Parutions de la semaine – 09/06/2014

Chaque dimanche, je vais faire un point sur les sorties de la semaine qui m’intéressent, en m’aidant du Livres Hebdo si j’arrive à l’avoir à temps ou en allant sur les sites des éditeurs que je suis. Encore beaucoup de livres aujourd’hui !

Buzz – Virtuel ou réel, Anders de la Motte, Fleuve éditions : Quatorze mois hors de Suède, plusieurs passeports à son actif, une chose est sûre : Henrik Pettersson, dit HP, est un homme prudent. Pourtant, sa rencontre avec la somptueuse Anna Argos dans un hôtel de luxe de Dubaï lui a fait baisser la garde. Maintenant qu’elle a disparu, il est le principal suspect. Pure coïncidence ? Le passé chargé de HP lui laisse plutôt croire qu’il n’est qu’un pion dans un jeu qui le dépasse totalement. Et qu’il a tout intérêt à découvrir qui tire les ficelles avant qu’il ne soit trop tard.
Pendant ce temps à Stockholm, Rebecca Normén, commandante d’une unité d’élite de gardes du corps, est mise en cause dans une opération qui a failli mal tourner. Suspendue de ses fonctions, elle se trouve en plus la cible d’un inconnu qui poste sur Internet des commentaires insultants, puis de plus en plus menaçants, à son encontre. Son frère HP, gamer extraordinaire, pourrait l’aider à démasquer son agresseur, mais HP a disparu sans laisser de traces…
Dans un monde ou les nouvelles technologies permettent de brouiller toutes les pistes, HP et Rebecca son confrontés aux mêmes questions : qu’est-ce qui est réel ? À qui faire confiance ? Et comment se protéger d’un danger dont on en peut même pas prouver l’existence ?

Vice & vertu – Mon amie Odalie, Suzanne Rindell, Fleuve éditions : Ce matin de 1924, quand Rose Baker, sténo-dactylographe au commissariat du Lower East Side, lève les yeux de sa machine à écrire, elle est saisie par la beauté, l’élégance et le magnétisme de sa nouvelle collègue. Elle n’est pas la seule, car Odalie envoûte tout le monde sur son passage. Pour Rose, jeune femme sans éclat, marquée par la rigueur de son éducation religieuse, cette rencontre signe le début d’une nouvelle vie. Et les deux femmes, pourtant aux antipodes l’une de l’autre, deviennent vite inséparables.
Au contact d’Odalie, Rose perd ses repères, renie ses principes, découvre la grande vie et le monde interlope, celui des bars clandestins et des bootleggers. Mais bientôt, la fascination que Rose voue à son amie se meut en véritable obsession et les questions se bousculent : qui est vraiment Odalie ? D’ou sort-elle tout cet argent qui lui permet de mener grand train ? Et pourquoi élude-t-elle toutes les questions sur son passé ?
Le faste et l’opulence du roman Gatsby le magnifique alliés à la tension psychologique de Chronique d’un scandale : un roman hypnotique.

London Road, Samantha Young, J’ai Lu : Avec des parents absents, Johanna a toujours vécu pour son petit frère, Cole. Elle fréquentait les hommes en fonction de leur argent. Or Cameron, son nouveau collègue, la trouble beaucoup…

Les anges ont la dent dure, Felicity Alcock t.2, Sophie Jomain, J’ai Lu : Felicity Atcock veut aider Greg qui s’est amouraché d’une griffeuse psychopathe qui n’est rien moins qu’une sorcière.

Au bois dormant, Christine Féret-Fleury, Black Moon : On l’appelle le Rouet. En référence au « rouet » sur la pointe duquel la Belle au Bois Dormant se pique le doigt dans le conte de Perrault. Car le Rouet est un tueur en série, un criminel qui traque ses victimes dès leur naissance, promettant à leurs parents qu’il leur dérobera la vie le jour de leur seizième anniversaire. Ariane aura seize ans dans quelques mois. Elle décide de s’enfuir plutôt que d’attendre cette mort annoncée. En chemin, elle rencontre Lara, une jeune fille qui lui ressemble comme une sœur. Mais un terrible accident emporte Lara. Elle aurait eu ses seize ans quelques jours plus tard. Dans la précipitation des évènements, on confond Ariane et Lara. Et si changer d’identité était la solution pour échapper au tueur ? Ariane décide de se faire passer pour la défunte et continue sa fuite. Mais le tueur est bien plus proche qu’elle ne le croit…

