Mini-critiques 21

MC21Bienvenue dans ce vingt et unième post de mini-critiques. Les premiers sont disponibles ici.

Lost and found in Cedar Cove, Debbie Macomber, Ballantine Books, 2013

Lost and found in Cedar CoveDebbie Macomber’s heartwarming series, set at the Rose Harbor Inn in picturesque Cedar Cove, displays the author’s signature talent for creating characters who feel like friends, and small towns that feel like home. In this original short story, Jo Marie Rose readies her inn for spring, turning to her new friends Grace and Olivia when she needs them most.
 
Jo Marie has big plans for her bed-and-breakfast. With the help of handyman Mark Taylor, she intends to plant a beautiful rose garden in time for her upcoming open house. Jo Marie and Mark rarely see eye to eye—especially on matters of home improvement—but she knows he has her best interests at heart. After the two walk the grounds, Jo Marie realizes that her beloved rescue dog, Rover, is missing, and at a time when she most needs a friend, Mark abruptly leaves. Confused by Mark’s behavior and worried for Rover’s safety, Jo Marie searches for her precious pup all over Cedar Cove. Rover is on an adventure of his own—one that will lead to a delightful surprise for two unlikely people.

***

Une petite nouvelle en numérique traduite depuis (sous le titre Perdu et retrouvé à Cedar Cove) et qui nous replonge dans l’univers de Jo Marie et de Mark. Jo Marie et sa maison d’hôtes accueillante qui permet aux nouveaux venus de régler leurs problèmes et de se sentir mieux ! Un moment doudou ! Si vous souhaitez retrouver les personnages, il faut aller voir du côté des éditions Charleston en France.

Catégories : littérature américaine, numérique, nouvelle

***

Les rumeurs du Nil, Sally Beauman, JC Lattès, 2014

Les Rumeurs du NilEnvoyée en Égypte en 1922 pour se remettre de la mort de sa mère, la petite Lucy, onze ans, est prise dans l’effervescence qui entoure la recherche obsessionnelle du tombeau de Toutânkhamon.
Sa rencontre avec Frances, la fille d’un archéologue américain, bouleverse son existence. Alors que les deux fillettes épient les adultes pour percer à jour les secrets qu’ils gardent jalousement, se forge entre elles un lien d’amitié indestructible.
Des décennies plus tard, hantée par les fantômes et les erreurs de son passé, Lucy les exhume pour tenter de donner un sens aux étranges événements qui se sont déroulés au Caire et dans la Vallée des Rois. Et pour la première fois de sa vie, elle réussit à affronter ce qui s’est passé après l’Égypte, au moment où Frances avait le plus besoin d’elle.

***

Un titre qui avait tout pour me plaire, mais qui ne m’a pas convaincue. Des longueurs, des personnages qui pouvaient manquer de charisme à certains moments… Bref, un peu déçue.

Catégories : littérature anglaise, historique

***

Il faut sauver la reine ! Une aventure de Brutus et d’Héloïse de Saint-Phalle, Carl Aderhold et Michèle Lancina, Zethel, 2016

1792. Héloïse de Saint-Phalle, ses parents et sa gouvernante, Mme de Boisgobey, tentent de fuir la Révolution et s’embarquent pour l’Angleterre. Mais la tempête fait rage et la jeune fille et Mme de Boisgobey s’échouent et restent seules sur les côtes françaises.
Poursuivies par les révolutionnaires, elles fuient sur les routes en dissimulant leur identité et se réfugient à Paris chez la tante d’Héloïse. Sitôt arrivée dans la capitale, la jeune fille participe à une tentative d’évasion de la reine Marie-Antoinette, prisonnière aux Tuileries.
C’est sans compter avec le séduisant Brutus, un jeune sans-culotte, qui malgré son attirance pour Héloïse est bien décidé à contrecarrer ses plans. Les deux héros vont-ils devoir renoncer à leurs sentiments pour rester fidèles à leurs idées ?

***

Une nouvelle série jeunesse passionnante ! On plonge en plein dans la Révolution française, avec deux héros qui ne font pas partie du même bord : lui est révolutionnaire, elle est noble. Et les aventures qu’ils vont vivre ensemble vont les rapprocher… Le deuxième tome va bientôt paraître, précipitez-vous !

