Challenge 4#1 – 1 pavé par mois

challenge-un-pave-par-mois

Quatrième challenge, mis au point par Bianca !

Voici le petit mot de Bianca :

Le but du jeu est très simple : lire au moins un pavé par mois et ce, toute l’année, contrairement au challenge pavé de l’été organisé par Brizée. La définition d’un pavé varie d’un blog à l’autre mais je vous propose 400 pages en grand format et 500 pages en poche et au-delà of course. Tous les genres sont acceptés : romans, essais, biographies…

Chaque mois je vous proposerai une lecture commune, histoire de nous motiver un peu, mais c’est totalement facultatif, participe qui veut. En juillet, je vous invite à lire Le Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas  pour le 28 juillet. Libre à vous aussi, d’en proposer d’autres sur la page Facebook du blog.

Peu de contraintes comme toujours, je vous demande simplement qu’à la fin de chaque lecture, vous apposiez le logo du challenge, déposez votre lien ici et me préciser le nombre de pages lues.

Ce challenge commence aujourd’hui, est illimité dans le temps et peut se cumuler avec les challenges estivaux ! 

Personnellement je ne pense pas participer aux lectures communes. J’ai pas mal de gros pavés dans ma bibliothèque, je pense qu’il peut être bon d’essayer d’en sortir un par mois. Je mettrai à jour cette page chaque mois.

Merci Bianca !

Mai : La mer en hiver, Susanna Kearsley, Charleston (464 pages)

Lorsque Carrie McClelland, auteur à succès, visite les ruines du château de Slains, elle est enchantée par ce paysage écossais, à la fois désolé et magnifique. La région lui semble étrangement familière, mais elle met de côté son léger sentiment de malaise afin de commencer son nouveau roman, pour lequel elle utilise le château comme cadre et l’une de ses ancêtres, Sophia, comme héroïne.
Puis Carrie se rend compte que ses mots acquièrent une vie propre et que les lignes entre fiction et faits historiques se brouillent de plus en plus. Tandis que les souvenirs de Sophia attirent Carrie encore plus au cœur de l’intrigue de 1708, elle découvre une histoire d’amour fascinante, oubliée avec le temps. Après trois cents ans, le secret de Sophia doit être révélé.

Avril : La maison de l’orchidée, Lucinda Riley, City, 2012 (592 pages)

La maison de l'orchidéeDans son enfance, Julia Forrester a passé des moments idylliques dans la serre de Wharton Park. Un immense et magnifique domaine où son grand-père était chargé de prendre soin des orchidées. Des années plus tard, Julia est devenue une pianiste de renommée mondiale. Alors qu’elle fait face à une tragédie personnelle, la jeune femme revient sur les traces de son enfance et renoue avec Christopher, l’héritier de Wharton Park. Un journal intime, écrit dans les années 1940 par le grand-père de Julia, est découvert lors de travaux de rénovation. Quels mystères renferment ces pages ? Dans les méandres de l’histoire de deux familles ravagées par la guerre, Julia va découvrir de sombres secrets qui vont bouleverser sa vie.

Mars : Le Chant des esprits, Sarah Lark, L’Archipel, 2014 (576 pages)

Le chant des espritsGwyneira – l’une des deux héroïnes du Pays du nuage blanc – élève sa petite-fille Kura et s’inquiète pour elle. La jeune métis de quinze ans, surnommée la reine maorie, possède un physique et une voix magnifiques qui suscitent l’admiration.
Mais, capricieuse et uniquement intéressée par la musique, Kura refuse d’assumer son rôle d’héritière de Kiward Station, le domaine familial. Gwyneira décide alors de l’envoyer en pensionnat pour lui donner une éducation stricte.
C’est alors que Kura rencontre William Martyn – le fiancé de sa cousine, la petite-fille d’Hélène – autre héroïne du Pays du nuage blanc… Le coup de foudre est réciproque. Kura et William décident de se marier, au grand dam de tous.
Kura pourra-t-elle cependant se contenter d’un rôle d’épouse alors qu’une grande carrière musicale lui est promise ?
Portée par un puissant souffle romanesque, ce roman confirme le talent d’une auteure découverte avec Le Pays du nuage blanc

Février : Il était une fois, 5 contes à redécouvrir, Eloisa James, J’ai Lu, 2014 (1 184 pages)

Il était une fois - 5 contes à redécouvrirIl était une fois, il n’y a pas si longtemps…
Une jeune fille opprimée par sa marâtre s’éprend du fiancé de sa sœur…
Une belle audacieuse affronte dans son château un lord monstrueux…
Une épouse disgracieuse trahie prend sa revanche et se métamorphose en une sublime beauté…
Voici cinq contes de fées classiques recréés par une auteure à la plume malicieuse et sensuelle, pour notre plus grand plaisir. Cinq histoires d’amour, folles et passionnées pour nous, les femmes d’aujourd’hui, qui sommes d’incorrigibles romantiques, toujours friandes d’aventures, de potions magiques et de princes canailles.

