Parutions de la semaine – 12/05/2014

Chaque dimanche, je vais faire un point sur les sorties de la semaine qui m’intéressent, en m’aidant du Livres Hebdo si j’arrive à l’avoir à temps ou en allant sur les sites des éditeurs que je suis. Semaine fort sympathique !

 

Les héritiers de Sorcha t.1, À l’aube du grand amour, Nora Roberts, J’ai Lu : Iona Sheehan ne s’est jamais vraiment sentie à sa place en Amérique, aussi a-t-elle tout quitté pour rejoindre le comté de Mayo, en Irlande. Ici, elle rencontre ses cousins Branna et Connor O’Dwyer, qui, comme elle, sont les descendants de Sorcha la Ténébreuse, une sorcière du Moyen- Âge dotée d’un immense pouvoir. Sur cette terre ancestrale, Iona trouve non seulement sa famille dont elle a toujours rêvé, mais aussi l’amour, au côté de Boyle McGrath, propriétaire d’un centre équestre. Un amour pourtant soumis à rude épreuve, car l’ombre du maléfique Cabhan plane fatalement sur les O’Dwyer. Aujourd’hui plus que jamais, pourt, Iona s’apprête à affronter sa destinée. 

Liaison à durée déterminée, Jennifer Probst, J’ai Lu : Le millionnaire Nicholas Ryan doit se marier s’il veut hériter de la société de son père. Aussi, en apprenant que la meilleure amie de sa soeur, Alexa, a des difficultés financières, il lui propose de se marier pour un an et en contrepartie il remboursera ses dettes. Cependant, Alexa n’est plus l’enfant détestable qu’il connaissait, bien au contraire…

Divergente t.3, Veronica Roth, Nathan 

La sélection t.3 : L’Élue, Kiera Cass, Robert Laffont : Trois cents ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illeá, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.
La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu’elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c’est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux. America n’aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du cœur du Prince Maxon. À quelques jours du terme de la compétition, tandis que l’insurrection fait rage aux portes du Palais, l’heure du choix a sonné. Car il ne doit en rester qu’une…

La sélection, Histoires secrètes, Kiera Cass, Robert Laffont : Un bonus indispensable à tous les fans de la série best-seller.
Avant la Sélection, America Singer était amoureuse d’un Six nommé Aspen Leger. Et il y avait une autre fille dans la vie du prince Maxon…
 nouvelles inédites, des bonus et des révélations !
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les coulisses de La Sélection.
Ce hors-série exceptionnel vous propose une plongée fascinante dans le cœur et l’esprit de Maxon et d’Aspen, les deux jeunes hommes qui se livrent bataille pour conquérir America Singer.

Avant qu’America n’arrive au Palais pour la Sélection, il y avait déjà une fille dans la vie de Maxon. La nouvelle « Le Prince » s’ouvre sur la semaine précédant l’arrivée des trente-cinq candidates et suit Maxon lors de la première journée de compétition.
Élevé en tant que Six, Aspen Leger n’aurait jamais imaginé intégrer un jour la très réputée Garde royale affectée au Palais. À travers le quotidien d’Aspen, la nouvelle « Le Garde » lève le voile sur cet univers très fermé auquel America n’aura jamais accès…
Ce recueil regorge de bonus : une scène coupée, les play-lists des deux premiers tomes, et des révélations en cascade !

Imposteur t.1, Susanne Winnacker, Robert LaffontElle peut voler l’apparence de n’importe qui. Au péril de sa vie…
Sa mission : appâter un serial killer.
Son don : voler votre apparence.
Rejetée par sa famille à cause de son don, Tessa est accueillie à bras ouverts par la Cellule des aptitudes extraordinaires, branche ultrasecrète du FBI qui recrute des jeunes doués de pouvoirs surnaturels. Après deux ans d’entraînement intense, elle maîtrise enfin le sien : la métamorphose.
Mais les choses sérieuses commencent vraiment pour Tessa lorsqu’un tueur en série sème la terreur dans une paisible ville de l’Oregon. Pour confondre le meurtrier, elle va devoir prendre les traits de Madison, l’une des victimes, laissée pour morte. Dans le rôle de la brebis sans défense, Tessa attend que le loup vienne parachever son oeuvre macabre…
Si elle déteste cette imposture au quotidien, incarner Madison offre aussi des compensations, celles d’une vie normale que Tessa n’a jamais connue. Au-delà des faux-semblants, des multiples suspects et du danger omniprésent, elle va découvrir l’amitié et une famille soudée. Mais comment se faire aimer pour soi quand on est dans la peau d’une autre ?