Catégories : littérature jeunesse, série, littérature française

***

I go by sea, I go by land, P. L. Travers, Virago, 2015

I go by sea I go by land‘James and I stayed on at home and everything was quiet and sunny and we got to thinking the war would never come after all . . . Just when we were so sure nothing would happen, the German plane came over. It came over one night at one o’clock in the morning and the sound was quite different from an English plane and we all woke up. You could hear it drumming and drumming like a big bee in a flower, buroom, buroom, buroom, round and round in the air above the house. Then suddenly there were five loud explosions. After that there was a terrible silence and I knew that Father and Mother were looking at each other in the darkness and I felt myself getting small and tight inside. Then Father said quietly, « Meg, they must go! »‘

Now I am going to write a Diary because we are going to America because of the War. It has just been decided. I will write down everything about it because we shall be so much older when we come back that I will never remember it if I do not. So this is the beginning. Oh, please let us come back soon, please.’

This is the fictional diary of Sabrina Lind, an eleven-year-old English girl who, with her little brother James, is sent on the long voyage across the sea to her aunt in America.

***

Un joli roman jeunesse, écrit dans les années 1940 et republié (aux éditions Zethel en France). On y retrouve le côté très onirique comme dans Mary Poppins, sous fond de Seconde Guerre Mondiale. Ce livre a d’ailleurs été écrit alors que la guerre n’était pas finie…

Catégories : littérature anglaise, vintage, guerre

***

The Angel Tree, Lucinda Riley, Pan Books, 2015

The Angel TreeThirty years have passed since Greta left Marchmont Hall, a grand and beautiful house nestled in the hills of rural Monmouthshire. But when she returns to the Hall for Christmas, at the invitation of her old friend David Marchmont, she has no recollection of her past association with it – the result of a tragic accident that has blanked out more than two decades of her life. Then, during a walk through the wintry landscape, she stumbles across a grave in the woods, and the weathered inscription on the headstone tells her that a little boy is buried here…

The poignant discovery strikes a chord in Greta’s mind and soon ignites a quest to rediscover her lost memories. With David’s help, she begins to piece together the fragments of not only her own story, but that of her daughter, Cheska, who was the tragic victim of circumstances beyond her control. And, most definitely, not the angel she appeared to be…

***

Un titre plus sombre que ceux auxquels Lucinda Riley nous a habitués, mais tout aussi prenant. On se laisse emporter, et même si ce n’est pas mon préféré, on en redemande !

Catégories : littérature anglaise, saga

***

Le domaine de l’héritière, Lucinda Riley, City, 2013

Le domaine de l'héritièreÉmilie de La Martinières, dernière descendante d’une illustre famille, hérite du magnifique château entouré de vignobles où elle a passé une jeunesse difficile avec une mère froide et distante. Mais elle hérite surtout d’une montagne de dettes et de nombreuses interrogations sur l’histoire de sa famille. La découverte d’un ancien cahier la conduit sur les traces de Constance, jeune femme mystérieuse dont l’histoire remonte aux années 1940. Pendant l’Occupation, elle avait trouvé refuge au château, accueillie par des aristocrates aux inextricables secrets. Quand Émilie découvre l’histoire de Constance et ce qui est réellement arrivé pendant la guerre, elle porte progressivement un autre regard sur ses ancêtres et ce château d’enfance qui, désormais, lui appartient. Un héritage qui pourrait l’aider à percer certains mystères du passé…

***

Avec Lucinda Riley, on est sûr de passer un bon moment de lecture ! Et ce titre-ci ne fait pas exception. Entre passé et présent, le destin d’Émilie nous emporte sur plusieurs générations. Ce n’est pas le roman de Lucinda Riley que j’ai préféré, mais on passe un bon moment de lecture.

Catégories : littérature anglaise, saga

***

Les carnets secrets de Miranda, Julia Quinn, J’ai lu, 2012

Les carnets secrets de MirandaAprès l’échec de son mariage, le vicomte Turner est bien décidé à faire une croix sur l’amour.
Il y a pourtant une femme susceptible d’éveiller son intérêt, une femme qu’il ne cesse de croiser ces derniers temps… Miranda Cheever, l’amie d’enfance de sa petite sœur.
La gamine insignifiante à qui Turner a autrefois offert un journal intime, en lui promettant qu’un jour elle deviendrait jolie.

***

Prenez un homme sympathique, et une jeune fille qui tombe amoureuse de lui. Prenez ce même homme quelques années plus tard, complètement aigri après un mariage désastreux, et cette même jeune femme, complètement amoureuse (toujours). Mettez-les ensemble, et ça va faire des étincelles ! Une romance sympathique.

