Tes mots sur mes lèvres

Véritable phénomène sur la blogosphère pour cette rentrée 2014 ! J’ai donc succombé aux sirènes de Tes mots sur mes lèvres, le premier roman de Katja Millay.
Tes mots sur mes lèvres, c’est l’histoire de deux gamins cassés par la vie qui décident sans se l’avouer de se serrer les coudes pour se reconstruire.
D’un côté il y a Nastya, qui ne parle plus depuis 452 jours. Victime d’un traumatisme, à propos duquel l’auteur nous donne des éléments au fur et à mesure du récit, elle fait tout pour rester en marge des élèves du lycée dans lequel elle est scolarisée. Muette donc, habillée de hauts très courts, de jupes tout aussi courtes et chaussée de talons aiguilles, elle détonne !
De l’autre côté, Josh vit seul. Et cette fille un peu bizarre qui débarque dans son monde l’interpelle…

On est ici dans du Young Adult qui semble à première vue plutôt traditionnel : deux ados en marge qui essayent de s’en sortir avec un bagage émotionnel loin d’être évident. Mais Katya Millay n’est pas tombée dans la facilité, en faisant de son héroïne une fille ayant décidé de se taire, et en cachant son traumatisme jusque dans les dernières pages. Il y a une vraie tension, une balance, qui se créé entre Nastya qui a l’air de remonter la pente aux côtés de Josh, et le lecteur qui en apprend de plus en plus sur son accident et qui tombe vers l’horreur.
Néanmoins, ce n’est pas un livre sans défauts ; contrairement à la mise en place qui m’a semblé un peu longue, j’ai trouvé le dénouement, et notamment la description de l’agression, bien trop rapide par rapport au rythme du livre.

Un petit bémol sur la couverture, que je trouve un peu bébé et sans accord avec le texte, et sur le titre (The Sea of Tranquility en VO, un titre qui résonne bien plus une fois qu’on a lu le livre).

Pour conclure, ça reste une histoire prenante, avec des personnages qui ont du corps malgré quelques caractères un peu caricaturaux, une jolie plume pour un premier roman, et une très jolie fin qui amène beaucoup de poésie pour un sujet qui n’en demeure pas moins atroce.

Tes mots sur mes lèvres, Katja Millay, Fleuve éditions (collection Territoires), 2014

Publicités

2 thoughts on “Tes mots sur mes lèvres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s