Mes voisins, mon fantasme et moi – NetGalley

Mes voisins, mon fantasme et moi

Toujours Cécile Chomin, toujours sympathique !

Marion, c’est un peu Bridget Jones, c’est beaucoup nous ! C’est la fille qui se tord la cheville parce qu’elle regardait un beau garçon plus loin. C’est celle qui organise la fête des voisins et se coltine donc le chieur de l’immeuble (c’est drôle, il y en a toujours un). Et bien sûr, qui d’autre pourrait mettre les pieds dans le plat régulièrement ?

C’est un texte assez court (une soixantaine de pages), qui laisse un peu sur sa faim quand on sent que l’auteur aurait pu aller encore plus loin et développer ses personnages qu’on aime bien. Mais quand on est fatigué et qu’on rentre tard après une grosse journée de travail, c’est tout à fait la petite friandise qu’on aime, toute légère, pas prise de tête.

Donc si vous vous mettez bien en tête que ça se lit très rapidement, ça devrait aller !

Mes voisins, mon fantasme et moi, Cécile Chomin, Harlequin, 2016

NetGalley

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s