Parutions de la semaine – 20/04/2015

Chaque dimanche, je vais faire un point sur les sorties de la semaine qui m’intéressent, en m’aidant du Livres Hebdo si j’arrive à l’avoir à temps ou en allant sur les sites des éditeurs que je suis. 

Au revoir là-haut, Pierre Lemaître, Le Livre de poche : Ils ont miraculeusement survécu au carnage de la Grande Guerre, aux horreurs des tranchées. Albert, un employé modeste qui a tout perdu, et Edouard, un artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », comprennent vite pourtant que leur pays ne veut plus d’eux. Désarmés, condamnés à l’exclusion, mais refusant de céder au découragement et à l’amertume, les deux hommes que le destin a réunis imaginent alors une escroquerie d’une audace inouïe… Fresque d’une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d’évocation, Au revoir là-haut est le grand roman de l’après-guerre de 14, de l’illusion de l’armistice, de l’État qui glorifie ses disparus et se débarrasse de vivants trop encombrants. Dans l’atmosphère crépusculaire des lendemains qui déchantent, peuplée de misérables pantins et de lâches reçus en héros, Pierre Lemaitre compose avec talent la grande tragédie de cette génération perdue.

Étiquette et espionnage, Le Pensionnat de Melle Géraldine Tome 1, Gail Carriger, Le Livre de poche : Angleterre, début du XIXe siècle. Sophronia, 14 ans, est un défi permanent pour sa mère : elle préfère démonter les horloges et grimper aux arbres plutôt qu’apprendre les bonnes manières ! Mme Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfaite lady, aussi l’inscrit-elle au Pensionnat de Mlle Géraldine qui s’attache au perfectionnement des jeunes dames de qualité. Très vite, Sophronia comprend que cette école ne correspond pas exactement à l’idée que sa mère s’en faisait. Certes, les jeunes filles y apprennent l’art de la danse, celui de se vêtir et l’étiquette, mais elles font aussi l’apprentissage de la diversion, de l’espionnage et de l’acte de donner la mort – tout cela de la manière la plus civilisée possible, bien sûr. C’est une chose d’apprendre à faire une révérence comme il faut, c’en est une autre d’apprendre à la faire en lançant un couteau…

Le jour où les skateboards seront gratuits, Saïd Sayrafiezadeh, Le Livre de poche : Saïd est le fils de Mahmoud, Iranien exilé à New York, et de Martha, juive américaine, tous deux communistes fervents et membres zélés du Parti socialiste des travailleurs. Alors que Saïd n’a que neuf mois, Mahmoud quitte sa famille pour Téhéran, où le Shah vient d’être renversé. Martha, fidèle à ses idéaux, rejoint les quartiers populaires. Le petit Saïd sera ainsi brinquebalé, et élevé au gré d’interdits absurdes : interdiction de manger du raisin à cause du boycott du syndicat des ouvriers agricoles, interdiction de posséder un skateboard tant qu’ils ne seront pas gratuits pour tous, etc. Et bien sûr, tout le temps libre sera passé à militer. Un récit autobiographique touchant, où tout est vu à travers les yeux malicieux d’un enfant qui, même privé d’insouciance, continue de voir le côté cocasse des choses.

Lame damnée, Assassini tome 1, Jon Courtenay Grimwood, Le Livre de poche : 1407. Venise est à son apogée. Le duc Marco est aux commandes… en théorie. Comme il est niais, son oncle et sa tante gouvernent à sa place. Ils règnent sur les mers, dictent les lois et semblent tout-puissants. En réalité, ils craignent les assassins meilleurs que les leurs. Une nuit, tout bascule. La cousine du duc, qui devait être mariée de force, est enlevée par des pirates mamelouks. La guerre est inévitable. Au même moment, Atilo, l’assassin en chef de Marco, tranche la gorge de sa dernière victime. Il s’apprête à rebrousser chemin lorsqu’il aperçoit un garçon penché sur le mourant, en train de boire à sa plaie. La vitesse à laquelle il esquive un poignard et escalade un mur stupéfie Atilo. Le maître assassin sait qu’il doit à tout prix trouver le garçon. Non pour le tuer, mais pour en faire son apprenti… Un roman extrêmement intrigant qui réunit le vampire d’Anne Rice et le meutrier d’Assassin’s Creed !

