Challenge 2#2 – Celle qui sentait venir l’orage

Celle qui sentait venir l'orage

C’est le premier titre d’Yves Grevet que je lis, et ce ne sera pas le dernier !

Nous sommes en Italie à la fin du XIXe siècle. Les parents de Frida viennent d’être pendus, soupçonnés d’avoir détroussés des voyageurs dans les marais entourant leur maison. La jeune fille est recherchée, mais grâce à des contacts de ses parents, elle apprend qu’un certain Docteur Grüber, médecin à Bologne, est prêt à lui offrir un toit sur la tête, mais à quel prix ?

Ce titre tourne sur l’idée de l’eugénisme, et de la manière de voir, rien qu’au physique, si quelqu’un va devenir un criminel. Une certaine forme de menton, de sourcils, par exemple, pourrait suffire à dire que telle ou telle personne est un assassin en puissance. Et dans ce cas, quoi de mieux que d’éliminer à la source le problème, afin que l’individu en question ne puisse pas se reproduire ?

Cette théorie, dont on entend malheureusement encore régulièrement parler, est véritablement le centre de l’intrigue. On se laisse transporter par la vie de Frida, et on tremble de savoir si elle a échappé à la corde pour tomber sur pire encore. C’est une jeune femme qui a été longtemps brimée, et qui rêve d’échapper à son carcan.

On regrette de ne pas en apprendre davantage sur certains personnages (je pense notamment à Isabella, Gianluca, Fredo mais également Marco). Il y a aussi des moments qui passent un peu trop vite à mon goût, mais si l’auteur m’avait écouté, je pense qu’il y aurait le double de pages !

Un titre qui ne laisse pas indifférent dans tous les cas, et qui nous emporte vers une atmosphère malsaine mais très bien construite.

Celle qui sentait venir l’orage, Yves Grevet, Suros, 2015

Automne (2)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s