Parutions de la semaine – 13/04/2015

Chaque dimanche, je vais faire un point sur les sorties de la semaine qui m’intéressent, en m’aidant du Livres Hebdo si j’arrive à l’avoir à temps ou en allant sur les sites des éditeurs que je suis.

Richie, Raphaëlle Bacqué, Grasset : RICHIE. C’est ainsi que ses étudiants le surnommaient, scandant ce prénom, brandissant sa photo, comme s’il s’agissait d’une rock star ou d’un gourou. Le soir de sa mort énigmatique dans un hôtel de New-York, une foule de jeunes gens se retrouva, une bougie à la main, devant le temple de la nomenklatura française, Sciences Po. Quelques jours plus tard, le visage mélancolique de Richard Descoings couvrait la façade de l’église Saint-Sulpice. Sur le parvis, politiques,  grands patrons et professeurs défilèrent silencieusement, comme si l’on enterrait un roi secret. Au premier rang, l’épouse et le compagnon pleurèrent ensemble sa disparition.
Après des années d’enquête, Raphaëlle Bacqué nous livre ce destin balzacien : l’ascension vertigineuse au cœur de la vie politique française d’un fils de bonne famille, amateur de transgression. Un de ces hommes qui traversent leur temps et le transforment. Il a fait de Sciences Po le vivier de tous les pouvoirs. Distribuant à l’élite des cours rémunérés, faisant de son conseil d’administration une pièce maîtresse de l’échiquier politique, le Tout Paris l’adorait. Mais il a aussi ouvert les amphithéâtres aux élèves des banlieues. Envoyé ses étudiants dans les universités les plus prestigieuses du monde. Changé la vie de milliers de jeunes gens. Tout juste s’interrogeait-on sur ce directeur homosexuel, pourtant marié à une femme dont il avait fait sa principale adjointe.
Monarque éclairé mais omnipotent, encensé par les médias puis brûlé avec le même entrain, personne ne l’a percé à jour. Raphaëlle Bacqué nous entraîne aujourd’hui sur ses pas ; dans les boîtes du Marais, les cabinets ministériels de la gauche et les salons sarkozystes ; dans les soirées étudiantes déjantées, les bureaux du conseil d’Etat, les couloirs de la Cour des comptes et les plus grandes universités du monde ; dans ses nuits solitaires réchauffées par des substances interdites… Personne n’a résisté à la folie de Richard Descoings. Surtout pas lui.

Volée noire,  Meg Corbyn tome 2, Anne Bishop, Bragelonne : Grâce à son don de clairvoyance, Meg Corbyn a gagné sa place auprès des dangereux terra indigene de Lakeside. Lorsque l’apparition d’une nouvelle drogue violente et addictive remet en cause le pacte fragile entre Autres et humains, la petite ville est de nouveau plongée dans la tourmente. Les aptitudes de Meg devraient permettre à Simon Wolfgard, dirigeant métamorphe de l’enclos, d’éviter un bain de sang. Mais encore faut-il pouvoir déchiffrer ses visions à temps. D’autant que l’homme qui veut récupérer la prophétesse se rapproche, mettant en péril les vies de tous ceux qui la considèrent à présent comme l’une des leurs.

Blood song tome 2, Le seigneur de la tour, Anthony Ryan, Bragelonne : Qu’on le nomme Sombrelame, frère du Sixième Ordre ou Tueur d’Espoir, Vaelin Al Sorna demeure le plus grand guerrier de son temps, et le plus illustre témoin de la défaite du roi Janus. Écœuré par la guerre, il revient au pays déterminé à ne plus jamais prendre les armes. Nommé Seigneur de la Tour des Hauts Confins par l’héritier de Janus, Vaelin espère trouver la paix dans cette région glaciale et sauvage, loin des intrigues d’un Royaume tourmenté.
Mais les êtres dotés de la voix du sang ont rarement l’occasion de mener une vie paisible. Entre les défenseurs de la Foi affaiblie, les adversaires du jeune roi inexpérimenté et les mystérieux assassins de la Ténèbre, Vaelin va découvrir malgré lui que nul ne peut échapper à son destin.

Le porteur de lumière tome 3, L’œil brisé, Brent Weeks, Bragelonne : Alors que les dieux s’éveillent, la Chromerie s’efforce de retrouver son Prisme, le seul homme capable d’enrayer le chaos. Mais Gavin Guile a été capturé par des pirates. Pire encore, il a perdu le pouvoir qui le définissait : celui de créer.
Privé de la protection de son père, Kip Guile va devoir faire montre de toute son ingéniosité pour survivre à une guerre secrète entre les nobles, les factions religieuses, les rebelles… et un ordre de mystérieux assassins de plus en plus puissant, l’Œil brisé.

L’héritage des rois passeurs, Manon Fargetton, Bragelonne : Ombre, univers peuplé de magie, et Rive, le monde tel qu’on le connaît, sont les deux reflets déformés d’une même réalité.
Énora est unique : elle peut traverser d’un monde à l’autre. Lorsque sa famille est brutalement décimée par des assassins masqués, elle se réfugie au seul endroit où ses poursuivants ne peuvent l’atteindre. Au royaume d’Ombre, sur la terre de ses ancêtres. Là-bas, Ravenn, une princesse rebelle, fait son retour après neuf ans d’exil passés à chasser les dragons du grand sud. Sa mère, la reine, est mourante. Ravenn veut s’emparer de ce qui lui revient de droit : le trône d’Ombre. Et elle n’est pas la bienvenue.
Deux mondes imbriqués. Deux femmes fortes, éprouvées par la vie. Deux destins liés qui bouleverseront la tortueuse histoire du royaume d’Ombre…

Tokyo Kill, Jim Brodie, Bragelonne : Lorsqu’un vétéran de la Seconde Guerre mondiale se présente à l’agence de détectives de Jim Brodie, personne ne veut croire à son histoire. Il est persuadé qu’on veut l’exécuter, lui et ses compagnons d’armes, au nom d’une vengeance issue de son passé lié aux triades chinoises. Par respect pour l’ancien soldat, Jim accepte de l’aider. Mais un meurtre barbare est commis peu après et Brodie comprend que les ramifications secrètes de son enquête vont l’entraîner beaucoup plus loin que prévu. Du jour au lendemain, il se retrouve plongé dans le monde inquiétant des triades, découvrant l’existence d’un ordre d’assassins dont les méfaits remontent au siècle précédent – et qui ne reculera devant rien pour arriver à ses fins.

Le club des survivants tome 1, Une demande en mariage, Mary Balogh, J’ai Lu : Au domaine de Penderris, on soigne les corps et les âmes blessés. C’est ici qu’on accueille les valeureux officiers rescapés des guerres napoléoniennes. Et si lord Trentham, récemment anobli pour ses faits d’armes, a la chance d’être valide, son traumatisme n’en est pas moins profond. Maintenant qu’il a un titre à transmettre,  il doit se marier. Or quelle femme voudrait de lui alors qu’il se déteste lui-même ? Peut-être cette jeune veuve, lady Muir. Elle aussi a connu son lot de souffrances, mais c’est une lady raffinée, tandis que lui n’est qu’un rustre. Et il a beau être fou d’elle, un monde les sépare.

