Mini-critiques 18

Bienvenue dans ce dix-huitième post de mini-critiques. Les premiers sont disponibles ici.

books_montage (2)

Poison, Sarah Pinborough, Milady, 2014

PoisonRappelez-vous l’innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d’amour sincère…
… et à présent, ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu’elle n’a jamais été révélée…
Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux, et tout en séduction.

***

Un livre qui m’a ennuyée. Je n’y retrouve ni le plaisir des contes, ni une plume extraordinaire, ni des personnages attachants. Bref, je suis malheureusement complètement passée à côté.

Catégories : série, conte de fées, littérature anglaise, réécriture
***

Les Stagiaires, Samantha Bailly, Milady, 2014

Les stagiairesOphélie, Arthur, Hugues et Alix viennent tous d’horizons différents. Leur seul point commun : ils rêvent de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l’industrie créative.
Une réalité s’impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est devenu une étape obligatoire pour ces jeunes qui sont à la croisée des chemins dans leurs vies professionnelles et affectives.
Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne.
Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro…
Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent.
Pourtant, une question demeure en fond sonore : qui restera ?

***

Le milieu des stagiaires, un environnement que beaucoup de jeunes connaissent ! Pourtant je n’ai pas été convaincue par ce titre, qui m’a semblé vraiment caricatural. C’est bien dommage, car on avait envie d’accrocher !

Catégories : littérature française
***

Everytime I think of you, Tracey Garvis Grave, Create Space Independent Publishing Platform, 2014

Every time I think of youThirty-year-old Daisy DiStefano has two people she holds dear: the grandmother who raised her, and her three-year-old son, Elliott. But when Daisy’s grandmother is killed in a seemingly random act of violence, Daisy must take steps to protect herself and her child.
Despite a thriving career in San Francisco, thirty-six-year-old Brooks McClain has returned home to spend what little time his mother has left before she succumbs to the deadly disease that is ravaging her. The seasoned investigative reporter has taken a position with the local newspaper and been on the job less than twenty-four hours when he’s summoned to cover the death of Pauline Thorpe.
Brooks is all business, but the more time he spends with Daisy DiStefano, the more invested he becomes; there’s something about a single mother, a defenseless child, and an unsolved crime that has stirred Brooks’s protective instincts like nothing ever has before.
And when the unthinkable happens, Brooks will do whatever it takes to clear the name of the woman he’s fallen for and the child he’ll protect at any cost.
Romantic and suspenseful, Every Time I Think of You shows how far two people will go to fight for the ones they love, and the life they’ve always imagined.

***

Nouvelle lecture en VO. Pas une grande réussite celle-là non plus ! Les personnages ne m’ont pas intéressée plus que ça, et la partie policière n’était pas à la hauteur. Une lecture très mitigée.

Catégories : littérature américaine, lecture en VO
***

The Lemon grove, Helen Walsh, Headline Publishing Group, 2014

The Lemon groveEach summer, Jenn and her husband Greg return to Deia, on Mallorca’s dramatic west coast. This year the arrival of Emma, Jenn’s stepdaughter, and her new boyfriend Nathan threatens to upset their equilibrium. Beautiful and reckless, Nathan stirs something unexpected in Jenn. As she is increasingly seduced by Nathan’s youth and the promise of passion, the line between desire and obsession begins to blur. What follows is a highly-charged liaison that puts lives and relationships in jeopardy. For Jenn, after this summer, nothing can ever be the same.

***

Très intriguée à l’origine par ce livre, je n’ai pourtant pas accroché. C’est malsain, mais un peu futile en même temps, ce qui fait que l’ambiance n’est pas complètement réussie.

Catégories : littérature anglaise, lecture en VO
***

Bienvenue à Big Stone Gap, Adriana Trigiani, Charleston, 2015

Bienvenue à Big Stone Gap1978, Big Stone Gap (Virginie). Le jour où Ave Maria découvre qu’elle n’est pas vraiment celle qu’elle croyait être, sa vie prend un tournant inattendu. Cette jolie célibataire, autoproclamée vieille fille de la ville du haut de ses presque trente-six ans, voit s’écrouler ses défenses soigneusement construites durant toutes ces années. Pourtant, entre son travail à la pharmacie et son cercle d’amis, dont le timide Jack MacChesnay et l’irrésistible Theodore Tipton, sa vie dans ce petit village niché au coeur des Montagnes Bleues était déjà bien assez trépidante ! Héritage, demandes en mariage et révélations se succèdent pour bouleverser sa vision du monde et la place qu’elle y occupe.
 
Plein de drôlerie et d’émotions, ce roman sur la force de l’amitié et de l’amour est un véritable joyau à partager avec tous ceux que vous aimez.
***
Après L’Italienne, place à un nouvel Adriana Trigiani. Celui-ci raconte la vie d’Ave Maria, dans les années soixante-dix. L’histoire d’une vie, l’histoire d’une femme. Et ça fonctionne ! Un film est sorti sur les écrans d’ailleurs.
Catégories : grand roman, littérature américaine
***

Happy parents, Zep, Delcourt, 2014

Happy parentsÊtre parent, c’est compliqué, être enfant, ce n’est pas simple ! Au fil de 60 gags et autant de situations, Zep donne vie à ses personnages : d’un côté, des pères et des mères que rien ne préparait à ce choc ; de l’autre, des bébés, des écoliers, des ados immergés dans leur univers. Et entre les deux, mille et une occasions de ne pas se comprendre. Mieux vaut en rire… et avec Zep, c’est garanti !