Trouble[s], Lafani & Renault, Le Livre de poche : Six otages filmés par webcam. Des millions de votants sur Facebook. A vous de choisir qui mérite de rester en vie.
« Au secours ! » Quand le jeune Tom Laughton lit ce message sur Facebook de son ami Erasmus, il se moque de lui : « Alors, Erasmus, de retour de Londres ? Tu n’as plus l’habitude d’être enfermé dans une ville moderne ! » Mais Erasmus ne répondra pas, car il vient d’être kidnappé, avec cinq autres personnes provenant des quatre coins du monde. Aussitôt, des vidéos des séquestrés commencent à circuler sur Internet. Ni la police, menée par l’agent Clara Capland, ni les médias ne parviennent à mettre un terme à la plus incroyable prise d’otages que le monde ait connue.
Le pire surgit alors sous la forme d’un vote sur Facebook, orchestré par le mystérieux bourreau du monde virtuel : « Choisissez celui que vous voulez sauver. » Tension permanente, rebondissement de haut vol, fausses pistes et frayeurs, Trouble[s] est bâti comme la meilleure des séries américaines, et a le don de rendre tout aussi accro, dès les premières pages.

Panic, Le jeu de la peur, Lauren Oliver, Black Moon : « Les règles de Panic sont simples. Tout le monde peut participer. Mais il n’y aura qu’un seul vainqueur. » Carp, une petite ville minable de l’État de New York. Chaque été, tous ceux qui viennent de terminer le lycée peuvent participer à « Panic », une succession d’épreuves plus dangereuses les unes que les autres. L’enjeu est de taille : une cagnotte de plus de cinquante mille dollars. Personne ne sait qui a inventé ce jeu, ni qui en fixe les règles. Cet été, Heather entre dans la compétition par dépit amoureux, Elle pourrait, si elle gagne, quitter le mobile-home sordide où elle vit avec une mère paumée et droguée, et emmener avec elle sa sœur, Lily. Dodge, lui, a une autre raison de participer au Jeu de la Peur : venger sa sœur, qui a fini dans un fauteuil roulant, après une épreuve d’une précédente session de Panic. Manipulations, trahisons, révélations : cet été sera celui de tous les dangers.

Nina, Frédéric Lenoir et Simonetta Greggio, Le Livre de poche : Adrien a décidé de mourir. Quadragénaire, célibataire sans enfant, il a perdu le goût de vivre. Alors qu’il s’apprête à avaler un mélange de médicaments, il repense à Nina, son amour d’enfance et d’adolescence, qu’il n’a jamais cessé d’aimer. Repoussant son suicide d’un soir, puis d’un autre, il lui écrit une lingue lettre qui devient, au fil des nuits, une bouleversante déclaration d’amour. Adrien avait toujours rêvé de devenir écrivain. Il lui aura fallu attendre cet instant ultime pour oser écrire. À bout de forces mais apaisé, il finit par passer à l’acte et tombe dans un coma profond. Il ne se doute pas que ses mots vont bouleverser plusieurs existences… Frédéric Lenoir et Simonetta Greggio signent un roman à quatre mains qui nous plonge dans l’absolu et la simplicité de l’amour qu’on cherche toute sa vie.

Un secret n’est jamais bien gardé, Alessia Gazzola, Le Livre de poche : Fille spirituelle de Kay Scarpetta et de Bridget Jones, Alice Allevi est interne en dernière année de médecine légale à Rome. Lorsque l’écrivain Konrad Azais est retrouvé mort, l’inspecteur Calligaris confie sans hésiter l’affaire à celle qu’il considère comme une inspectrice hors pair. Alice se jette corps et âme dans l’enquête et dans l’œuvre d’Azais. Persuadé que la personnalité lunaire de la jeune femme aidera les langues à se délier, Calligaris l’envoie sur le terrain interroger les proches de la victime. Peu auparavant, Azais avait envoyé une lettre à ses enfants, dans laquelle il leur annonçait qu’il comptait les déshériter au profit d’une inconnue. Alice ne tarde pas à découvrir que l’auteur de La Cupidité de Desziderius Horvath entretenait des relations complexes avec feu Olivier Volange, son meilleur ami de jeunesse et écrivain raté… Une héroïne italienne irrésistible de fraîcheur. Un véritable phénomène en Italie !

