Challenge 4#1 – Le Doux Parfum du scandale

Le doux parfum du scandaleUn pitch qui s’annonçait prometteur mais un résultat décevant pour ce nouveau titre lu dans le cadre du Challenge de Bianca : 1 pavé par mois.

Honor Tait est une vieille femme de 80 ans. Celle qui fut l’une des pionnières dans le journalisme, en étant présente lors de la libération des camps de concentration, en couvrant les différents conflits du XXe siècle dont celui du Vietnam, en partageant ses soirées avec Sinatra, Kennedy, Monroe et les autres, n’est plus qu’une dame âgée et endettée, qui ne sera tranquille que lorsqu’elle aura envoyé à son éditeur la nouvelle préface de la réédition de ses mémoires, un best-seller salué par la critique.

De l’autre côté, Tamara Sim, une jeune journaliste aux dents qui rayent le plancher. Sa spécialité ? La presse people et faire des tops : les 10 pires coiffures, etc. Elle ne rêve que d’une chose : gravir les échelons dans le milieu du journalisme.

Qu’ont en commun ces deux femmes ? Rien, hormis le fait que la seconde se voit l’honneur d’interviewer la première. Enfin, un honneur, ce n’est pas vraiment ainsi que l’interprète Tamara. Elle n’en a rien à faire de cette vieille chose qui ressasse sans cesse ses histoires de guerre et ne lui donne aucun potin croustillant. Alors si Honor ne lui donne pas ce qu’elle veut, elle le trouvera de manière plus ou moins catholique. Quitte à faire quelques dégâts sur son passage…

Il y a de beaux moments dans ce texte, notamment dans l’accouchement de la préface d’Honor. Si je dis « accouchement », c’est bien parce que c’est le terme qui me semble le plus approprié. On voit la construction du texte : elle décide de raconter un événement qui s’est passé lors de la libération de Buchenwald, et au fur et à mesure des réécritures de ce passage, on sent qu’on va arriver à un dénouement tragique.

Mais le gros reproche que je fais à ce texte, c’est qu’il ne s’y passe pas suffisamment de choses pour moi. Attention, je ne dis pas que ça devrait être un roman d’aventures ou quoi, nous ne sommes pas du tout dans ce type d’ouvrage, et ce n’est pas ce qu’on lui demande. Néanmoins, je trouve que les relations entre Honor et Tamara auraient du être encore plus cruelles, encore plus incisives. Et la chute m’a semblé bâclée, avec une révélation qui tombe un peu à plat. Tous les éléments étaient là pour en faire un livre à l’atmosphère très travaillée, un livre de tensions, mais là la réalisation n’a pas été du tout à la hauteur de mes espérances.

Le Doux Parfum du scandale, Annalena McAfee, Belfond, 2014 (challenge d’octobre 2014)

1 pavé par mois

 

2 thoughts on “Challenge 4#1 – Le Doux Parfum du scandale

  1. Dommage que ce titre t’ai déçu car la 4è de couv donne envie ! je ne connaissais pas du tout ce titre et malgré ton bémol, je ne le note, tu m’as tout de même donné envie de le lire 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.