Catégories : romance, historique

***

Rebuilding Coventry, Sue Townsend, Penguin, 2013

Rebuilding CoventrySue Townsend, bestselling author of the Adrian Mole series, will have you laughing out loud with Rebuilding Coventry – a satire on modern Britain and the battle of the sexes.
‘There are two things that you should know about me immediately: the first is that I am beautiful, the second is that yesterday I killed a man. Both things were accidents…’
When Midlands housewife Coventry Dakin kills her neighbour in a wild bid to prevent him from strangling his wife, she goes on the run. Finding herself alone and friendless in London she tries to lose herself in the city’s maze of streets.
There, she meets a bewildering cast of eccentric characters. From Professor Willoughby D’Eresby and his perpetually naked wife Letitia to Dodo, a care-in the-community inhabitant of Cardboard City, all of whom contrive to change Coventry in ways she could never have foreseen…
Rebuilding Coventry is Sue Townsend’s brilliant, laugh-out-loud satire on modern Britain and the unfinished battle of the sexes.

***

Une satire anglaise délicieuse, avec une première phrase que j’adore ! Cette héroïne qui craque et tue son voisin puis s’enfuit et rencontre une galerie de personnages improbables, c’est jouissif ! À noter que ce titre vient de paraître en français aux éditions Charleston.

Catégories : littérature anglaise, satire, droit des femmes

***

Garonne, Fanny Brucker, JC Lattès, 2012

Garonne« Il y a des renaissances qui ne s’expliquent pas. Il faut les vivre. Il faut plonger dans le creux d’une vague et en bondir tout de suite après, glacée et revigorée, se tenir là, les cheveux ruisselants, nue face à cette nature, à cette immense étendue d’une incroyable beauté, et se sentir invincible. »
Garonne n’avait pas prévu de vieillir. Elle avait enchaîné jobs à l’étranger, petits boulot non déclarés, contrats aidés qui avaient peu rapporté. À l’aube de la cinquantaine, elle percevait les difficultés de cette existence au jour le jour. Quand on lui propose un vrai travail, dans une entreprise de placements de jeunes filles au pair, alors Garonne n’hésite pas. Sa patronne vit à quelques pas de chez elle, dans ce petit bout du monde aux confins du Médoc. Enfin la perspective d’une vie plus stable, plus confortable. Garonne sait que cette chance, elle ne doit pas la laisser passer. Alors elle s’accroche, malgré les filles capricieuses, les parents angoissés, et cette jeune fille au pair, plus attachante que les autres, Rose, placée en Irlande et qui ne donne plus de ses nouvelles. Garonne est prête à tout pour bien faire, y compris partir sur les traces de cette jeune fugueuse.
Tantôt drôle, tantôt émouvant, Garonne est un roman sur l’espoir et la persévérance, sur la quête du bonheur.

***

Malheureusement, je n’ai pas du tout accroché avec cette histoire. Je n’ai pas aimé l’héroïne, je n’ai pas été conquise par l’écriture… Bref, malheureusement, un raté pour moi.

Catégories : littérature française

***

La plus belle histoire d’amour, Lucy Robinson, JC Lattès, 2013

La plus belle histoire d'amourPour Fran, la vie est belle. Un boulot de rêve, un petit ami bourré de talent et terriblement séduisant… Et pour ses trente ans, Michael, cet homme idéal, l’emmène au Ritz, avec, dans sa poche, une petite boîte qui pourrait bien contenir une bague… Sauf que – catastrophe ! – rien ne se déroule comme prévu. Fran finit toute seule au fond de son lit en compagnie d’un mauvais cognac et d’une vieille chaussette de Michael. 
Complètement déprimée, Fran se morfond chez elle. C’est alors qu’interviennent ses amis avec un plan pour le moins inattendu, marquant le début des ennuis. Comment la perspective de huit rencards avec des inconnus pourrait-elle lui remonter le moral ? Mais c’est trop tard : Fran a dit oui. Et ainsi commence la plus belle histoire d’amour de tous les temps… 

***

Une sympathique romance, avec une délicieuse héroïne à la Bridget Jones. On rit, et on a nous aussi envie de connaître une belle histoire d’amour !

Catégories : romance, littérature anglaise

3 thoughts on “Mini-critiques 21

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.