Le Caprice d’un gentleman − NetGalley

Quand une intrigante décide de prendre un duc dans ses filets, elle ne se doute pas forcément que le piège peut se refermer sur elle…

« Je ne suis pas si facile à conquérir. »
Cela faisait longtemps qu’aucune femme n’avait repoussé les avances du duc d’Avendale. Pourtant, dès qu’il a aperçu Rose Sharpe dans son club de jeu, le duc a tout de suite été subjugué par le visage d’ange et la robe écarlate de cette beauté – et elle semblait plus que réceptive, lorsqu’il l’a faisait valser dans ses bras. Venue seule, sans chaperon ni escorte, elle se présente à lui comme une riche veuve, mais Avendale n’est pas dupe. Qu’est-ce qui peut amener une inconnue dans ce repaire de gentlemen fortunés ? Et pourquoi refuse-t-elle obstinément qu’il la raccompagne chez elle ? Pour la conquérir, il compte bien percer le mystère qui l’entoure…

Pour qui : Pour celles et ceux qui ont lu le reste de la série (Le duc qui fuyait l’amour et La vengeance vous va si bien).

Mon avis : Rose Sharpe a beaucoup (trop) de secrets. Et elle a besoin d’argent. Pour cela, quoi de mieux que d’avoir une invitation pour l’une des soirées les plus courues de la capitale ? Et en tombant sur Avendale, duc de son état, – qui l’attire de manière tout à fait inconvenante, il faut bien le dire – elle se dit qu’elle peut joindre l’utile à l’agréable. Mais le duc n’est pas idiot (en plus d’être très beau) et sent bien que la jeune femme n’est pas complètement honnête avec lui…

Le personnage de Rose est très intéressant. Que cache-t-elle de si honteux ? Qui sont ses amis un peu atypiques ? Que cherche-t-elle, au font, en arnaquant les autres ? J’ai beaucoup aimé ses compagnons justement, Joseph (qui est le plus discret), le couple formé par Merrick et Sally, et bien sûr Harry. L’auteur a fait pas mal de recherches pour les construire, et ils en deviennent extrêmement émouvants. Je pense que le vrai plus de ce texte, c’est eux.

Quant à la romance, elle peut sembler plutôt au second plan, mais elle est bien construite et toute la tension entraînée par le mensonge et la confiance est particulièrement intéressante.

Le bémol selon moi va concerner Avendale et le problème qu’il a avec sa mère. Sans vouloir dévoiler l’intrigue, le jeune homme a vu quelque chose qu’il n’aurait pas du voir, et il en demande des comptes à sa mère, bien des années après. J’ai trouvé la résolution de cette « intrigue » très sommaire, extrêmement rapide, et on passe dessus en deux temps trois mouvements alors que les révélations ne sont quand même pas anodines…

En bref : Des personnages secondaires qui valent le détour !

Les infos pratiques : Le caprice d’un gentleman, Scandaleux gentlemen tome 3, Lorraine Heath, Harlequin, 2017

NetGalley

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s