L’énigme éternelle, Pearl Buck, L’Archipel : Ohio, années 1930. Randolph Colfax, dit Rann, est un adolescent surdoué. À la mort de son père, il abandonne ses études pour chercher librement sa voie.
Il quitte les États-Unis pour l’Europe, où deux femmes vont lui faire découvrir les nuances de l’amour : Lady Mary, une aristocrate anglaise qui lui enseigne la sensualité, et Stéphanie Kung, une Sino-Américaine dont le père, un riche marchand d’art, offre à Rann sa succession et la main de sa fille. Le jeune homme refuse, et s’engage dans l’armée américaine.
De son expérience sur le front, en Corée, il tire un roman qui lui vaut un succès immédiat. De retour aux États-Unis, il retrouve Stéphanie, qui refuse à son tour de l’épouser…

Hitler’s day, Elmore Leonard, Rivages : En pleine Seconde Guerre mondiale, Walter Schoen, boucher à Detroit et nazillon à ses heures, pense qu’il est le jumeau d’Himmler et voué à une destinée grandiose. Le marshal Carl Webster, lancé à la poursuite d’un (vrai) officier nazi évadé, est persuadé que Walter le planque et que la jolie Honey pourrait l’aider à le débusquer. Mais Honey, très libérée, semble surtout intéressée par les beaux marshals. Après avoir chassé le truand du Middle West dans Le Kid de l’Oklahoma, Carl Webster se mesure à l’ennemi nazi tout en luttant pour rester fidèle à sa femme.

Ne réveillez pas le diable qui dort, John Verdon, Le Livre de poche : Dave Gurney, ancien inspecteur de la police de New York, s’habitue mal à sa nouvelle vie de retraité. Kim, la fille d’un de ses amis, documentariste, effectue des recherches une sur série d’assassinats ayant eu lieu dix ans auparavant. Pour tout le monde, l’affaire était classée… pour tout le monde, sauf pour Gurney, persuadé que le FBI et ses enquêteurs se sont trompés. Lorsque Kim vient lui demander de l’aide, il n’hésite pas à se replonger dans l’enquête. Un jour, il retrouve la jeune femme terrorisée au milieu de son appartement saccagé. Mais elle refuse de porter plainte, car l’homme qui s’est introduit chez elle semble être son ex-compagnon… Bientôt, Gurney reçoit des avertissements qui laissent peu de place au doute : il ne fait pas bon déterrer le passé. Menacé de toutes parts, abandonné par ses amis, Gurney sait qu’il doit affronter le plus terrible des prédateurs, un serial killer qui reprend du service…

Cinglés ! Elmore Leonard, Rivages : « C’est que tu n’avais pas l’intention de tuer Frank.
– Bien sûr que non, je n’avais pas l’intention de le tuer.
– Tu pensais que ce serait moi qui allais entrer.
– Oui, bien sûr.
– C’est moi que tu avais l’intention de tuer. »
Nancy restait assise sur son fauteuil, parfaitement calme.
« Ah bon, vraiment ? Et pourquoi ? fit-elle.
– Il doit y avoir de nombreuses raisons, dit Ryan, mais tu devais surtout te dire que ça pourrait être marrant. »
Nancy est une jeune femme irrésistible, qui adore briser les fenêtres et le cœur des hommes mariés. En Ryan, elle est persuadée d’avoir trouvé un complice tout dévoué. Elle nourrit aussi des projets plus ambitieux, mais peut-être pas toujours très rationnels…
Adapté deux fois au cinéma : Une si belle garce (1969) et La grande arnaque (2004).