Frances et Bernard, Carlene Bauer, Le Livre de poche : Frances Reardon et Bernard Elliot se rencontrent à l’été 1957 dans un atelier d’écriture. Elle est sans le sou et écrit un roman ; il est bien né, séduisant et poète déjà reconnu. Parce que Frances lit un livre de philosophie, Bernard, intrigué, l’invite à déjeuner. Peu après une première lettre est envoyée. D’abord pudique et fragile, l’écriture se libère, au fil des lignes et de leurs retrouvailles, avec New York en toile de fond. Ensemble, ils vont explorer les limites de la foi, de la littérature, de la passion, de la raison, du sacrifice. Mais s’ils sont fous l’un de l’autre, vivre ensemble ne va pas de soi. Bernard est un homme tourmenté, et Frances veut être libre. Peut-on aimer au point de se perdre en l’autre ? À quoi renoncer par amour ? Ou pour devenir un artiste accompli ?

Frog Music, Emma Donoghue, Stock : À l’été 1876, la ville de San Francisco suffoque sous une chaleur accablante. Dans le saloon des McNamara, en lisière d’une voie ferrée, un coup de feu retentit dans la nuit. Blanche Beunon échappe de justesse à la mort qui n’épargne pas son amie Jenny. Inconsolable, Blanche va tout mettre en oeuvre pour confondre le meurtrier de Jenny et le conduire devant la justice.
Leur histoire est à l’image de la ville, bruyante et crasseuse, peuplée de femmes au verbe haut, d’hommes jaloux et de chansons des rues. Leur amitié est plus qu’improbable tant elles sont opposées : Jenny est d’un drôle de calibre, une chasseuse de grenouilles qui aime défier la loi en arborant des pantalons et un colt. Danseuse de burlesque aguerrie, Blanche prend la vie comme elle vient au risque de passer à côté d’elle-même et de son enfant, pour le plaisir de son homme et de ses michetons. Leur rencontre accidentelle va changer le cours de leur destin… Une envoûtante histoire de femmes bataillant pour s’affranchir dans le monde sans foi ni loi de la grande ville de l’Ouest.

Alex Woods face à l’univers, Gavin Extence, JC Lattès : Alex Woods sait que sa vie n’a pas commencé de façon très conventionnelle. Il sait que grandir au côté d’une mère célibataire qui exerce l’activité de voyante ne l’aidera pas à se faire aimer des petits caïds de son collège. Il sait aussi que les événements les plus improbables peuvent survenir – ses cicatrices sont là pour le prouver.
Ce qu’il ne sait pas encore, c’est que de sa rencontre avec M. Peterson, un veuf au tempérament acariâtre reclus dans sa propriété, va naître une amitié inattendue. Cet ami lui apprendra qu’on ne vit qu’une seule fois et qu’il faut toujours veiller à faire les meilleurs choix possibles.
C’est pourquoi, lorsqu’il se fait arrêter par la douane en possession de 113 grammes de marijuana, avec une urne remplie de cendres posée sur le siège passager, et après avoir déclenché une tempête médiatique dans le pays tout entier, il reste persuadé d’avoir fait ce qui était juste.

La vie est facile, ne t’inquiète pas, Agnès Martin-Lugand, Michel Lafon« Alors que j’étais inconsolable, il m’avait mise sur le chemin du deuil de mon mari. J’avais fini par me sentir libérée de lui aussi. J’étais prête à m’ouvrir aux autres. »
Depuis son retour d’Irlande, Diane a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux Gens heureux lisent et boivent du café, son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné et surtout il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car Diane sait qu’elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille.
Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s’effondrer les unes après les autres.
Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?

Une autre idée du bonheur, Marc Lévy, Pocket : Il y a des rêves et des amours qui ne s’éteignent jamais. Philadelphie, printemps 2010 : Agatha s’évade de prison. Elle était pourtant tout près du terme de sa peine. Alors pourquoi ? Dans une station-service proche du campus, elle s’invite à bord de la voiture de Milly. C’est le début d’une cavale de cinq jours à travers l’Amérique avec le FBI à leurs trousses. Une course contre la montre pour découvrir un secret qui va changer leurs vies.

