Piège pour une beauté − NetGalley

Une romance un peu fouillie, pas toujours très claire… Dommage, car le précédent tome m’avait bien plu !

On ne devrait jamais se fier aux apparences. Pour sauver la vie de l’intendant de son père, accusé d’un crime qu’il n’a pas commis, Lucan, joueur invétéré, a emprunté de l’argent à un vicomte au-dessus de tout soupçon… qui s’avère être le diable incarné. Réduit à sa merci, Lucan comprend que le vicomte cherche à atteindre Frances, la fille de l’intendant, aujourd’hui livrée à elle-même. Bien sûr, lorsque qu’il essaie de mettre en garde la courageuse jeune femme, qui le considère comme la cause de tous ses malheurs, celle-ci le repousse avec violence. Mais Lucan est bien décidé à protéger Frances des griffes du vicomte. Malgré elle, s’il le faut…

Pour qui : Pour celles et ceux qui ont aimé les deux premiers tomes (À vous pour toujours et La rose de Greyson Park).

Mon avis : Entre Vivienne Lorret et moi, c’est un peu quitte ou double : pas top pour le premier tome, beaucoup mieux pour le second, et mitigé pour celui-ci. L’histoire n’est pas inintéressante, mais je trouve que l’auteur se noie dans des détails mineurs qui ne méritent pas autant d’importance. Les histoires s’entrecroisent de manière brouillonne.

Pourtant il y a de bons éléments. Frances par exemple est une jeune femme brillante, déterminée et altruiste. Lucan est quelqu’un de très sombre et mystérieux (sans doute le plus renfermé des trois gentlemen qui compose la série). On retrouve également les deux précédents couples ainsi que RJ, le chien aux multiples noms, avec beaucoup de plaisir. Quant à Whitelock, j’aurais aimé qu’il soit encore plus faux et machiavélique. Il manque un peu de corps. Et enfin Thorne, le père de Frances, c’est un parasite jusqu’à temps qu’il se reprenne en main (ce qui prend un peu de temps).

En bref : Au final des personnages assez différenciés mais une intrigue trop embrouillée.

Les infos pratiques : Piège pour une beauté, Les gentlemen de Fallow Hall tome 3, Vivienne Lorret, Harlequin, 2017

NetGalley

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s