Retour à Bombay, Kavita Daswani, Le Livre de poche : Sohana Badshah est de retour à Bombay après avoir abandonné ses études à Londres à la suite d’une déception amoureuse. Son grand-père, Darshan Badshah, self-made-man octogénaire et tyrannique, annonce que, plutôt que céder la firme familiale à l’un de ses fils, il la léguera à celui de ses petits-enfants qui lui présentera le projet de développement le plus innovant. Une terrible compétition s’engage. Sohana, dont on attend surtout qu’elle trouve un mari, en est d’emblée éliminée. Mais peu à peu elle va s’affranchir des tabous, découvrir la vérité sur son grand-père et comprendre pourquoi Jag, l’homme de sa vie, a décidé de rompre avec elle. Dix ans après Mariage à l’indienne, Kavita Daswani nous offre un récit plein d’humour qui nous montre une Inde nouvelle où les jeunes gens à qui tout est dû ont les dents longues, mais où les femmes sont loin d’avoir dit leur dernier mot.

Les pissenlits, Yasunari Kawabata, Le Livre de poche : En quittant l’hôpital psychiatrique où ils ont laissé Ineko, qui souffre de cécité partielle, une maladie mentale qui a nécessité son internement, sa mère et son amant, Hisano, poursuivent dans un paysage étincelant de pissenlits en fleur une conversation étrange et surréaliste où se déploient confidences intimes et souvenirs. Inédit en France, ce roman inachevé dévoile une nouvelle facette de la virtuosité littéraire de Kawabata.

Clair-Obscur, Nella Larsen, J’ai Lu : En 1927 à Chicago, Claire et Irène, deux jeunes métisses, amies d’enfance, se retrouvent. Dans l’Amérique de la ségrégation, chacune a suivi un chemin différent. Claire s’est mariée avec un Blanc raciste qui ignore ses origines alors qu’Irène s’est fait une place dans la petite bourgeoisie noire.

Blade-runner, Philip K Dick, J’ai Lu : Rick Deckard est le meilleur élément de la brigade spéciale des blade runners, chargée d’exterminer les androïdes qui s’infiltrent sur Terre. Suite à l’arrivée de huit Nexus 6 qui se sont enfuis de Mars après avoir tué leurs geôliers, Deckard est chargé de supprimer ces robots d’apparence humaine.

Night School tome 4, C. J. Daugherty, Robert Laffont : « Résistez à la tentation… »
Le quatrième tome de la série best-seller internationale, publiée dans plus de vingt pays.
Une saison pour aimer, une saison pour mourir…
Allie Sheridan a trouvé un refuge secret en Provence. Elle parvient presque à s’y croire en sécurité… jusqu’à ce que les hommes de Nathaniel l’attaquent. Une fois de plus, elle est forcée de fuir et de retourner au seul endroit ou elle se sent chez elle : l’académie Cimmeria.
Allie reconnaît à peine les lieux. La paranoïa y atteint des sommets. La plupart des étudiants ont déserté l’école. Les professeurs ne sont plus dignes de confiance. Ce sont désormais les gardes qui prennent les choses en main… Plus grave, Nathaniel semble sur le point de remporter l’ultime combat.
Carter et Sylvain sont tous deux prêts à s’engager dans la bataille aux côtés d’Allie et à lui prouver leur amour. Elle va devoir faire un choix. Cruel, déchirant, le plus difficile de sa vie. Car ni l’un ni l’autre ne l’attendront éternellement…

Trop de bonheur, Alice Munro, Points Seuil : Le temps n’efface rien. Marlene et Charlene restent hantées par un terrible secret d’enfance, Sally tremble de revoir son fils après des années de silence et Doree a changé d’identité pour oublier le passé. Fortes ou fragiles, belles ou fanées, ces femmes combattent avec courage, inlassablement, pour une accalmie dans la tempête, un instant de bonheur.