La clé de Salomon, J. R. dos Santos, Pocket : Le CERN est le théâtre d’une expérience cruciale, susceptible de révéler la véritable origine du monde. Mais celle-ci est brutalement interrompue : le corps de Frank Bellamy, directeur des sciences de la CIA, est découvert dans l’accélérateur de particules. Le seul indice présent désigne Tomás Noronha.
Pour sauver sa vie, le fameux cryptologue doit démasquer le coupable. Une enquête qui va le conduire au coeur de la franc-maçonnerie américaine, aux frontières de la connaissance et de l’au-delà, ou la conscience et l’univers se rejoignent…

Une putain d’histoire, Bernard Minier, XO : Une île boisée au large de Seattle…
« Au commencement est la peur.
La peur de se noyer.
La peur des autres,
ceux qui me détestent,
ceux qui veulent ma peau.
Autant vous le dire tout de suite :
Ce n’est pas une histoire banale. Ça non.
c’est une putain d’histoire.
Ouais, une putain d’histoire… »

Perdue et retrouvée, Cat Clarke, Robert Laffont : Essayez d’imaginer: Une enfant kidnappée. Une famille déchirée. Lentement, au fil des ans, cette famille va recoller les morceaux. Elle reste un peu fragile, bien sûr, mais toujours unie. Et voilà que l’enfant, devenue adulte, revient à la maison… C’est là que l’histoire commence. Et si la fin du cauchemar n »était que le début d’un autre ?

L’effet Rosie, Graeme Simsion, Nil : « Dis-moi quel effet ça te fait d’être bientôt père.
– Ça ne me fait aucun effet du tout. C’est trop tôt.
– Et si je te reposais la question tous les jours, jusqu’à ce que nous ayons trouvé la réponse ? Tu dois être un peu inquiet, non ?
– Comment tu sais ça ?
– Tous les hommes le sont. Anxieux à l’idée que le bébé monopolise leur femme. Anxieux à l’idée de ne plus jamais coucher avec elle. Anxieux à l’idée de ne pas être à la hauteur.
– Je ne suis pas comme la moyenne des gens. Je suppose donc que mes problèmes seront uniques.
– Et que tu les résoudras à ta façon. Unique elle aussi. »
Don et Rosie sont mariés depuis dix mois et dix jours et ils sont « enceints ». Don se lance corps et âme dans ce nouveau défi : devenir père. Scientifique hors norme, atteint du syndrome d’Asperger, il aborde la paternité avec sa rigueur toute… mathématique. Et sa logique particulière. Ce qui ne semble pas toujours correspondre à ce qu’attend Rosie de lui.

Tout ce qui m’est arrivé après ma mort, Ricardo Adolfo, Métailié : « Et je n’arrivais pas à m’habituer à vivre mort. » Brito a émigré clandestinement dans une ville qu’il ne connaît pas et dont il ignore la langue. Un dimanche après-midi, à la suite d’un incident dans le métro, après avoir fait du lèche-vitrine avec sa femme et son fils, il se perd et ne retrouve plus le chemin de sa maison. Le retour chez lui s’avère impossible. Après une nuit d’errance dans la ville, où il ne rencontre que des étrangers qui ne parlent pas sa langue, il se rend compte que s’il ne demande pas de l’aide il se perdra pour toujours, mais que s’il le fait il détruit tout son rêve d’une vie nouvelle. En moins de 24 heures l’auteur explore ce que signifie vivre en ayant l’impression d’être immigré à l’intérieur de soi-même, ce qui s’avère plus difficile que l’exil.

