Challenge 1#2 – Tumbledown Manor

Tumbledown manorL’histoire d’une femme qui se fait plaquer le jour de son anniversaire et décide de quitter les États-Unis pour repartir vivre en Australie.

Alors comme ça, on pourrait se dire que le pitch est sympa. Le problème c’est que quand on creuse un peu, ça devient très lourd… Pour la faire courte, Lisa, auteur à succès d’un livre sur l’une des sœurs Brontë (les autres sont en cours de rédaction), se fait plaquer le jour de son anniversaire par son mari Jack, qui lui préfère sa collègue de bureau Belle (plus jeune, plus blonde, avec de plus gros seins), devant ses enfants, Ted,  homosexuel qui ne veut pas le dire et qui habite en Australie (aucun lien entre les deux, mais ça a son importance car Lisa décide ensuite de partir y vivre), et Portia, sa fille anorexique. Ah, et j’ai oublié de vous dire que Lisa a eu un cancer l’année d’avant. Ah, et à son anniversaire il y a également sa sœur (du genre à faire tout le temps des commentaires) et son mari (le gars effacé).

Comme vous pouvez le constater, il n’y a que des stéréotypes. Et en plus, ça continue !

Donc Jack part avec sa gonzesse. Et Lisa, elle, en bonne femme au foyer, l’appelle pour lui dire que ses chemises sont propres et repassées (oui, c’est ce qu’on fait quand on est plaquée hein, bien sûr). Et comme il est en train de chercher un nouvel appart avec Gros Seins, et que Lisa a décidé de partir en Australie, et bien elle lui propose de revenir avec Bobonne dans le leur !

Bon, alors là, déjà, je le sentais mal. Bref, Lisa arrive en Australie, il y a un bel homme qui lui tape dans l’œil. Il est beau et tout et tout, et il a un fils… handicapé.

Donc je récapitule, nous avons la maladie, l’homosexualité, l’anorexie, le handicap. Je vous passe les clichés.

Mais, me demanderez-vous, que fait ce chat photoshopé et copié-collé sur la couverture ? Et bien juste elle recueille un chat. Borgne, le chat. Non parce que sinon il n’aurait pas eu grand intérêt (et il y aura aussi un oiseau qui n’arrive plus à voler et qu’elle va recueillir).

Et pour finir, le seul élément qui aurait mérité un peu plus d’attention : Tumbledown Manor, la résidence de famille que Lisa rachète, avec une tragédie derrière. Le genre d’histoire qu’on aime bien quand il n’y a pas cette sorte de pollution dégoulinante d’idées préconçues dessus.

Bref, vous l’aurez compris, très peu pour moi, merci !

Tumbledowm Manor, Helen Brown, Allen & Unwin, 2014

Challenge_My tailor is rich_2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.