Unafraid, Melody Grace, PrismaAIMER À PERDRE LA RAISON….
… Je me moque éperdument de la mauvaise réputation qui me colle aux basques ! Quand on a une mère junkie et un père qui a foutu le camp, on conserve peu d’illusions sur la vie. Mon frère Emerson dit que je suis grunge et écorchée vive. J’ai surtout appris très tôt qu’il était vain d’espérer trouver l’amour et le bonheur : certains rêves ne sont pas faits pour des filles comme moi, déjà abîmées par la vie.
Hunter Covington était l’un de ces rêves. Au matin, après une seule et unique nuit, je suis partie sans un mot. Avant de m’attacher à lui et de souffrir.
Mais aujourd’hui il est revenu à Beachwood Bay : il n’a rien oublié, et je me sens perdue…

Les héritières de Rome, Kate Quinn, Presses de la citéEn l’an 69, en pleine guerre civile, Kate Quinn retrace le destin de quatre cousines, qui auront tout à jouer dans ce conflit, y compris leurs vies.
Élégante et ambitieuse, Cornelia, l’aînée de la famille, incarne la parfaite épouse romaine. Lorsque l’empereur Galba choisit son mari pour héritier, elle se voit déjà impératrice. Sa soeur, Marcella, se passionne pour l’histoire et consacre ses journées à l’écriture.

Lollia, leur cousine, se marie et se remarie au gré des valses du pouvoir, garantissant ainsi la sécurité des siens et s’assurant les faveurs des puissants. Sa petite soeur, Diana, n’a quant à elle d’yeux que pour les chevaux et les courses de chars.
Mais un coup d’État meurtrier bouleverse leurs vies : Cornelia voit ses rêves brisés, tandis que Lollia devient la première dame de l’Empire ; Diana se renferme encore plus, au contraire de Marcella, qui se découvre un goût pour l’intrigue. Dorénavant, il n’est plus question pour elle d’observer l’histoire en marche, mais d’y participer, pour le meilleur et pour le pire.
Mais, à la fin, il ne peut y avoir qu’un empereur… et une seule impératrice. Les quatre cousines l’apprendront à leurs dépens.

A kiss in the dark, Cat Clarke, Robert Laffont : Le nouveau roman événement de Cat Clarke.
L’amour peut-il survivre au plus gros des mensonges ?
Un roman qui vous fera revivre les délices et les frissons de votre premier amour. 

Lorsque Alex et Kate se rencontrent, l’attirance est immédiate.
Il a de l’humour, il est beau et un brin timide : tout ce que Kate recherche chez un petit ami.
Elle est jolie, craquante, avec un irrésistible soupçon de naïveté : Alex ne peut résister à son charme.
L’un des deux cache pourtant un lourd secret qui va non seulement peser sur leur amour naissant, mais aussi menacer leurs vies…

Love Addict, Marianne Tran, XOUn roman osé qui explore l’amour et ses plai­sirs.
Claire Carlson est amé­ri­caine, tren­te­naire, aban­don­née à Paris. Son riche mari s’est vola­ti­lisé, la lais­sant cri­blée de dettes. Alors que la situa­tion semble déses­pé­rée, cette jolie blonde pétillante est enga­gée par un groupe de médias pour déve­lop­per Love Addict, un site Internet dédié à l’amour.

Dès son arri­vée, elle doit com­po­ser avec le direc­teur géné­ral, un bel homme froid à l’inquié­tante répu­ta­tion de séduc­teur. Jusqu’au jour où elle suc­combe et plonge dans une liai­son pas­sion­née qui lui fait décou­vrir Paris sous un jour très sen­suel…
Mais voilà, Claire va devoir affron­ter la jalou­sie d’un puis­sant bien­fai­teur, les manœu­vres d’une ex-maî­tresse et l’ombre mena­çante du passé de son amant…
Entre sen­ti­ments, sexe et humour, une his­toire qui vous lais­sera com­plè­te­ment Addict !