Passé imparfait, Julian Fellowes, SonatineAvec toute la grâce, l’humour et l’intelligence des meilleurs romanciers d’outre-Manche, le créateur de Downton Abbey nous propose un voyage passionnant dans la haute société anglaise.
Lorsque commence cette histoire, le narrateur est sans nouvelles de Damien Baxter depuis près de quarante ans. Inséparables durant leurs études à Cambridge, leur indéfectible amitié s’est muée en une haine féroce, suite à de mystérieux événements survenus lors de vacances au Portugal en 1970. Aussi, le jour où notre homme reçoit une invitation de Damien, la surprise est-elle de taille. Après des retrouvailles déconcertantes dans un magnifique manoir de la campagne anglaise où Damien vit seul, entouré de son personnel, ce dernier fait à son invité une révélation inattendue : il est atteint d’une maladie incurable et n’a pas d’héritier à qui léguer son immense fortune. À moins que… Quelques années auparavant, une femme lui a adressé une lettre anonyme dans laquelle elle prétendait qu’il était le père de son enfant. Une femme rencontrée entre 1968 et 1970. Damien propose alors à notre héros de partir à la recherche de ses anciennes conquêtes, cinq jeunes filles de bonne famille que les deux amis ont fréquentées dans le Londres des Swinging Sixties. C’est le début d’un voyage vers un passé plein de fantômes, de secrets et de révélations surprenantes.

Retraçant l’évolution de la haute société anglaise depuis la fin des années 1960, Julian Fellowes dresse le tableau d’une classe et d’un pays en pleine mutation. Il nous offre surtout un personnage inoubliable qui, au rythme de révélations qui le bouleverseront tout autant que le lecteur, va peu à peu prendre conscience que si les temps ont changé, lui aussi. 

Le manipulateur, John Grisham, Pocket : Pas de trace de lutte, pas d’empreinte, pas de témoin. Mais deux cadavres – ceux du juge Fawcett et de sa secrétaire, sommairement exécutés – et un coffre-fort vidé.
Avec cette affaire, le FBI est sur les dents : sans aucun indice, l’enquête reste au point mort. Jusqu’à l’entrée en scène d’un détenu : Malcolm Bannister. Condamné pour un crime qu’il n’a pas commis, cet ancien avocat a tout perdu ; mais il a entre les mains une dernière carte à abattre pour se retrouver libre… et riche. Car il connaît l’identité du meurtrier, et son mobile…

Le droit de tuer, John Grisham, Pocket : À Clanton, dans le Mississippi, la petite Tonya Hailey est sauvagement violée et torturée. En plein tribunal, son père, Carl Lee, tue les deux accusés. Son sort semble scellé : la chambre à gaz.
En effet, nous sommes dans le Sud des États-Unis et Carl Lee est afro-américain… Mais Jake, un jeune avocat blanc, décide de le défendre. Le Ku Klux Klan fait front. Bientôt la haine embrase la petite ville de Clanton…
Cet ouvrage est précédemment paru sous le titre Non coupable.

Toi seul, David Rosenfelt, Pocket : Imaginez…
Vous bavardez avec un inconnu lors d’une soirée de nouvel an.
Sous l’emprise de l’alcool, celui-ci vous confie un secret. Un terrible secret.
Il vous avoue qu’il a tué une femme. Et il vous dit ou il a caché le corps.
Que feriez-vous?
Ignorer totalement cet aveu… ou mettre le doigt dans l’engrenage ?

Des secrets bien gardés, Jeffrey Archer, Les Escales : Londres, 1945. Qui héritera de la fortune de Hugo Barrington ? Sir Giles Barrington, son fils légitime, ou Harry Clifton, probable bâtard né juste avant Giles, déjà père de l’enfant d’Emma Barrington ? Une décision qui va déterminer les destins de cette génération de façon irréversible…
Tandis que Harry retourne aux États-Unis pour promouvoir son dernier best-seller, Giles se retrouve pris au piège de haines de longue date dans sa lutte pour le pouvoir à Londres.
Mais c’est Sebastian, représentant de la nouvelle génération des Clifton, le fils de Harry et d’Emma, qui va finalement faire basculer la carrière politique de son oncle Giles une décennie plus tard.
Secrets trop longtemps enfouis, vengeances longuement méditées, amours enfin possibles ou alliances intéressées, une saga époustouflante portée par des personnages inoubliables.

