Typographie 7 : La ponctuation (1)

Typographie

Aujourd’hui, place à la ponctuation !

La ponctuation n’est pas inutile, loin de là. On voit fleurir depuis quelques années sur le net des images montrant que On mange les enfants ! ou On mange, les enfants ! ça n’a pas le même sens.

Voyons ce qu’il en est.

  • Le point : il indique la fin de la phrase, ou peut être utilisé pour marquer une abréviation. Si cette abréviation est en fin de phrase, on ne redouble pas le point.
  • La virgule : une virgule ne se place jamais entre le sujet et le verbe (qu’il y ait inversion sujet-verbe ou non). Elle permet dans une énumération de séparer les différents termes. Elle permet de donner une explication qui pourrait être supprimée de la phrase sans pour autant nuire à sa compréhension : Le chat, qui est un mammifère, boit du lait. Elle permet d’éviter une répétition de verbe : Anne est arrivée en retard, Louis, en avance. 
  • Le point-virgule : comme la virgule, il sépare deux éléments de la phrase. Si des éléments sont déjà divisés par une virgule, le point-virgule permet de diviser des ensembles encore plus grand.
  • Le deux-points : cette marque de ponctuation permet de compléter l’information de la phrase principale. Elle peut aussi introduire une citation. Attention, on ne met pas de majuscule (hormis dans le cas de la citation, cette dernière étant alors encadrée de guillemets).
  • Les points de suspensions : ils permettent de ne pas faire une liste exhaustive en cas d’énumération. Il peut aussi s’agir, dans un dialogue, de marquer l’hésitation de la personne qui parle. Ils peuvent être remplacés par etc. dans une énumération.
  • Le point d’interrogation : il marque… l’interrogation ! À noter un cas particulier : Le héros ne s’écriait-il pas au même moment « J’en ai assez ! » 
    Dans cette phrase, on ne met pas de point d’interrogation après les guillemets.
  • Le point d’exclamation : il exprime… l’exclamation ! Soit il est en fin de phrase, et la clôture donc, soit il peut se trouver après une interjection, et a donc le même rôle qu’une virgule. Dans ce deuxième cas, on ne met pas de majuscule après. Oh ! j’ai fait une bêtise.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s