir vu mourir ses deux parents, de maladies qui n’avaient pas forcément été détectées, on peut comprendre qu’elle soit méfiante. Quant à Beckett, c’était un jeune homme sportif, au train de vie très sain, mais son coeur a lâché. Depuis quelques mois, il porte donc un pacemaker.

Tous les deux vont se rencontrer véritablement dans un groupe de paroles (ils se sont déjà vus auparavant, mais dans des circonstances très particulières). D’abord complètement réfractaire à l’idée de se confier à lui, Corin va peu à peu finir par apprécier leurs discussions, et même plus…

Je ne suis pas une grande amatrice de sick-lit, mais Butterfly Dreams est plutôt bien fait. J’ai trouvé la fin un peu trop convenue, mais on est dans une romance, donc on l’accepte. Le personnage de Corin est particulièrement touchant. Elle est complètement submergée par ses problèmes, et met du temps à ouvrir les yeux et à voir ceux des autres. Beckett est un peu moins original à mon goût.

En bref : Une romance qui change.

Les infos pratiques : Butterfly Dreams, A. Meredith Walters, Harlequin, 2017

NetGalley

Publicités

One thought on “Butterfly Dreams − NetGalley

  1. Voilà un genre que je ne connaissais pas sous cette appellation. La traduire en français aurait pu m’aider… J’ai préféré lire ton article pour me donner une idée. En effet…
    J’ai lu « nos étoiles contraires » et j’ai beaucoup aimé. Je pense que je devrais apprécier Butterfly Dreams.
    Merci… Au plaisir d’en apprendre tous les jours !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s