Les duchesses tome 1, La débutante, Eloisa James, J’ai Lu : Affligée d’un père farfelu qui s’est mis à dos tout le comté, lady Roberta se désole de rester vieille fille. Après un énième esclandre, elle décide que la coupe est pleine et débarque du jour au lendemain chez sa cousine, l’excentrique duchesse de Beaumont. Entre deux scènes de ménage, celle-ci l’accueille à bras ouverts et promet de lui trouver un beau parti en quelques semaines. Or Roberta a déjà fixé son choix sur l’arrogant duc de Villiers, qui l’a subjuguée d’un regard et qu’elle entend épouser coûte que coûte. N’en déplaise au comte de Gryffyn, le frère de la duchesse, qui voudrait lui faire croire que l’élu de son cœur est un rustre doublé d’un suborneur. Par dépit, sans doute…

Les sœurs Essex tome 4, Le plaisir apprivoisé, Eloisa James, J’ai Lu : Benjamine des sœurs Essex, Joséphine est la seule à être encore célibataire. Et pour cause ! Celle que les mauvaises langues surnomment « la truie écossaise » en raison de ses formes est persuadée qu’aucun homme ne voudra d’elle. Elle a beau se sangler dans un corset, jamais elle n’aura une silhouette de sylphide, comme Mlle de la Broderie, la ravissante fiancée du comte de Mayne. Lors d’un bal, bouleversée par les insultes d’un goujat, Joséphine se confie au comte. Attendri, il décide de lui apprendre, en toute amitié, l’art de séduire un homme. Et très rapidement, l’élève remporte un franc succès… et le professeur, rongé de jalousie, ne sait plus à quel saint se vouer.

Londres la ténébreuse, La fugitive de Whitechapel, Bec McCasters, J’ai Lu : Sans le sou, en charge de ses petits frère et sœur, Honoria Todd s’installe à Whitechapel, où elle espère échapper au terrible lord Vickers. Mais dans cet obscur quartier de Londres, où peu de personnes se risquent, les bandits règnent en maîtres. Et trouver refuge en ce lieu pourrait tout aussi bien jeter Honoria entre les mains du légendaire et redoutable Blade. Ce sang bleu renégat est l’ennemi juré de Vickers. Quand Blade propose justement à Honoria un marché, cette dernière accepte, en échange de sa protection. Mais à ses yeux, est-elle un instrument de vengeance contre Vickers ou sa seule chance de rédemption ?

Courir vers toi, Rachel Gibson, J’ai Lu : L’adorable Stella Leon est barmaid au Ricky’s, à Miami. Un soir, elle remarque un client qui ne fait pas partie de ses habitués. Quand, à la fin de son service, elle se fait importuner à la sortie du bar par son patron aviné, le mystérieux client assomme le fâcheux, sans autre forme de procès. Beau Junger vient de mettre KO un membre de la mafia. Beau, privé au look de GI Joe, est mandaté par Sadie, cette sœur texane que Stella ne connaît pas, et qui demande à la rencontrer. D’abord réticente à accepter l’invitation de Sadie, Stella n’a bientôt plus le choix quand il apparaît que toute la mafia de Miami est à ses trousses ! Commence alors un road-trip vers le Texas et vers l’inconnu, aux côtés d’un homme aussi sexy que troublant, aux yeux de la couleur des nuages d’orage…

Forces d’élite tome 3, En pleine course, Julie Ann Walker, J’ai Lu : Michelle n’a jamais pu oublier Jake Sommers, celui qui, quatre ans plus tôt, les a lâchement quittés, elle et son petit garçon. Aussi, quand elle se retrouve de nouveau face à lui, ses sentiments enfouis s’éveillent. Revoir Jake, Michelle s’en serait bien passée.
Ah ! si seulement son frère Frank n’avait pas insisté pour qu’elle s’installe au siège de Black Knights Inc., la société qu’il a créée… Or, si la jeune femme est loin de porter Jake dans son cœur, il lui faudra ravaler sa rancune et lui confier sa vie. Car depuis que Frank s’est mis à dos un réseau de criminels, elle court un grand danger, que seul Jake pourra écarter…

Demandez-moi la lune, Sylvie Barret, J’ai LuJe pensais pouvoir tout maîtriser, ne jamais commettre d’erreur… Mais lorsque quelqu’un vous connaît mieux que vous-même, doit-on succomber ?
Catherine Dutilleux pensait avoir la vie dont elle avait toujours rêvé. Gouvernante dans un prestigieux palace parisien, organisée, disciplinée et discrète, elle est la meilleure dans son domaine.
C’est pour cela que son directeur lui confie une mission quelque peu hors normes : se mettre au service exclusif de leur nouveau client, la star de cinéma britannique Matthew Dickinson. Jeune, beau, talentueux… et à la réputation déplorable. Les nerfs de notre très sage Cathie résisteront-ils ?

L’hôtel des souvenirs tome 2, Comme par magie, Nora Roberts, J’ai Lu : Il se passe décidément de drôles de choses à l’hôtel Boonsboro. Alors que les trois frères Montgomery s’activent aux dernières finitions et que toute la maison bourdonne du son des perceuses, visseuses et marteaux, la revenante qui hanterait les lieux fait encore des siennes et semble plus résolue que jamais à former des couples. Sous son égide facétieuse, le rigoureux Owen tombe dans les bras de son amie de toujours, Avery, la rouquine impertinente qui tient désormais la pizzeria Vesta. Et cette fois-ci, il ne s’agit plus d’un platonique béguin d’adolescents…

Fenêtre sur crime, Linwood Barclay, J’ai Lu : Ray quitte son travail et retourne dans la maison familiale à la mort de son père. En cas d’attaque terroriste, son frère schizophrène pense pouvoir aider les agences de renseignements en apprenant les cartes des grandes villes par coeur. Un jour, il croit avoir assisté à un meurtre et convainc Ray de mener l’enquête.

