Challenge 4#1 – À la grâce des hommes

A la grâce des hommes

Amis de la déprime, passez votre chemin ! Il faut être entouré de beaucoup de bonheur pour lire ce livre sans sombrer…

Juste une précision : en islandais, le suffixe « dóttir » signifie « fille de » et le suffixé « son » « fils de ». Cela permet d’expliquer que deux personnes ayant le même nom ne font pas du tout partie de la même famille, mais ont juste en commun le prénom de leur père.

Premier roman d’une jeune Australienne, À la grâce des hommes est tiré d’une histoire vraie. Agnes Magnúsdóttir et deux de ses comparses sont condamnés à mort pour le meurtre de Natan Ketilsson et Pétur Jonsson. En attendant l’exécution de la sentence, Agnes est envoyée dans la famille du révérend Jón. Tout en travaillant avec eux, elle reçoit régulièrement la visite du sous-révérend Tóti. Au fur et à mesure des mois qui passent, Agnes, de femme crainte et détestée, retrouve presque son humanité. Mais à quoi bon retrouver le goût de vivre si c’est pour perdre la vie si vite après ?

Une fois le résumé lu, vous vous doutez bien que ça va être un texte dense et pas évident. L’auteur arrive à faire vraiment évoluer son personnage, qui est, avant son arrivée chez Jón, réduite à l’état quasi animal, frappée, sans lumière du jour pendant plusieurs mois, quasi sans eau ni nourriture, dans un état de fatigue et d’épuisement inimaginable…

On plaint cette femme, mais on n’en oublie pas qu’elle aurait tué deux hommes. On comprend que tout n’est pas si simple, mais on ne discerne pas la vérité du mensonge, ou plutôt du non-dit. Ceux qui sont soi-disant les victimes finissent par devenir coupables, et vice-versa.

Pour résumer, c’est un livre complexe, qui peut vous entraîner dans le pire de l’espèce humaine, tout en laissant revenir, petit à petit, des valeurs comme l’amour, l’amitié, l’attachement, la bonté.

À la grâce des hommes, Hannah Kent, Presses de la cité, 2014 (challenge de septembre 2014)

1 pavé par mois

Publicités

3 thoughts on “Challenge 4#1 – À la grâce des hommes

  1. Je ne savais pas que ce livre avait été traduit ! J’ai vraiment très envie de le lire, je n’ai entendu que de bonnes choses à son sujet. C’est assez « difficile », mais apparemment ça vaut le coup :).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s