Les illusions d’une débutante − NetGalley

Quand on tombe amoureuse plus bas que son statut social, ça ne fait pas toujours plaisir !

Clare est folle de rage. Au lieu de danser avec le duc d’Harrington, dont elle attend la demande en mariage, elle est obligée de rester assise pendant le bal le plus prisé du moment. Tout ça à cause d’une blessure à la cheville… Insensible à ses impératifs de future duchesse, le docteur Merial lui impose dès le lendemain un mois de repos, alors que la Saison vient tout juste de commencer ! Il prétend que c’est « pour son bien », et son attitude sereine et protectrice, à l’opposé des gens qu’elle fréquente, la persuade de sa bonne foi. Mais que sait-il de son bien-être ? Ne comprend-il pas qu’elle laisse passer une chance de quitter sa famille défaillante ? Isolée, Clare n’a plus qu’à attendre les visites quotidiennes du docteur, et leur troublante proximité…

Pour qui : Pour celles et ceux qui aiment les ruptures sociales !

Mon avis : Clare est la jolie fille impertinente et hautaine qu’on déteste. Pourtant, elle ne fait que jouer selon les codes sociaux en vigueur : ne pas faire tapisserie, danser avec un duc et pas moins, faire des messes basses avec ses amies pour voir quels sont les derniers potins en date… Mais lorsqu’elle se voit contrainte de rester immobilisée durant plusieurs semaines à cause d’une cheville foulée, et qu’en plus ça a été remarqué lors d’une soirée mondaine par un petit médecin de rien du tout, ça l’énerve !

Quant au docteur Merial, en lutte contre toutes les discriminations et les inégalités qu’il voit tous les jours dans le cadre de son travail, il s’amuse des manières guindées de Clare. Et il est bien attiré par la jeune femme… Malheureusement, il sait qu’elle reste inaccessible. Que ferait-elle d’un homme sans fortune, elle qui vise un duc ?

C’est une romance bien faite, et j’ai tout particulièrement apprécié Daniel, un jeune médecin qui espère faire avancer la science pour soigner un maximum de personnes, et qui n’hésite pas à tenter des expériences au chloroforme sur… lui-même. Clare au début paraît assez caricaturale, mais très vite on détecte une personnalité plus profonde.

En bref : une jolie découverte !

Les infos pratiques : Les illusions d’une débutante, Jennifer McQuiston, Harlequin, 2017

NetGalley

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s