Thoughtless, Indécise tome 1, S. C. Stephens, J’ai Lu : Depuis près de deux ans, Kiera a une relation amoureuse paisible avec Denny, garçon tendre, beau et dévoué. Une vie de couple parfaite s’annonce. Mais rien n’est jamais si simple en amour…
Lorsque Denny obtient le job de ses rêves, Kiera le suit à l’autre bout du pays et poursuit ses études. Ils sont alors en colocation avec Kellan, star locale de rock et incorrigible tombeur. Kiera, serveuse au Pete’s, bar dans lequel le groupe joue, est troublée par ses regards appuyés, au point que son petit ami lui semble bien fade. Denny, garçon studieux et stable, ne manque pourtant pas de qualités. Mais il doit partir deux mois pour son travail et c’est alors Kellan qui console Kiera. En ami… Une amitié qui aide la jeune femme à supporter la solitude. Mais en une nuit, tout va basculer et aucun des trois n’en sortira indemne. De l’appartement qu’ils partagent en colocation à l’ambiance rock’n’roll d’un célèbre bar de la côte ouest des États-Unis, Kiera, Kellan et Denny s’aiment, se déchirent pour finalement grandir…

Je ne renie rien, Françoise Sagan, Le Livre de poche : « Si tout était à recommencer, je recommencerais bien sûr, en évitant quelques broutilles : les accidents de voiture, les séjours à l’hôpital, les chagrins d’amour. Mais je ne renie rien. » Sous forme d’une conversation à bâtons rompus, cet ouvrage rassemble des extraits des très nombreux entretiens que Françoise Sagan a donnés entre 1954 (date de la parution de Bonjour Tristesse) et 1992 dans une trentaine de journaux, avec des journalistes aussi différents que Philippe Bouvard, Serge July ou Josyane Savigneau. Le lecteur, sous le charme de cette conversation entre confidences et mots d’esprit y trouvera toujours un plaisir délicieux.

Le mal que tu m’as fait, Hilary Davidson, Le Livre de poche : Quand Lily arrive à New York pour identifier le corps de sa sœur Claudia, morte noyée dans sa baignoire, c’est celui d’une totale inconnue qu’elle découvre à la place. Une femme qui ressemble de façon troublante à Claudia. Où est se trouve cette dernière ? Que lui est-il arrivé ? Et qui donc vivait sous son toit en se faisant passer pour elle ? Quand la police commence à soupçonner Claudia d’être mêlée à cette mort suspecte, Lily part à sa recherche. Il faut qu’elle retrouve sa petite sœur en premier. Une décision qui va l’entraîner dans une quête effrayante et mortelle. Lily pensait venir enterrer sa sœur. Elle se trompait… Hilary Davidson a obtenu les Anthony et Crimespree awards du meilleur premier roman pour ce livre.

Qu4tre, Collectif, Le Livre de poche : Diana a quitté la ferme familiale pour la capitale. Préférant la compagnie des animaux à celle des hommes, elle travaille dans une animalerie des bords de Seine. Constance danse au Théâtre de la Ville. Quand elle ne danse pas, elle marche. Toujours en mouvement. Élodie est serveuse au Sarah-Bernhardt. Elle aime y arriver la première et faire l’ouverture. Un matin, un homme se réveille au pied de la fontaine aux sphinx. Beaucoup trop bien habillé pour être un clochard. Sur la place du Châtelet, la plus centrale de Paris, ces personnages se croisent, se font peur et s’apprivoisent. Ce qui était enfoui se dévoile : les désirs, les secrets. Pour chacun d’eux, il n’est plus question de vivre comme avant, en équilibre. Il faut danser, aimer, partir, comme jamais ils ne l’avaient fait.

Intrigue à Giverny, Adrien Goetz, Le Livre de poche : Après Bayeux, Versailles et Venise, voici Pénélope à Giverny, la patrie de Claude Monet. Notre intrépide conservatrice-détective assiste à un dîner au musée Marmottan-Monet, au cours duquel elle rencontre deux spécialistes de l’œuvre du grand impressionniste. Le lendemain, l’une, une religieuse, a disparu, alors que l’autre, une Américaine, est retrouvée égorgée. Wandrille, le compagnon-journaliste de Pénélope, est à Monaco où il couvre le mariage du prince Albert et de Charlène. Dans la principauté se prépare aussi la vente d’une toile de Monet. Vrai ou faux ? Le peintre, ami de Clemenceau, était-il vraiment l’homme tranquille qu’on connaît ? Un quatrième volume des Enquêtes de Pénélope aussi drôle qu’érudit.

Sagan 1954, Anne Beretz, Le Livre de poche : 1954. Le 15 mars, l’éditeur René Julliard publie Bonjour tristesse. C’est le premier roman d’une jeune fille de dix-huit ans comme les autres – ou presque. Alors, tout change : Françoise Quoirez, dite Sagan, devient riche et célèbre, noctambule et légendaire, culte et pourchassée. 2014. Romancière, Anne Berest se revêt « de la vie de Françoise pour oublier la sienne », et tisse sa jeune existence à celle de son aînée. Nous avons alors tout à la fois un roman, une biographie, une autofiction, où les vies de ces deux femmes n’en font plus qu’une. Et aussi, un émouvant hommage à Sagan, femme libre et éternelle jeune écrivain.

Delirium livre 3, Lauren Oliver, Le Livre de poche : Lena et ses amis ont regagné la Nature. Seulement, ce n’est plus un lieu sûr : des rebellions ont éclaté dans tout le pays et les Régulateurs sont postés à la frontière, à l’affût de toute transgression. Alex est revenu. Le premier amour de Lena n’est pas mort. Avec les mois de torture, la lutte de chaque jour dans une nature hostile, la menace plus grande que jamais qui pèse sur la Résistance, Alex n’est plus le même. Hana non plus. Hana qui a été opérée. Hana qui va se marier. Hana qui doute. Dans ce dernier tome, les voix des deux amies alternent, chacune raconte ce qu’elle vit, mais quand se retrouveront-elles ?

Pouvoirs obscurs tome 5, Soupçons, Kelly Armstrong, Castelmore : Maya Delaney et ses amis échappent de justesse à l’incendie qui ravage leur petite ville et la forêt qui l’entoure. Mais il semblerait que les gens qui sont censés les aider ne soient pas vraiment de bonne volonté… Le piège se referme sur les adolescents : ils vont devoir rester unis et, pour éviter les mauvaises surprises, être parfaitement transparents les uns avec les autres. Qui aurait cru qu’une si petite ville puisse renfermer tant de secrets ?

Adèle et les noces de la reine Margot, Silène Edgar, Castelmore : Entre 2015 et 1572, Adèle doit choisir !
Adèle en a marre de ses parents, qui ne comprennent jamais rien. Au collège, elle préfère passer du temps avec ses copines qu’étudier. Aussi, quand elle apprend qu’elle doit lire un livre en entier pendant les vacances, c’est une véritable punition…
Mais dans ses rêves, la nuit, l’impossible se produit ! Adèle est à la Cour, au XVIe siècle, au milieu des personnages de La Reine Margot ! Elle rencontre même un beau jeune homme…
Ce qu’Adèle vit en 1572 vaut-il la peine de sacrifer ses amis et sa famille de 2015 ?

À parts égales, Joanna Trollope, Les deux terres : Susie Moran est une femme de caractère. Elle dirige sa propre entreprise de céramique, qu’elle a fondée quand elle avait une vingtaine d’années. Depuis toujours, chaque décision lui appartient, et elle n’envisage pas qu’il en soit autrement. Chez les Moran, travail et famille ne connaissent pas de frontière. Ses trois filles et l’un de ses beaux-fils ont tout naturellement rejoint l’entreprise familiale. Le retour du vieux père de Susie, après des années d’absence, pousse finalement chacun à s’affirmer, et l’équilibre au sein de la famille part en lambeaux. Le temps est venu pour une redistribution des rôles, à parts égales.

