Challenge 2#2 – Marie-Blanche

Marie BlancheAprès Mille femmes blanches, Marie-Blanche nous emmène sur les traces de la mère et de la grand-mère de Jim Fergus.

Marie-Blanche, mariée à Bill, à eu trois enfants : Billy, mort très jeune, puis Leandra, et enfin Jimmy, notre auteur. Mais la mort de son aîné a brisé la jeune femme, déjà fragile, la faisant plonger dans l’alcoolisme, et aller jusqu’au suicide, des années après.

L’auteur remonte également jusqu’à sa grand-mère, Renée, la mère de Marie-Blanche. Née en 1899, au tournant du siècle, elle va connaître deux guerres, beaucoup d’amants dont… son propre oncle, qui deviendra son père adoptif et qui était l’amant d’Henriette, sa propre mère (vous suivez ?), le décès de son petit-fils adoré et de sa fille mal-aimée.

On alterne l’histoire de Renée, depuis sa jeunesse jusqu’à sa mort, à près de 100 ans, et celle de Marie-Blanche, lors de son dernier internement pour essayer de soigner son addiction. Chacune raconte sa vie, son époque, ses amours et ses haines, ses rêves et ses désillusions. Ce qui choque vraiment, c’est que pratiquement jamais les vies de ses deux femmes, la mère et la fille, ne se rencontrent, comme si elles n’avaient aucune filiation. C’est un livre triste : aucune génération n’a réussi à s’entendre avec l’autre, malgré de timides mains tendues de part et d’autre. Quant aux hommes, entre l’oncle pervers, pédophile et incestueux, et le père coureur de jupons invétérés, la barre n’est pas très haute non plus.

Comme pour tous ces livres tirés de faits réels, on peut se poser la question de savoir quelle est la part de réalité et celle de fiction dans ce roman. Mais au vu de ce qu’il s’y passe, je préconiserais de ne pas poser la question !

Et malgré tout cela, c’est un livre que j’ai beaucoup aimé. Il y a de la folie brute, de l’amour mal placé, des étincelles, des plongées en enfer, et le tout porté par une écriture très fluide absolument délectable.

Marie-Blanche, Jim Fergus, Le Cherche midi, 2011

Printemps_OK

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s