La vengeance vous va si bien − NetGalley

La vengeance vous va si bienUne romance qui part d’un postulat un peu tordu (une jeune femme qui, suite à un choc, a oublié qui elle était ; un jeune homme qui décide d’en profiter pour lui faire payer son côté hautain) mais dans laquelle on finit par rentrer tranquillement !

Drake Darling ne souhaite qu’une chose : donner une bonne leçon à l’orgueilleuse lady Ophelia. Celle qui lui fait si cruellement sentir qu’il n’est pas de son monde, bien qu’il ait été élevé comme un noble. Et voilà que, malgré lui, il se retrouve à jouer les sauveurs en la sortant de la rivière où elle est tombée. L’espace d’un instant, Drake est ému par son visage doux et vulnérable, libéré du masque de l’orgueil. Mais, quand elle s’éveille sans le moindre souvenir de son identité, il saisit l’occasion de se venger : le temps d’une journée, il lui fera croire qu’elle est sa domestique. Seulement, un mensonge ne va jamais seul…

Pour qui : pour celles et ceux qui veulent une romance sortant un peu des sentiers battus, avec deux héros qui ne peuvent pas se sentir à l’origine, une vengeance assez cruelle mais méritée de sa part à lui et puis, et puis…

Mon avis : S’il y a une chose qui m’a embêtée dans cette histoire, c’est le comportement d’Ophelia. Dans la première partie du livre, soyons franche, elle est imbuvable. Et même si cette attitude trouve sa cause dans des souffrances passées, ça semble quand même assez instinctif. Or, une fois blessée et amnésique, elle change du tout au tout. On ne la reconnaît pas, c’est comme si on avait Dr Jekyll et Mr Hyde. La différence entre lady Ophelia et Phee, comme la surnomme Drake, était trop importante pour être très crédible. Elle ne supportait pas le côté parvenu de Drake, qui n’est pas aristocrate, et elle se comportait avec lui comme une véritable peste.

Le second point qui m’a plus étonnée qu’ennuyée cette fois, c’est le personnage de Drake. Autant au début il nous paraît sympathique (il s’en prend plein la figure par Olivia aussi…), autant dans sa vengeance, il y a un côté très mesquin, et ses excuses pour tenir Olivia dans le déni de qui elle est n’aident pas à l’apprécier plus que ça.

C’est donc un couple très ambivalent qui nous accompagne là. Néanmoins, l’histoire en elle-même est assez agréable à lire, et on attend de savoir pour quelle raison Olivia a-t-elle été poussée dans la Tamise, si c’est bien ce qu’il s’est passé. Sur la fin, on finit par les apprécier davantage, mais ça arrive un peu tard. Par ailleurs, j’ai trouvé le frère d’Olivia très en retrait et insignifiant, alors qu’il aurait pu prendre une place bien plus intéressante dans le roman.

En bref : une romance avec des qualités et des défauts malheureusement un peu trop présents pour moi.

Les infos pratiques : La vengeance vous va si bien, Scandaleux gentlemen tome 2, Lorraine Heath, Harlequin, 2017

NetGalley

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s