Refuge, Tim Winton, Rivages : Le nouveau roman de Tim Winton, immense succès en Australie avec 200 000 exemplaires vendus. Tom Keely, le héros de Nid d’aigle (TP) est le symbole de l’ultramoderne solitude. Quitté par sa femme, licencié, il se recroqueville dans son appartement, qui surplombe la ville. Gemma, sa voisine, élève seul son fils Kai. Tous trois vont former peu à peu une étrange famille, unie par les coups durs du destin. Emouvant et maîtrisé, ce roman signe le retour d’un auteur-phare du catalogue.

La mort de Clara, Thierry Bourcy, Le Masque : Thierry Mellec n’est pas du genre téméraire. Sensible et mélomane, il mène une existence simple et rangée, qu’il consacre à écrire les scripts de documentaires animaliers en attendant la gloire. Les seules histoires qu’il connaît sont celles de ses multiples conquêtes amoureuses sans lendemain. Un soir pourtant, un drame vient bouleverser son quotidien. Dans le hall de son immeuble, il se retrouve nez à nez avec l’assassin de sa jeune et aimable voisine, Clara. En tant que témoin principal, Thierry devient malgré lui l’acteur d’un scénario qui dépasse son imagination. En dépit de sa maladresse chronique et de ses tendances paranoïaques, il souhaite aider la séduisante inspecteur Hélène Billard à identifier et piéger le coupable, au péril parfois de sa propre vie, mais toujours avec la meilleure volonté du monde.

Les compagnons de la peur, Rex Stout, Le Masque : En 1909, à l’université de Harvard, un groupe d’étudiants a créé une sorte de ligue pour compenser les dommages qu’ils ont causés à Paul Chapin, un de leurs coreligionnaires, handicapé à vie à la suite d’une mauvaise plaisanterie. Des années plus tard, en 1935, deux membres de la ligue sont assassinés. Le meurtrier a laissé à chaque fois un message énigmatique : « Vous auriez dû me tuer quand vous pouviez le faire.» Chapin est certes devenu un écrivain à succès, mais ne cherche-t-il pas à se venger ? Andrew Hibbard, un des compagnons de la ligue, demande à Nero Wolfe d’enquêter sur l’infirme, mais le détective refuse. Toutefois, quand Hibbard disparaît à son tour, Wolfe met Archie Goodwin sur l’affaire pour venir en aide aux autres membres de la ligue, qui vivent dans la peur.

Mourir à Venise, Colette et Monique Veaute, Le Masque : Après ses péripéties romaines, l’inspecteur Carlo Barone débarque dans une Venise humide et glaciale, en proie à l’aqua alta, afin d’enquêter sur une série de vols de tableaux perpétrés dans les églises environnantes. Un matin, le corps nu atrocement mutilé d’un ouvrier est retrouvé sur le chantier d’un musée en construction – dernière lubie de Madame, une milliardaire amatrice d’art. Peu de temps après, dans la gueule du lion du Palazzo Ducale, les gardiens découvrent un billet sur lequel figurent d’étranges consignes numérotées. Certaines sont particulièrement inquiétantes : « Faites tuer ou tuez un imbécile », « Découpez de belle manière un cadavre » ou encore « Faites couler du sang le long des murs de votre ville ». Sont-ce des plaisanteries de mauvais goût ou de véritables incitations au crime ?
Barone, qui se voit confier l’enquête, n’est pas au bout de ses surprises : ce meurtre odieux est le premier d’une série répondant à une mise en scène digne des œuvres d’art les plus glauques…

Le fabuleux voyage d’un jeune homme en combinaison spatiale dans un Volkswagen, Scarlett Thomas, City : Luke a vingt-cinq ans et il est allergique au soleil. Depuis sa naissance, il est coincé dans sa chambre. Le monde ne vient à lui que par la télévision, Internet et grâce aux visites de Julie. De son côté, Julie est terrifiée par les catastrophes d’avion, les accidents de la route et les bactéries potentiellement mortelles. Au point qu’elle n’ose surtout pas quitter sa ville natale. Un jour, Luke apprend qu’une sorte de gourou, à l’autre bout de l’Angleterre, peut le guérir. Avec Julie, ils prennent alors la plus importante des décisions : ils doivent faire face à leurs peurs et affronter le monde extérieur. Avec quatre amis et une combinaison spatiale bricolée pour protéger Luke de la lumière du jour, ils partent dans un vieux combi. Cet incroyable voyage de tous les dangers va changer leur vie… Un tourbillon d’aventures, un roman émouvant et drôle sur le sens de la vie.

Le secret de Tristan Sadler, John Boyne, L’Archipel : 1919. Dans une Angleterre qui se remet à peine du traumatisme de la Première Guerre mondiale, Tristan Sadler, 21 ans, fait le trajet de Londres à Norwich pour remettre des lettres à Marian Bancroft – celles que la jeune femme avait envoyées à son frère Will alors qu’il était sur le front.
Tristan et Will étaient proches. Au fil des batailles et des drames qu’ils ont connus dans les tranchées, les deux hommes ont beaucoup partagé. Mais Will, pour s’être rebellé contre l’autorité, a été passé par les armes.
Pour tous, il fait désormais figure de lâche. Tristan, revenu vivant, passe au contraire pour un héros. Mais il a un lourd secret, un remords qui le ronge.
Osera-t-il en parler à Marian ? Ou devra-t-il seul porter ce fardeau jusqu’à la fin de ses jours ?

Sous influence, tome 1, Vertiges, Gwen Hayes, Panini : La vie de Theia Alderson se résumait au confinement voulu par son père. Ne partageant pas les passe-temps des autres adolescents de Serendipity Falls, petite ville de Californie, rien ne la préparait au choc Haden Black. Lorsque le jeune homme au charme ravageur apparaît dans le hall de son lycée et que leurs regards se croisent, elle se découvre passionnée et pleine de désir pour ce nouveau venu. Theia sait quelle a déjà vu Haden pas en ville mais dans ses rêves. Incapable de s’expliquer comment elle a pu rêver dHaden avant même de le rencontrer, Theia ne peut ignorer les scénarios entêtants des songes fantasmatiques et inquiétants dont ils sont les personnages principaux. Tandis que les deux Haden, celui du jour comme celui de la nuit, lattirent un moment pour la repousser le suivant, Theia na quune certitude : lattirance quelle ressent pour lui est plus forte que sa peur. Cest pourquoi quand, petit à petit elle découvre qui est réellement Haden, Theia ne sait même plus si elle veut lui résister Même si cela est au prix de son âme ?

