Top Ten Tuesday #65 – 10 février 2015

Top Ten TuesdayPour ce soixante-cinquième TTT, toujours du blog The Broke and the Bookish, voici les dix choses que j’aime ou qu’au contraire je déteste dans la romance. La semaine prochaine, nous verrons les dix problèmes liés aux livres auxquels je suis confrontée !

Alors commençons par ce que j’aime dans les romances :

1) Les rencontres. Je trouve qu’il n’y a rien de tel pour faire d’une histoire quelque chose d’exceptionnel !

2) Il y a énormément de catégories de romances (historiques, contemporaines, etc.), ce qui fait qu’on s’y retrouve toujours et qu’on n’est pas obligé de rester dans un seul univers.

3) Les héros sont beaux la plupart du temps. Et que donc ça ne gâche rien ! 😉

4) Dans les romances historiques, on fait la connaissance de personnages atypiques comme les chaperons qui donnent tout de suite du cachet à l’histoire.

5) Rien ne vaut une histoire d’amour pour décompresser d’une journée de travail !

Et maintenant ce que je n’aime pas :

6) Que dans les 3/4 des romances il y ait un non-dit qui soit toujours l’élément déclencheur de la dispute du couple. Style Ah, j’ai oublié de te dire que je suis marié(e)/que j’ai des enfants/que je vais partir dix ans à l’autre bout du monde/que j’ai couché avec ta sœur ou ton frère. Alors que tu sais que ça va finir par lui retomber sur le coin du nez.

7) Qu’il y ait un nombre de sorties de romances tellement important tous les ans qu’on finit par publier du très bon (qui passe souvent inaperçu) et du très mauvais (qui est souvent mis au premier plan). Cela explique la mauvaise presse autour de la romance (littérature de bas étage, etc.), mais c’est une image qui est lentement en train de changer.

8) Les trios amoureux. Alors je ne vais pas faire de généralités, mais ils sont rarement très convaincants…

9) Les filles trop niaises. Qui forment un diptyque avec les garçons qui leur apprennent tout. Même si on reste très souvent sur un modèle d’homme protecteur, de temps en temps un petit renversement de situation ne serait pas du luxe.

10) Les happy end trop rapides. De temps en temps, on n’a pas le temps de voir arriver le nouveau couple qu’ils sont déjà mariés avec trois enfants (et riches bien évidemment).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s