***

Avec Zep, on rit ! Certaines planches sont vraiment hilarantes (vous pouvez en trouver certaines ici). Même ceux qui ne sont pas parents peuvent s’y retrouver !

Catégories : BD, Zep

***

Passion vénitienne, Lucy Gordon, Harlequin, 2014

Passion vénitienneEn allant voir sa meilleure amie à Venise, Justine ne se doute pas qu’elle va y vivre une passion aussi soudaine que ravageuse avec Riccardo, un bel Italien dont la réputation de séducteur n’est plus à faire. Conquis, celui-ci la presse bientôt de prolonger son séjour mais Justine, que l’infidélité de son premier mari a rendue méfiante, hésite : doit-elle écouter la voix de la raison et renoncer à cette histoire, ou céder à son désir au risque de le regretter amèrement ?

***

Venise, les Italiens… On est dans les clichés jusqu’au bout, avec la séduction des Italiens, la dolce vita… Mais on se laisse quand même porter par l’histoire, même si ce n’est pas inoubliable.

Catégories : romance, numérique

***

Fiançailles à Glory’s Gate tome 1, Glory’s Gate, Susan Mallery, Harlequin, 2014

Fiançailles à Glory's GateLa fête battait son plein à Glory’s Gate, la fastueuse demeure familiale des Tristan. Lexi Tristan, en jeune femme de bonne famille qu’elle était, tenait poliment son rôle et souriait, mais le cœur n’y était pas. En fait, Lexi était aux abois : si elle ne trouvait pas, très vite, deux millions de dollars, ce serait la faillite. Un échec insupportable pour elle qui tenait tellement à impressionner son père.
Et tandis qu’elle se rongeait les sangs, un homme qu’elle ne connaissait que trop bien vint se placer derrière elle : Cruz Rodriguez. En dépit de ses origines modestes et de sa jeunesse houleuse, Cruz avait brillamment réussi ; néanmoins, les vieilles fortunes patriciennes lui fermaient encore leurs portes et la rumeur courait qu’il enrageait.
« Je suis au courant de vos ennuis, lui glissa-t-il à l’oreille, la faisant frissonner. Et je suis prêt à vous tirer d’affaires. Vous m’épousez, mon argent devient le vôtre, et, en contrepartie, vous m’introduisez dans votre monde. Mais il y a une condition à ma générosité : ce ne sera pas un mariage blanc… »

***

C’est mignon, mais pas inoubliable. Ça finit par être un peu lassant que ce soit toujours l’homme qui soit riche et la femme qui ait besoin d’argent !

Catégories : romance, numérique

***

Trilogie L’amour interdit (Halo, Hadès, Heaven), Alexandra Adornetto, PKJ, 2011-2013

Trois anges descendent du Ciel pour maintenir la paix dans un monde peu à peu rongé par les Forces du Mal. D’abord il y a Gabriel, le guerrier, puis Ivy, la guérisseuse, enfin Bethany, la plus jeune et aussi la plus humaine. Sous l’allure d’adolescents, les trois anges intègrent incognito le lycée de Venus Grove, un endroit en apparence tranquille… La fratrie a des consignes claires : ne pas dévoiler ses pouvoirs et surtout ne pas s’attacher aux humains… Mais personne ne pouvait prévoir que la rencontre entre Bethany et Xavier, un simple mortel, ferait des étincelles. C’est l’alchimie irrésistible. L’attirance interdite.
Alors que les Ténèbres se rapprochent, l’ange Bethany doit choisir : l’avenir du monde ou l’amour avec un grand A ?

***

Plus j’avançais dans les tomes, moins c’était bon, dommage ! C’est très manichéen, avec les bons très bons et les méchants très méchants, Dieu contre le Diable… On sent que l’auteur est très jeune, les personnages n’ont pas suffisamment de chair pour qu’on les apprécie jusqu’au bout. L’héroïne est niaise, elle ne comprend jamais rien et prend toujours les mauvaises décisions.

Catégories : littérature australienne, young adult, série, trilogie

***

Mâle occidental contemporainThomas drague et se prend des râteaux à la pelle. Il n’a pas réalisé que le féminisme avait fait son oeuvre. Les filles sont devenues exigeantes et directes. Sa technique d’approche, dans la rue, au cinéma ou en faisant des pseudosondages, est très ringarde. Mais, il apprendra à apprivoiser la gente féminine avec délicatesse tout en se retrouvant parfois dans des situations assez épineuses…

***

J’aurais voulu aimer, mais j’ai détesté… Je pense que je suis passée complètement à côté. On a l’impression que c’est un mix entre un roman graphique féminin et une parodie, avec des clichés en veux-tu en voilà. Bref, j’abandonne.

Catégories : roman graphique, français

2 thoughts on “Mini-critiques 18

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.