La mort s’habille en crinoline, Jean-Christophe Duchon-Doris, 1018 : En 1856, la comtesse de Castiglione fait une entrée spectaculaire au grand bal des Tuileries, vêtue de la plus audacieuse robe à crinoline qu’on n’ait jamais vue. Devenue la maîtresse de Napoléon III, l’intrigante Florentine va, pendant trois ans, faire et défaire la mode féminine au gré de ses caprices. Quelques années plus tard, le jeune officier de police Dragan Vladeski découvre sur un chantier le corps d’une femme égorgée ressemblant à la Castiglione, puis un autre, portant une robe identique à celle de la comtesse le soir de son triomphe. Une robe, aussi mythique soit-elle, peut-elle être la cause de meurtres en série ?

La dernière carte, Carin Gerhardsen, 1018 : Sven-Gunnar Erlandsson est un homme ordinaire : entraîneur de football apprécié de tous, il mène une existence paisible entouré de sa femme Adrianti, une Singapourienne rencontrée lors d’un voyage en Asie, et de leurs deux enfants. Jusqu’à ce fameux soir ou il se rend à une partie de poker et se fait abattre sur le chemin du retour. Dans sa poche, quarte cartes à jouer ainsi qu’un étrange code. Qui les y a mis et pourquoi ? Le charmant Sandén et l’extravagante Gerdin, du commissariat de Hammarby, sont en charge de l’enquête. Leur instinct les pousse à interroger les partenaires de jeu de la victime, Wiklund, Siem et Jenner, qui ont chacun une bonne raison d’en vouloir à Erlandsson. Car au fur et à mesure des recherches, il s’avère que le père de famille bien sous tous rapports se révèle être un bluffeur invétéré qui trempe dans des affaires louches…

Sous la terre, Courtney Collins, 1018 : Australie, 1921. La jeune Jessie vit au fin fond d’une province sans foi ni loi avec son tuteur et mari honni, le bilieux Fitzgerald Henry, dit Fitz. Depuis sa sortie de prison sous caution, elle travaille comme apprentie pour le compte de celui-ci. Vols de chevaux et de bétail, recel et autres misérables larcins : Jessie se retrouve complice malgré elle des trafics de ce mari et rêve d’échappée. Quand une nuit tout bascule… Traquée par un shérif héroïnomane, un aborigène transi et une meute de truands, elle se lance dans une cavale hallucinée à travers le bush impitoyable pour affronter son destin : sa liberté.

Crème anglaise, Kate Clanchy, 1018 : « Géant de la littérature recherche jeune homme pour pousser sa chaise à roues. Logé, nourri, chambre individuelle à Hampstead. »
Quitter l’Écosse pour la très chic Londres et assister Philip Prys, « géant de la littérature » cloué dans un fauteuil roulant suite à un AVC ? Le jeune et naïf Strudan en rêvait. Mais entre la cupide ex-femme de l’écrivain, sa fille obèse et son étrange épouse, alors que le monde se métamorphose et les masques tombent, cet été caniculaire de 1989 lui réserve bien des surprises… Satire sociale féroce mais pleine de tendresse, personnages de comédie shakespearienne, humour à la David Lodge et dialogues ciselés : un premier roman jubilatoire.

Fiançailles, Chloe Hooper, 1018 : Anglaise exilée à Melbourne, Liese s’échine dans une agence immobilière. Résolue à quitter le pays, mais criblée de dettes, elle s’adonne à des jeux érotiques tarifés avec Alexander, riche homme d’affaires qui ignore tout de son double jeu. De plus en plus mal à l’aise, elle accepte pourtant un week-end dans son domaine au coeur du bush. Rien ne se passera comme elle l’avait imaginé… Un thriller psychologique subtil qui explore avec une virtuosité haletante le territoire énigmatique du désir et l’immense pouvoir de la fiction. Fascinant.

L’invention de la pauvreté, Tancrède Voituriez, 1018 : Conseiller star à l’ONU, Rodney est le spécialiste mondial de la misère. Mais comment éradiquer les pauvres quand on vit dans un luxe béat ? Grâce aux calculs de Jason, brillant biologiste fauché suite à un divorce honteux, obsédé par l’épouse de Rodney – une belle asiatique sauvée du tiers-monde. Mais entre économie et érotisme, l’amour pourrait bien bouleverser l’équation… Une satire féroce de la mondialisation et du charity business des puissants, doublée d’un formidable roman d’amour. Grinçant et profondément émouvant.

Trois grands fauves, Hugo Boris, Pocket : Danton, Hugo et Churchill : trois survivants qui se sont crus immortels.
Trois hommes qui ont regardé la mort dans les yeux et y ont puisé un appétit immodéré pour la vie.
Trois personnalités cannibales convoquées dans un même roman pour nous nourrir à leur tour.
Leurs vies n’appartiennent pas au passé. Elles sont universelles. Entre ces trois grands hommes, une filiation imaginaire se tisse, offrant au lecteur des morceaux choisis de ces vies extraordinaires.

Richard Cœur de Lion, Les chevaliers du Graal tome 2, Mireille Calmel, Pocket : 1191, deux ans déjà que la Terre sainte se gorge du sang des croisés et des hommes de Saladin. Richard a fait massacrer les prisonniers. Un geste de rage qui pourrait lui coûter sa bien-aimée, Eloïn, détenue par le sultan.
De sombres forces luttent contre Coeur de Lion alors que la victoire devient cruciale. Car, en Angleterre, son frère, Jean sans Terre, convoite le trône.
Dans ce monde de combats, les pouvoirs du Graal noir et des légendaires épées d’Avalon dépassent celui des rois. C’est entre les mains d’Eloïn et des chevaliers du Graal que l’espoir repose…

La vie épicée de Charlotte Lavigne tome 3, Nathalie Roy, Pocket : Charlotte Lavigne : ça ne va pas mieux ! Après s’être mariée à Paris, Madame a décidé de laisser le beau Max pour regagner Montréal. Un voyage en solitaire ? Pas si sûr… Réponse dans neuf mois ! Côté boulot au moins, tout va bien. Charlotte est désormais coanimatrice de « Mangues et prosciutto », une émission culinaire présentée par P-O, célèbre et séduisant, également ex de sa meilleure amie. L’amoureux idéal, quoi. Certes, dans la vie de Charlotte, rien n’est simple. Mais, en même temps, on ne s’ennuie jamais !

Catherine tome 3, Juliette Benzoni, Pocket : Arnaud de Montsalvy a contracté la lèpre dans la geôle immonde ou Georges de La Trémoille, le tout-puissant favori de Charles VII, l’a fait jeter pour avoir tenté de délivrer Jeanne « la sorcière ». Catherine, désespérée, se retranche du monde et s’enferme avec leur fil Michel dans sa forteresse auvergnate.
Pourtant, le monde n’oublie pas Catherine. Tous ceux qui veulent que le sacrifice de Jeanne d’Arc n’ait pas été vain se liguent pour abattre Georges de La Trémoille. C’est pour se venger de cet homme que Catherine trouve enfin la force de quitter son refuge, et de se lancer à nouveau dans les plus périlleuses aventures.