Janvier : Confusion, Cat Clarke, Robert Laffont, 2012 (432 pages)

ConfusionGrace, 17 ans, se réveille enfermée dans une mystérieuse pièce sans fenêtres, avec une table, des stylos et des feuilles vierges. Pourquoi est-elle là ? Et quel est ce beau jeune homme qui la retient prisonnière ? Elle n’en a aucune idée. Mais à mesure qu’elle couche sur papier les méandres de sa vie, Grace est frappée de plein fouet par les vagues de souvenirs enfouis au plus profond d’elle-même. Il y a cet amour sans espoir qu’elle voue à Nat, et la lente dégradation de sa relation avec sa meilleure amie Sal. Mais Grace le sent, quelque chose manque encore. Quelque chose qu’elle se cache.

Décembre : Le serment du Titanic, Cathy Gohlke, Milady, 2013 (480 pages)

Le serment du TitanicLa promesse du naufragé va faire chavirer les cœurs…
Irlande, 1912. Michael embarque clandestinement à bord du Titanic pour fuir la misère. Alors qu’il est sur le point de mourir de faim, Owen le prend sous son aile. Quand le paquebot réputé insubmersible percute un iceberg, Owen se sacrifie pour sauver son ami. Il lui fait promettre de veiller sur Annie, sa petite soeur qui est en danger. Tout en travaillant d’arrache-pied pour lui offrir un avenir meilleur, Michael tente de convaincre Annie de le rejoindre et s’éprend d’elle au fil des lettres qu’ils échangent. Mais peut-elle vraiment laisser libre cours à ses sentiments et avouer son amour à celui qu’elle tient pour responsable de la mort de son frère ? Entre les hésitations de la jeune femme et la Première Guerre mondiale qui ravage l’Europe, Michael n’est pas au bout de ses peines…

Novembre : Une valse à trois temps, Patricia Gaffney, Charleston, 2015 (432 pages)

Valse à trois tempsVeuve depuis peu, Carrie est submergée par un sentiment de culpabilité : elle sait que son couple était mort bien avant qu’une crise cardiaque emporte son mari. Pour sa fille Ruth, encore adolescente, et Dana, sa mère possessive, elle tient bon. Peu à peu, elle émerge de son chagrin et commence à tourner la page. Jess, son premier amour, réapparaît dans sa vie et lui offre la main secourable dont elle a besoin. Forte d’une passion qu’elle n’aurait osé imaginer, Carrie saura-t-elle puiser dans ce nouvel amour la force d’apporter un équilibre à une famille en proie à ses souffrances et ses déceptions ?
Ce roman émouvant, d’une justesse poignante, aide à mieux comprendre les femmes, leur vision d’elles-mêmes et la magie de la vie.

Octobre : Le doux parfum du scandale, Annalena McAfee, Belfond, 2013 (504 pages)

Le doux parfum du scandaleQuand Honor Tait, ancienne correspondante de guerre, se retrouve traquée par une jeune arriviste de la presse à scandale. Deux femmes, deux générations, deux visions du journalisme qui s’affrontent autour d’une question : si les secrets font vendre, doivent-ils pour autant être révélés ?
Un premier roman remarquable de construction et de psychologie, et une peinture corrosive du cirque médiatique actuel.
Comédie satirique pleine d’esprit, un roman remarquable de construction et de psychologie, qui dresse le portrait vitriolé d’une certaine presse, où les sujets de fond ont laissé la place aux scandales et aux ragots.
D’un côté, Honor Tait, quatre-vingts ans, la Marlene Dietrich du grand reportage qui, de l’Allemagne nazie aux tranchées coréennes, a couvert tous les fronts et flirté avec les grands de ce monde.
De l’autre, Tamara Sim, vingt-sept ans, pigiste « Mode et Potins » pour un tabloïd, une assurance et une ambition peu communes, déterminée à se faire un nom dans ce monde de requins.
Deux femmes que tout oppose et qui n’auraient jamais dû se rencontrer, n’étaient les curieux hasards de la providence : la très chic revue S*nday veut une interview de Honor, et c’est à la moins qualifiée des journalistes qu’échoit cette mission délicate.
Entre la ferme volonté de Honor de protéger ses sulfureux secrets et le besoin vital de Tamara de ramener LE scoop qui lancera sa carrière, la confrontation va devenir explosive. Au jeu de la guerre des Unes, tous les coups sont permis !

