Un été avec Louise

Louise, c’est Louise Brooks, avant qu’elle ne devienne l’icône du cinéma muet des années 1920. Louise a 15 ans et doit aller passer un été à New York, pour suivre les cours de danse de Denishawn. Mais ses parents ne la laissent partir qu’à une seule solution : qu’elle soit accompagnée par la triste Cora Carlisle, 36 ans, bien mariée à un avocat, mère de jumeaux en passe de rejoindre l’université… Rien de bien réjouissant donc pour la jeune fille.

Pour Cora, chaperonner Louise, c’est essayer de lui inculquer des valeurs morales dont elle aurait bien besoin. Mais partir à New York, c’est aussi et surtout essayer d’en savoir plus sur son passé, qui n’est pas celui d’une fille de fermière du Kansas comme tout le monde le pense.

Ces quelques semaines dans la ville de Broadway et du jazz à l’époque de la prohibition les aideront toutes les deux à rompre avec leurs habitudes.

Louise Brooks, c’est ce visage aux traits comme tracés à l’encre de Chine, cette frange avec sa coupe à la garçonne. C’est ce regard qui ne laisse pas indifférent. Laura Moriarty mêle des éléments véridiques sur la vie de l’actrice, son caractère fougueux (et plutôt insupportable !), et crée le personnage de Cora, qui ne restera pas au deuxième plan dans le récit. La jeune femme va sortir de son carcan, se dévoiler, et va décider, en regardant vivre Louise, qu’elle peut aussi être heureuse.

Ce titre est une plongée dans les années 1920, au Kansas d’un côté, et à New York de l’autre. Le côté social est très présent, et donne forme au récit. Un texte à découvrir, ne serait-ce que pour en savoir un peu plus sur Louise Brooks.

À noter la couverture originale, qui a un côté vraiment rétro :

Un été avec Louise, Laura Moriarty, Fleuve noir, 2013

Publicités

2 thoughts on “Un été avec Louise

  1. J’ai lu beaucoup d’avis positif sur ce titre. Il me fait de l’oeil dès que j’entre dans une librairie. Je crois que cet été il sera mien! 😉 J’aime beaucoup cette période en plus donc que du plaisir.
    Merci pour cette avis,
    Bon dimanche!

    • Bonjour Fanny,

      effectivement, tout comme moi il était dans ma PAL depuis un certain temps ! C’est un véritable moment de plaisir, avec ce personnage de Louise qu’on aime, qu’on admire et qu’on déteste en même temps (elle est quand même assez insupportable ! ;-)).
      Bonne fin de week end !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s