Catherine tome 4, Juliette Benzoni, Pocket : 1436. L’épuisant combat fratricide entre la France et la Bourgogne s’est achevé à Arras. Les Anglais reculent et abandonnent peu à peu les terres conquises. Mais la guerre, bientôt séculaire, n’en a pas fini de répandre la souffrance.
Afin de prendre sa part des batailles, Arnaud de Montsalvy est parti avec ses compagnons. Au château familial, Catherine reste seule face au danger. Malgré le courage des gens de Montsalvy, elle devra faire face non seulement à la peur, à la trahison, au meurtre et à l’horreur, mais également au piège perfide tendu à son époux et dans lequel sombrera peut-être tout l’amour et le bonheur fragile si patiemment, si douloureusement édifiés…

La poussière et le pourpre, Odile Weulersse, Pocket : 11 mai 513. La foule est tout aux réjouissances de l’anniversaire de la fondation de Constantinople. Mais l’eunuque Narsès est accaparé par d’autres préoccupations. Dieu lui a délivré un message en songe. Et l’oracle l’a élucidé : Narsès devra protéger et servir Théodora.
Le jour même, il la croise, Théodora, une pantomime sensuelle et effrontée. Mais comment cette jeune femme aux moeurs légères et à la beauté à se damner pourrait-elle être le « présent de Dieu » annoncé par l’augure ?
Pourtant, le plus grand des destins l’attend, qui l’élèvera de la poussière des arènes à la pourpre du trône, et conduira l’ambitieux Narsès à ses rêves de pouvoir, au coeur du Palais Sacré.

L’île aux papillons, Corina Bomann, Pocket : 2008, Berlin. Diana Wachenbach, brillante avocate, est appelée à Londres au chevet de sa grand-tante bien-aimée. Celle-ci lui révèle l’existence d’un secret de famille, resté entier, convaincue que Diana pourra le percer.
Alors que son couple bat de l’aile, la jeune femme décide de s’envoler pour le Sri Lanka, terre de ses ancêtres, colons à Ceylan. Sur cette « île aux papillons », elle va découvrir une prophétie qui semble avoir changé le destin de sa famille et l’histoire d’un amour interdit plus fort que la mort…

Une chanson pour Ada, Barbara Mutch, Pocket : 1930. Au coeur de l’Afrique du Sud, chez les Harrington de Cradock House, naît Ada, fille illégitime de la domestique noire. Très tôt privée de mère, elle trouve en la douce Mrs Harrington une protectrice suffisamment généreuse pour lui enseigner ce qui deviendra la passion de sa vie : le piano. Mais les assiduités du maître de maison chassent bientôt la jeune fille de ce paradis.
Ada a dix-huit ans et la politique de l’apartheid se répand comme une traînée de poudre sur l’ensemble du territoire. Son talent pour la musique et l’amitié de Mrs Harrington vont se révéler ses seuls alliés dans un monde ou elle semble n’avoir nulle part sa place…

Les coiffes rouges, Daniel Cario, Pocket : 1924. Épouses, filles, mères de marins, elles sont toutes Penn Sardin à la conserverie Guéret sur le port de Douarnenez. Chaque jour, sous les ordres des contremaîtresses, elles s’échinent à une cadence infernale pour un salaire de misère. Parfois dures entre elles, les sardinières restent cependant solidaires et aucune n’a oublié la vieille Clopine, mise à la porte et qui attend son heure, patiente.
Un matin, avec tout l’éclat et l’insolence de sa jeunesse, surgit Dolorès. Bientôt, le destin la conduira à embrasser la révolte et battre le pavé rouge avec ses camarades.

La guérisseuse et le roi, Barbara Wood, Pocket : Royaume d’Ougarit, actuelle Syrie, XVe siècle avant notre ère. Parce qu’elle a déplu à Jotham, son prétendant, un homme aussi vicieux que puissant, Leah a provoqué la déchéance de sa famille. Heureusement, grâce à son don – celui de soigner par les plantes –, la jeune fille devient la guérisseuse attitrée du roi Shalaaman. Dès lors, elle n’aura qu’un seul but : obtenir la grâce des siens.
Et tandis qu’une offensive égyptienne se prépare, l’Histoire va lui offrir l’occasion de changer le destin de sa famille, et de son peuple…

Angelfall tome 1, Susan Ee, PKJ : Dans San Francisco dévasté, Penryn, 17 ans, doit sauver sa jeune soeur, enlevée par ces monstres. Sa seule solution : forcer l’un d’entre eux à l’aider…
Raffe, privé de ses ailes, voit dans cette alliance contre-nature son dernier espoir. Une jeune femme et son pire ennemi se trouvent liés malgré eux.
Une relation dangereuse… Mais jusqu’à quel point ?

Angelfall tome 2, Susan Ee, PKJ : Désormais seule, Penryn cherche sans relâche Paige, sa petite soeur, dans les rues vides de San Francisco. Pendant ce temps, Raffe doit impérativement retrouver ses ailes, sans lesquelles il ne pourra revenir parmi les siens. Mais, une fois qu’il sera confronté à l’ultime choix – récupérer ses ailes ou sauver Penryn –, quelle sera sa priorité ?

Levana, Marissa Meyer, PKJ : « Miroir, mon beau miroir, qui d’entre toutes est la plus belle ? »
Bien avant de devenir la cruelle et magnifique reine des Lunaires, bien avant que Cinder, Scarlet et Cress ne se rencontrent, Levana a vécu une tout autre histoire. Une histoire d’amour et de guerre, de trahison et de mort. Une histoire qui n’a jamais été contée… jusqu’à présent.

Chroniques de San Francisco tome 9, Anna Madrigal, Armistead Maupin, L’Olivier : Anna Madrigal, la légende du 28, Barbary Lane, sait qu’elle n’est pas éternelle.
À 93 ans, pour « s’en aller comme une dame », elle part affronter son passé. La voici de retour dans le Nevada, là où elle fut Andy, adolescent amoureux du ténébreux Lazko… Entourée de tous ceux qu’elle aime (Brian, Shawna, Michael et quelques nouveaux venus), ses aventures vont la conduire jusqu’au Burning Man, un festival déjanté où tout peut arriver.
Neuvième saison des Chroniques de San Francisco, Anna Madrigal lève enfin le voile sur ce personnage emblématique, en un formidable hymne à l’affirmation de soi et à l’amour sous toutes ses formes.