SeptembreÀ la grâce des hommes, Hannah Kent, Presses de la cité, 2014 (400 pages)

A la grâce des hommesAgnes Magnúsdóttir, servante dans l’Islande austère et violente du XIXe siècle, est condamnée à mort pour l’assassinat de son amant et placée dans une ferme reculée en attendant son exécution. Horrifiés à l’idée d’héberger une meurtrière, le fermier, sa femme et leurs deux filles évitent tout contact avec Agnes, qui leur inspire autant de peur que de dégoût. Seul Tóti, le révérend chargé de préparer la jeune femme à sa fin prochaine, tente de la comprendre. Au fil des mois, Agnes raconte sa vérité, aussi terrible soit-elle à accepter. Mais la justice des hommes est en marche, et pourquoi Agnes réapprendrait-elle à vivre si c’est pour mourir ?
Inspiré d’une histoire vraie, A la grâce des hommes est un roman sur la vérité, celle que nous pensons connaître et celle à laquelle nous voulons croire. Avec ce premier roman à l’atmosphère lyrique et ample, Hannah Kent s’impose d’ores et déjà comme l’un des grands écrivains de sa génération.

Août Le Trône de fer, Intégrale tome 1, George R. R. Martin, J’ai Lu, 2009 (800 pages)

Le trône de fer tome 1Le royaume des Sept Couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le Mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer. Tous les coups sont permis et seuls les plus forts, ou les plus retors, s’en sortiront indemnes…

Juillet : Les Saisons et les jours, Caroline Miller, Belfond, 2013 (420 pages)

Les saisons et les joursUn classique américain méconnu, prix Pulitzer en 1934.
« Le plus grand livre sur le Sud et ses habitants », dixit Margaret Mitchell, paru juste avant Autant en emporte le vent, dont il est en quelque sorte le pendant, Les Saisons et les jours ont connu un succès énorme aux États-Unis où il est aujourd’hui étudié dans les écoles.
Porté par la grâce de son écriture, un roman naturaliste d’une grande beauté, ode au courage, à la patience et à la foi irréductible de ces fermiers blancs du Vieux Sud, trop pauvres pour posséder leur terre ou leur esclave ; une oeuvre poétique et bouleversante, rythmée par les saisons, les naissances, les drames et les joies.
Prix Pulitzer 1934, Les Saisons et les jours ont connu un succès colossal aux États-Unis, avec pas moins de trente-sept réimpressions de la première édition. Paru en France en 1935 dans une version abrégée, ce livre culte ressort aujourd’hui dans sa version intégrale et dans une toute nouvelle traduction.

Juin : Hôtel Chambre Un, Emma Mars, First, 2014 (544 pages)

Hôtel Chambre 1Annabelle, Elle pour les intimes, est étudiante le jour et escort girl la nuit.
Suite à sa rencontre avec le richissime et séduisant David Barlet, magnat de la presse, Elle décide d’abandonner sa double vie pour devenir une épouse modèle. Mais pas avant d’avoir accepté une dernière mission. Celle-ci se révélera un peu spéciale : cet ultime client n’est autre que Louis Barlet, le frère de David. Terrifiée à l’idée que l’homme de sa vie puisse découvrir son terrible secret, Elle se voit contrainte de satisfaire le moindre désir de Louis, entre soumission et séduction. Sortira-t-elle indemne de ce jeu pervers ?
Succombez au charme incadescent de Hôtel et entrez dans sa Chambre un, premier volet de la trilogie érotique française qui enflamme le monde entier. Découvrez un Paris de secrets inavouables et de fantasmes assumés, où Elle devra garder la tête froide même si son corps s’embrase…

Publicités

One thought on “Challenge 4#1 – 1 pavé par mois

  1. Merci pour ton billet et bienvenue dans ce challenge ! Les LC sont facultatives et je comprends fort bien que tu souhaite te consacrer à ta PAL, c’est le but du jeu d’ailleurs. A bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s