Vamp in love, saison 1, Kimberly Raye, Pocket : Lil Marchette est une vampire pas comme les autres. Fan de shopping et très indépendante, elle a le choix entre travailler dans un des magasins de photocopieuses de son père – niveau glamour, on peut mieux faire ! –, ou accepter de partager l’éternité avec un des vampires snobs et coincés que lui présente sa mère (jamais de la vie !).
Bien décidée à faire ce qui lui plaît, et à gagner de quoi s’acheter les chaussures de ses rêves, Lil décide d’ouvrir une agence de rencontres : elle connaît tant de célibataires malheureux – vampires, humains, ou loups-garous !
Ainsi naît « Vamp in love »…

La parade des anges, Jennifer Egan, Points Seuil : Au lycée, Phoebe se sent invisible ; si différente de Faith, sa sœur aînée adorée, fantasque et délurée. Faith qui s’est jetée d’une falaise en Italie, il y a huit ans. Personne n’a su expliquer ce geste. Phoebe est sûre que la clé est là-bas, en Europe, dans ces lieux qui ont accueilli les utopies hippies de Faith et de ses amis. Elle décide de partir elle aussi pour tenter de comprendre Faith…

Imagine le reste, Hervé Commère, Fleuve éditionsUne place dans le puzzle, ni meilleure ni moins belle, juste une place, c’est tout ce que l’on cherche, et quand on en a une, on s’y sent beau et fort, ou tout du moins, vivant.
Il y a d’abord Fred et Karl, deux amis d’enfance, deux frères, qui décrochent un jour la timbale : un sac en cuir brun renfermant deux millions d’euros. De quoi avoir la vie dont ils rêvaient. De quoi, surtout, filer vers le sud et retrouver Carole, la fille qu’ils ont toujours aimée.

Puis vient Nino, un chanteur à la voix incroyable, qui fuit sa propre vie, Nino le seul à ne pas voir son talent. Nino qui vole sans vraiment le savoir le sac de Karl et Fred, avant de devenir le chanteur du plus grand groupe de rock de tous les temps, le sac à ses côtés comme un fardeau.
Il y a Serge enfin, que tout le monde craint depuis le départ, et dont personne ne connaît les larmes cachées. Serge, capable de tout pour récupérer ce fameux sac dont il est le propriétaire initial. La prunelle de ses yeux…
Chacun verra dans ce sac ce qu’il voudra y voir : une vie meilleure, des habits de lumière, ou le souvenir d’un bonheur enfui. Chacun imaginera le reste, et tous feront fausse route. Mais tous auront vécu.
Imaginer le reste est une chose magnifique, mais voir son destin s’accomplir est une chose plus belle encore.
Imagine le reste s’ouvre comme un polar captivant mais, au-delà d’une intrigue implacable, Hervé Commère nous offre une poignante histoire d’hommes et de femmes qui transcende les genres et s’inscrit en littérature.

Te désirer, Julie Kenner, Michel Lafon : Sauvage et d’une beauté rare, Evan Black incarne tout ce que les femmes désirent chez un homme. Sûr de son pouvoir de séduction, il cache derrière cette hardiesse un passé tumultueux…
« Je sais exactement quand ma vie a basculé. À l’instant précis où ses yeux ont croisé les miens et où je n’y ai plus vu le reflet insipide de l’habitude mais le danger et le feu, le désir et la faim. J’aurais sans doute dû m’enfuir. Je ne l’ai pas fait. J’avais envie de lui. Plus encore, j’avais besoin de lui. De l’homme, et du brasier qu’il avait allumé en moi…

On m’avait bien dit de ne pas m’approcher de lui. Peut-être aurais-je dû écouter ? M’échapper ? Mais mon désir était trop fort. Il y a des tentations auxquelles on ne peut pas résister. »

Il faut sauver Zoé, Alyson Noël,  Michel Lafon : « Ma sœur était le genre de personne pour qui les nuages s’écartent et sur qui le soleil brille en permanence. Alors forcément, vivre à ses côtés, c’était risquer de rester dans l’ombre. »
Écho a connu des jours meilleurs. Ses parents l’ignorent, trop occupés à sombrer dans la dépression, ses amies d’enfance se détournent d’elle, et son entrée au lycée n’annonce aucune embellie.

Mais comment parvenir à exister alors que le souvenir de sa sœur, Zoé, assassinée un an plus tôt, continue de la hanter ?
Quand elle met la main sur le journal intime de sa sœur elle découvre, au fil des pages, les secrets que cette dernière a toujours voulu cacher. Et, entre les lignes, le seul moyen pour Écho de se reconstruire…

Publicités

2 thoughts on “Parutions de la semaine – 09/06/2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s