Nous, David Nicholls, BelfondAprès le phénoménal succès d’Un jour, David Nicholls, sacré auteur britannique de l’année aux National Book Awards, fait son grand retour avec une comédie douce-amère irrésistible qui a déjà ravi le cœur du monde entier.
Paris, Amsterdam, Munich, Vérone, Venise, Florence, Rome, Naples. Le Louvre, le musée Van-Gogh, la place Saint-Marc. Terrasses ensoleillées, trattorias bondées : l’été s’annonce chargé pour les Petersen.
Douglas, le père, est extatique.
Connie, la mère, est plus mesurée.
Pour Albie, leur fils de dix-sept ans, c’est carrément l’enfer.
Et pour tous, c’est peut-être l’occasion d’un nouveau départ.
Douglas le sait, c’est sa dernière chance de prouver que derrière le biochimiste coincé se cache un mari attentionné et un père superfun.
Connie, elle, va devoir affronter le souvenir de celle qu’elle était, cette étudiante en art qui sillonnait l’Europe en quête de folles expériences. Et celle qu’elle est devenue, une épouse rangée qui voudrait bien passer à autre chose.
Quant à Albie, grand photographe en herbe, entre fugues et passion amoureuse, arrivera-t-il à renouer avec son père et à voler enfin de ses propres ailes ?
Crise de la cinquantaine, crise de couple, crise d’adolescence : Nous, c’est vous.

Celle qui en savait trop, Linwood Barclay, BelfondLe nouveau roman du créateur de frissons ! Prise au piège de ses prédictions, une fausse médium se retrouve sur le chemin d’un vrai tueur. Dons de voyance, machination et rebondissement en cascade, un thriller savoureux, drôle et meurtrier digne des meilleurs Tarantino.
« Un maître du suspense. » Stephen King
Pour arrondir ses fins de mois, Keisha Ceylon a eu LA bonne idée : troquer ses balais de femme de ménage contre une boule de cristal.
Entre thème astral et marc de café, elle s’est fait une spécialité : faits divers et disparitions. Cinq mille dollars contre l’espoir de retrouver un être cher : certaines familles sont prêtes à tout.
Et justement, Wendell Garfield est sans nouvelles de sa femme Ellie, volatilisée à la sortie du supermarché une semaine plus tôt. Aucun indice, la police piétine. La presse est en émoi. Wendell et sa fille sont affolés : l’heure est idéale pour l’arnaqueuse qui se prépare à livrer sa plus belle, sa plus troublante, sa plus dangereuse vision…
Car, sans le savoir, la fausse voyante vient de frôler de très près une vérité meurtrière.
Et de réveiller les instincts d’un tueur en liberté…
Quand l’humour se mêle à l’angoisse : le nouveau coup d’effroi du créateur de frissons.

Ton cœur perd la tête, Lucía Etxebarria, Héloïse d’Ormesson : Comment savoir que nous sommes engagés dans une relation toxique ? Comment en sortir et la surmonter ? Avec humour et lucidité, Lucía Etxebarria partage ses expériences pour nous délivrer de ces liens envahissants qui trop souvent nous dévorent. Nourri des conseils d’un psychologue, Ton cœur perd la tête donne les clés pour reprendre les rênes de sa vie et en finir avec la dépendance affective.
À partir d’histoires de couples au bord de l’implosion, Lucía livre un guide littéraire indispensable pour comprendre ce qui nous piège et apprendre à retrouver confiance en soi.

Nabab, Sophie Dacbert, Robert Laffont : Fraîchement diplômée de la Tisch School of Arts, l’école de cinéma de l’université de New York, Zoé, jeune réalisatrice française, revient à Paris déterminée à tourner son premier film. Tout est prêt : scénario, actrices principales, techniciens, décor… Ne lui manque plus « que » le nerf de la guerre : le financement, autrement dit un producteur qui accepte de la suivre. Or, malgré l’expérience américaine qui distingue son CV et les deux courts métrages déjà à son actif, Zoé n’a aucune connexion dans ce milieu, réputé particulièrement difficile à pénétrer. Qui pourrait l’aider à se faire une place au soleil ? À travers les aventures de Zoé, Nabab brosse, dans un savant mélange de fiction et de réalité, un formidable portrait du cinéma français contemporain. Des artistes aux quatre ou cinq grands patrons qui y font la pluie et le beau temps, on y croise tous les décideurs de ce milieu où le glamour le dispute en permanence au business. Amour vache, plume acérée et infos de première main : en dévoilant les coulisses et les rouages de cette usine à rêves qui ne cesse de fasciner, Nabab nous entraîne dans une comédie sociale pleine de verve et de justesse où les enjeux, artistiques et financiers, sont toujours intimement mêlés aux passions humaines.

Allmen et la disparition de Maria, Martin Suter, Christian Bourgois : Le dandy-détective Friedrich von Allmen est expert dans la recherche d’œuvres d’art volées. Sa dernière enquête lui a permis de retrouver une toile de la série des Dahlias peints par Henri Fantin-Latour. Mais Allmen sait qu’il doit son succès à l’aide précieuse de Carlos, son fidèle serviteur-associé, et de Maria, l’amie de ce dernier qui joue désormais un rôle de premier plan. Aussi décide-t-il de voler immédiatement à son secours lorsqu’il apprend qu’elle a été enlevée et qu’une rançon est exigée…

L’appel de Cthulhu, Howard Phillips Lovecraft, Points : La terreur, l’horreur, l’informe du rêve, Lovecraft ne les éveille pas pour jouer. Il sait seulement que tout cela nous en disposons déjà, depuis l’enfance, ou dans l’inquiétude du quotidien. Il en est juste un formidable amplificateur.
Et c’est ainsi qu’il est temps de le lire : parce que s’y joue définitivement une bascule majeure de la littérature.

Dans l’abîme du temps, Howard Phillips Lovecraft, Points :  Alors nous y voilà.
Un monde où toutes les peurs peuvent surgir du contexte le plus ordinaire et qui nous livre en même temps le plus étrange quotidien de l’Amérique début de siècle.
Des monstres dans les replis de la mer ou les fonds reculés de la terre, la possibilité de traversées du temps, l’étonnement de mondes précédant le nôtre.
Mais tout cela au nom d’un mystère autrement plus haut, celui de la littérature elle-même, qui nous fait en appeler à l’histoire qu’on vous raconte, pour tenir dans le désarroi du monde.

La couleur tombée du ciel, Howard Phillips Lovecraft, Points : La singularité de cet homme-là n’est pas moindre : la littérature vient là et se renverse. De Lovecraft, nous savons les livres de sa bibliothèque, la Remington 1906, la date de ses brouillons. Mais nous commençons tout juste à prendre en compte, dans notre lecture, l’essor des villes, le rôle des magazines, la montée des idéologies dans l’après de la Grande Dépression, ou le bouleversement qu’induisent les sciences.

Meurtre à Tombouctou, Moussa Konaté, Points : Trois coups de feu. Et dans le silence qui suit : « Sales Français, vous allez tous mourir. Qu’Allah vous maudisse. » Habib, chef de la brigade criminelle, et Guillaume, responsable de la cellule antiterroriste française au Mali, sont dépêchés à Tombouctou où, quelques heures avant les tirs, un jeune Touareg a été assassiné. Dans ce climat délétère, Habib sait qu’il va devoir agir avec prudence.