Étrange printemps aux Glénan, Jean-Luc Bannalec, Presses de la citéBienvenue au paradis des voileux ! Après Un été à Pont-Aven, le commissaire Dupin tient bon la barre et enquête au coeur de l’archipel des Glénan après la découverte de trois cadavres, mystérieusement échoués sur le rivage…
Un suspense fort en iode signé par un auteur amoureux de la Bretagne.
Les Glénan, au large du Finistère. Comment croire que dans cet archipel paradisiaque, où la mer est bleu lagon, on découvrirait en ce matin de mai trois cadavres, échoués sur le rivage ? A-t-on affaire à un naufrage dû à la tempête de la veille ? Dur, dur, pour le commissaire Dupin : lui qui déteste le bateau, le voilà sur le pont dès le petit matin, sans avoir pu siroter son premier café de la journée. Tout prête à croire que les victimes se sont simplement noyées. Mais l’une d’elles se révèle être un sombre entrepreneur et acteur non négligeable de la politique locale, et une autre, un navigateur hors pair collectionnant les ennemis. Dupin flaire l’embrouille. L’enquête l’entraînera au plus profond de l’histoire de l’archipel et de ses inénarrables habitants ― chercheurs d’or, biologistes militants, belles plongeuses et nombreux intrigants ― et révélera au grand jour une réalité aussi complexe que dramatique.
Avec le retour du commissaire Dupin égal à lui-même : ronchon, imprévisible, caféinodépendant, mais diablement efficace !

Annabelle, Sarah Agnès L., Milady : Ce livre va changer vos nuits…
Annabelle est éditrice de romans pour la jeunesse depuis plusieurs années, quand sa direction lui demande de relever un défi inattendu : travailler avec un auteur de romances érotiques BDSM, qui semble avoir des exigences bien particulières…
Après avoir beaucoup hésité, Annabelle finit par accepter et fait ainsi la connaissance du séduisant John Lenoir. Très vite, elle comprend que ses romans sont directement inspirés de sa vie. Deplus en plus fascinée à la fois par l’homme et par ses textes, elle bascule peu à peu de l’autre côté du miroir, dans un monde de désirs et de plaisirs coupables. Mais jusqu’où est-elle prête à aller sur ce chemin sulfureux ?

Sous influence, Twisted Love tome 1, A. Meredith Walters, Milady : Aubrey ne s’est jamais remise de la mort de sa sœur. Des années après le drame, elle reste persuadée qu’elle aurait pu faire quelque chose pour éviter l’overdose qui lui a coûté la vie. En quête de rédemption, Aubrey étudie les mécanismes de l’addiction et anime un groupe de parole dans l’espoir de venir en aide à des jeunes et de leur épargner le sort qu’a connu sa sœur. C’est là qu’elle rencontre Maxx, un bad boy au passé sombre, drogué et dealer. Il incarne son pire cauchemar, mais elle se sent irrésistiblement attirée par lui…

À corps perdus tome 3, Posséder, Maya Banks, Milady : Depuis le départ de son associé, Tate passe son temps à travailler, ce qui n’est pas sans conséquences sur sa vie privée. Désolée de constater à quel point leur relation se dégrade, Chessy est prête à tout pour sauver leur couple. Tate promet d’être plus disponible et de renouer avec leurs soirées pimentées au Manoir. Sous l’œil attentif de son mari, Chessy devra s’abandonner aux désirs d’un homme qui a reçu des instructions précises. Hélas, rien ne se passe comme prévu. Tate répond à un appel professionnel et le dominateur auquel il a livré sa femme profite de cet instant d’inattention pour dépasser les limites. Chessy pourra-t-elle vraiment lui pardonner cette fois-ci ?

Un beau jour peut-être, Lauren Graham, Milady : « On ne naît pas star, on le devient. » Franny s’accorde trois ans pour devenir une célèbre comédienne. Hélas, il ne lui reste plus que six mois pour réussir son pari, et sa carrière ne décolle pas. Dépitée, elle se goinfre de feuilletés au fromage et se punit en s’infligeant d’interminables séances de jogging. Et voilà qu’un beau jour, la chance lui sourit : elle tient l’occasion de jouer devant des pros. La célébrité, c’est aujourd’hui ou jamais… à condition de ne pas se laisser déstabiliser par James Franklin, l’acteur le plus talentueux – et accessoirement le plus beau – de son cours.

Le porteur de lumière tome 1, Le Prisme noir, Brent Weeks, Milady : Gavin Guile est le Prisme, l’homme le plus puissant du monde. Empereur et magicien, il est le gardien d’une paix bien fragile.
Et d’un terrible secret.
Les Prismes ne vivent jamais vieux, et Gavin sait exactement combien de temps il lui reste : cinq ans… et cinq missions impossibles à accomplir.

One thought on “Parutions de la semaine – 20/04/2015

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.