À moi seul bien des personnages, John Irving, Points Seuil : Adolescent ardent et confus, Billy rêve de devenir écrivain. Des béguins secrets pour son beau-père ou ses camarades de classe le bouleversent. Comment lutter contre ces « erreurs d’aiguillage amoureux » ? Il tait aussi son attirance pour Miss Frost, bibliothécaire aux seins juvéniles qui l’initie au plaisir et à la littérature. Quand Billy renoncera-t-il à l’art de la dissimulation ?

Jamais vue, Alafair Burke, Points Seuil : Surgi de nulle part, Drew Campbell offre à Alice de diriger une galerie d’art à Manhattan. À une condition : y exposer les œuvres d’un parfait inconnu. Au lendemain d’un vernissage qui fait scandale, Alice, horrifiée, découvre le cadavre de Campbell dans sa galerie entièrement vide. Des preuves montées de toutes pièces la désignent comme suspect numéro un. Une redoutable machination semble lancée…

Love Letters to the dead, Ava Dellaira, Michel Lafon : Tout a commencé par une lettre. Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger… À ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à cœur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est vraiment passé la nuit où May est décédée.

La femme de l’aviateur, Melanie Benjamin, Michel Lafon 

À la grâce des hommes, Hannah Kent, Presses de la cité 

Ashford Park, Lauren Willig, Presses de la cité : Des cercles fermés de la société britannique d’avant-guerre aux gratte-ciels contemporains de Manhattan, en passant par les flamboyantes collines du Kenya des années 1920, les secrets d’une famille précipitée dans le chaos du XXe siècle.
Juriste dans une grande entreprise new-yorkaise, Clementine a tout sacrifié à sa carrière. A trente-quatre ans, c’est seule qu’elle se rend à la fête d’anniversaire organisée pour les quatre-vingt-dix-neuf ans de sa grand-mère, Addie. Pendant les festivités, Clementine découvre un secret de famille enfoui depuis des années.

Lorsqu’elle arrive à Ashford Park, en 1905, Addie a à peine cinq ans et est orpheline. Bien que son oncle et sa tante lui fassent comprendre qu’elle n’a été recueillie que par charité, elle passe une enfance et une adolescence heureuses auprès de sa cousine, la belle et audacieuse Bea. Quand la guerre éclate, leurs chemins se séparent. Addie s’engage comme infirmière tandis que Bea fait un mariage de convenance. Après un scandaleux divorce, cette dernière quitte Londres pour épouser le petit ami d’Addie, et s’enfuir avec lui au Kenya. Les deux cousines ne se parleront plus pendant quelques années jusqu’au jour où Bea supplie Addie de venir lui rendre visite en Afrique.
Leurs retrouvailles sont de courte durée : Bea disparaît tragiquement lors d’un safari, ne laissant derrière elle qu’une écharpe ensanglantée. Que lui est-il arrivé ? A-t-elle été assassinée, attaquée par des fauves ? S’est-elle enfuie ? Si les retrouvailles avec sa cousine ne furent pas celles qu’Addie espérait, elles lui laissent entrevoir un tout autre avenir.

La splendeur des Vaneyck, Annie Degroote, Presses de la cité : Au XIXsiècle, sous le Second Empire, la « rédemption » d’une grande famille de filateurs lillois bousculée par les passions et les interdits.
Au XIXe siècle, sous le Second Empire, un vent de folie bouleverse les Vaneyck, famille de filateurs lillois. Ils ont tout : la fortune, le renom, une honorabilité qu’ils tiennent coûte que coûte à préserver. 
Pourtant, le bel équilibre va être renversé. Les Vaneyck vouent une inimitié ancestrale à leurs lointains cousins, les Maes. Et lorsqu’un certain Julien Maes tombe amoureux d’Alex Vaneyck la rebelle, lorsque la ravissante Isla outrepasse les convenances pour danser à Saint-Pétersbourg, et que Raphaël rentre d’exil, tout s’écroule chez les Vaneyck…
Annie Degroote signe une saga passionnante, avec, en toile de fond, l’âge d’or du textile du Nord et de ses fondateurs.

Publicités

One thought on “Parutions de la semaine – 12/05/2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s