Never forget − NetGalley

Une dark romance malsaine…

Quand Ethan s’est lancé à la recherche de Katie, la fille qu’il a sauvée des griffes de son kidnappeur, huit ans plus tôt, il voulait simplement s’assurer qu’elle allait bien, qu’elle avait repris le contrôle de sa vie, qu’elle était heureuse, peut-être. Enfin, ça, c’est l’excuse qu’il s’est donnée, car à la seconde où il a posé les yeux sur elle, il a sur qu’il voulait plus. Beaucoup plus. Alors, il a fait tout ce qu’il s’était toujours interdit : il est entré dans sa vie, sous son nouveau nom, sa nouvelle identité. Et, chaque jour qui passe, il s’enfonce un peu plus dans le mensonge. Mais comment faire autrement alors qu’il est le fils du monstre qui a changé sa vie à jamais ?

Pour qui : Pour celles et ceux qui ont l’estomac bien accroché.

Mon avis : Le phénomène Dark Romance est très actuel, et cette série en fait partie. Quand une victime tombe amoureuse du fils de son bourreau… Ce n’est bien sûr pas à mettre entre toutes les mains, et je dois dire que je n’ai pas vraiment accroché. J’ai trouvé Will/Ethan intéressant, car il est aussi une victime. Victime de son père, qui lui a fait des atrocités, victime de la société quand il doit se défendre et prouver qu’il n’est pour rien dans le viol de jeunes filles mineures, et victime de lui-même, car il s’impose l’interdit d’aimer Katie. En effet, comme il le dit lui-même, en aimant la victime de son père et en la trompant, n’est-il pas en train de profiter d’elle ?

Quant à Katie, finalement c’est malheureusement un personnage sans surprise. Bien sûr qu’elle est choquée et traumatisée par ce qui s’est passé, même une décennie plus tard. Bien sûr qu’elle a du mal à faire confiance. Et finalement, on aurait aimé un personnage un peu différent, troublé bien sûr, mais qui ne s’enferme pas dans cette solitude déprimante.

Le personnage de la psy permet de faire passer de longs mais nécessaires passages d’introspection. C’est bien trouvé ça permet de rentrer encore plus dans la psychologie de notre héroïne.

En bref : Des bonnes choses dans ce roman, mais une atmosphère malsaine qui ne m’a pas entièrement convaincue.

Les infos pratiques : Never forget, Monica Murphy, Harlequin, 2017

NetGalley

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s