Je suis vivant et vous êtes mort, Emmanuel Carrère, Points : Tout commence avec le souvenir d’un cordon de lampe qui n’existe pas. La plupart des gens se disent « c’est bizarre » et passent outre. Pas Philip K. Dick. Pour lui, c’est le début d’un doute incessant : sommes-nous vraiment réels ? Vivants ou bien morts ? L’existence de l’écrivain sera guidée par ces retournements, tour à tour époux modèle, grand psychotique, fervent catholique, junkie…

Le parcours du combattant, Michael Malone, Sonatine : Milieu des années 1980, Thermopylae, petite ville de Caroline du Nord. Marié, deux enfants, Raleigh Wittier Hayes, 45 ans, est aux yeux de tous un citoyen modèle et un bon père de famille. Agent d’assurances prospère, il ne laisse rien au hasard, et sa retraite est aussi soigneusement planifiée que son existence. Le jour où il apprend que son père, Earley, a disparu de l’hôpital après avoir vidé ses comptes, pour prendre la route dans une Cadillac cabriolet jaune en compagnie d’une adolescente noire qu’il dit vouloir épouser, l’existence de Raleigh vole en éclats. À la recherche de son père, notre homme va devoir affronter des épreuves plus riches en rebondissements les unes que les autres. À l’issue de ce formidable périple initiatique, l’ennuyeux et routinier Raleigh Wittier Hayes ne sera plus jamais le même.

L’affaire Jivago, Peter Finn et Petra Couvee, Michel Lafon : En confiant en 1956 à un éditeur italien son premier roman qu’il savait ne jamais pouvoir publier en Russie, le grand poète Boris Pasternak déclara : « Voici Le Docteur Jivago. Puisse-t-il faire son chemin dans le monde. »
Publié d’abord en Italie, puis en France et dans toute l’Europe, le roman attire très vite l’attention de la CIA qui y voit une arme de propagande culturelle susceptible de peser dans la guerre froide et décide de réaliser dans le plus grand secret la première édition en russe. Au terme d’une haletante course de vitesse, un millier d’exemplaires sont distribués aux touristes russes venus visiter l’Exposition universelle de Bruxelles ! Le roman connaît un succès fulgurant en URSS, s’arrachant au marché noir.
Épuisé, malade du cœur, Pasternak mourra dans la solitude en 1960. Mais des milliers de Russes assisteront à ses funérailles, défiant le KGB pour lui rendre hommage, et inaugurant ainsi la grande tradition russe de l’auteur dissident.

Tendre est la nuit, F. Scott Fitzgerald, Folio : «Dick Diver la regardait de ses yeux bleus et froids ; ses lèvres, tendres et fermes, disaient, d’un ton réfléchi et décidé : « Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu une fille qui ressemble vraiment, comme vous, à une fleur éclose. »
Plus tard, contre la poitrine de sa mère, Rosemary pleurait à chaudes larmes.
« Je l’aime, maman. Je l’aime à la folie. Je n’aurais jamais cru pouvoir éprouver un sentiment pareil pour quelqu’un. Et il est marié, et je l’aime, elle aussi… Oh, c’est sans espoir. Mais je l’aime tant! »»
Années 1920. Rosemary Hoyt est une jeune actrice talentueuse en villégiature à Monte-Carlo. Elle fait la rencontre de Dick et Nicole Diver, un couple incarnant l’image même du bonheur.
Tendre est la nuit est l’histoire d’un amour aussi salvateur que destructeur, le chef-d’œuvre romantique de F. Scott Fitzgerald.

Au plaisir de Dieu, Jean d’Ormesson, Folio : En hommage à la mémoire de son grand-père, symbole de la tradition, contraint de s’éloigner à jamais de la terre de ses ancêtres, le cadet d’une vieille famille française enfermée dans l’image du passé raconte ce qui a été et qui achève de s’effondrer. Le berceau de la tribu, le château de Plessis-lez-Vaudreuil, est au centre de cette longue chronique qui embrasse, depuis les croisades jusqu’à nos jours, l’histoire du monde, du pays, du clan, de tout ce que la lignée a incarné et en quoi elle a cru, et qui s’est peu a peu effrité. Un mariage d’amour et d’argent, les idées contemporaines et subversives, les livres, les mœurs nouvelles ouvrent successivement des brèches dans la forteresse de la tradition. L’histoire du XXe siècle, avec ses situations paradoxales, précipite la mutation et la décadence d’une famille qui avait su, à travers tous les cataclysmes, maintenir ses privilèges et conserver son charme.

Des jours que je n’ai pas oubliés, Santiago H. Amigorena, Folio : Peut-on aimer deux personnes à la fois? La question est si simple et la réponse inévitablement si compliquée. Surtout lorsqu’elle n’est pas formulée par celui qui a doublement aimé mais par l’un de ceux qui devaient se contenter de la moitié d’un amour.
Les quelques jours de ce voyage en Italie racontent ce qu’a vécu un homme qui n’était plus aimé qu’à moitié.

La première pierre, Pierre Jourde, Folio : « Dans ces terres reculées, dans ces pays perdus, on vit toujours plus ou moins dans une légende, dans l’image d’un chapiteau roman historié de scènes naïves et cruelles… »
Pierre Jourde revient sur des événements qui en 2005 ont défrayé la chronique. Lors de la parution d’un de ses livres, Pays perdu, une partie des habitants du village d’Auvergne dont il était question dans le récit s’est livrée à une tentative de lynchage de l’auteur et de sa famille.
Pierre Jourde y décrivait la rudesse de la vie dans ce hameau lointain dont il est originaire, mais aussi une fraternité archaïque à l’occasion de la mort d’un enfant. Célébration d’un village aimé, le livre y a été reçu par certains comme une offense. La première pierre propose une analyse passionnante de cette incompréhension. Il offre aussi une magnifique démonstration des puissances de la littérature et un récit vibrant d’admiration pour ces gens qui vivent dans un temps différent de celui des villes.

Derrière la porte, Sarah Waters, Denoël : Angleterre, 1922. La guerre a laissé un monde sans hommes. Frances, vingt-six ans, promise à un avenir de vieille fille revêche, habite une grande maison dans une banlieue paisible de Londres avec sa mère. Pour payer leurs dettes, elles doivent sous-louer un étage. L’arrivée de Lilian et de Leonard Barber, tout juste mariés, va bousculer leurs habitudes mais aussi leur sens des convenances. Frances découvre, inquiète et fascinée, le mode de vie des nouveaux arrivants : rires, éclats de voix, musique du gramophone fusent à tous les étages. Une relation inattendue entre Frances et Lilian va bouleverser l’harmonie qui régnait dans la maison. Dans les bras de Lil, Frances découvre des plaisirs qu’elle croyait interdits, et les deux jeunes femmes songent bientôt à tout quitter pour vivre ensemble. Mais lorsque Lil découvre qu’elle est enceinte…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s